De Jeunes Gar

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Le génocide que les congolais du Nord-Kivu craignent depuis longtemps semble être en marche aujourd’hui dans le territoire de Rutshuru malgré le va-et-vient des puissants de ce monde à Goma. Leur séjour dans les grands hôtels de Goma sert à couvrir les atrocités subies par les déplacés congolais. Comme la guerre est déclarée, Kinshasa devrait envoyer des militaires au front et non des longues délégations ministérielles. A la guerre comme à la guerre.
.
Selon des déplacés congolais qui ont réussi à atteindre Mbale en Ouganda, les agresseurs rwandais dirigés par Nkunda auraient couper la tête à tout jeune garçon rencontré pendant l’opération porte à porte des agresseurs rwandais à Rutshuru. Ce massacre était consécutif à ce que Nkunda a appelé avant-hier une attaque des Mai-Mai contre ses positions. Mais la vérité est que Nkunda utilise comme alibis les Faux Mai-Mai, les faux FDLR, etc. pour massacrer les jeunes garçons congolais.
.
Premier acte du massacre de Rutshuru : Nkunda coupe le réseau téléphonique Celtel partout au Nord-Kivu. Deux jours après, le réseau est restauré seulement dans la ville de Goma. Ce qui fait que depuis la chute de Rutshuru aux mains des agresseurs rwandais, les congolais de l’axe Rutshuru-Lubero-Beni qui utilisaient le réseau Celtel sont inaccessibles et incapables de communiquer avec l’extérieur. A Butembo et à Beni, ceux qui le peuvent se sont rabattus sur le réseau chinois CCT ou sur l’international Vodacom. Couper ou brouiller les moyens de communication de l’ennemi est une stratégie traditionnelle de guerre. Nkunda a ainsi couper ses victimes de Rutshuru de tout contact extérieur. Pour que cela soit possible, il faut que la compagnie Celtel soit de mèche avec Nkunda, une accusation que Celtel rejette pour le moment. Mais plus la coupure va durer, plus le soupçon de Celtel se précisera !
.
Deuxième Acte du massacre: Nkunda annonce sur la voie des ondes que des Mai-Mai vont l’attaquer.
Troisième Acte du massacre: Les Mai-Mai attaquent les positions de Nkunda
Quatrième Acte du massacre: Les miliciens de Nkunda lancent des represailles sanglantes contre toute jeune garcon. Le cri d’alarme qui vient du territoire de Rutshuru grâce a des déplacés qui ont réussi à atteindre Mbale en Ouganda fait état d’un massage systématique des jeunes garçons soupçonnés d’être des Mai-Mai. Nkunda aurait ainsi utilisé comme d’habitude des faux Mai-Mai comme il le fait aussi avec les faux FDLR pour justifier son forfait. En effet, d’après nos sources, aucun vrai groupe mai-mai authentique ne se trouve aujourd’hui dans les environs de Rutshuru. S’il y a des Mai-Mai dans la région sous contrôle de Nkunda, ils ne peuvent être que des Faux Mai-Mai. Les vrais Mai-Mai ne peuvent pas envoyer un messager à Nkunda pour le prévenir du jour et de l’heure de leur attaque contre ses positions. Cette stratégie, l’AFDL l’avait utilisé à Beni-Lubero pour égorger des centaines des jeunes au quartier Kalemire en ville de Butembo, de triste mémoire. Des faux Mai-Mai ou Mai-Mai pro-AFDL mettaient des affiches à travers la ville avec le plan de leur attaque. Ensuite, un commandant militaire passait le message à travers les radios locales et étrangères pour révéler le plan d’attaque avant de proférer des menaces contre les habitants de la ville au cas l’attaque avait lieu. L’attaque avait souvent lieu comme prévu. Les rebelles de l’AFDL laissaient faire l’attaque qui curieusement ne tuait aucun d’eux comme celle de Rutshuru. Mais les représailles qui s’en suivaient étaient très sanglantes. Cette stratégie des Faux Mai-Mai est utilisée par Nkunda pour égorger les jeunes garçons de Rutshuru rentrés dans la cité parce que la vie devenait intenable dans les camps des déplacés.
.
Pourquoi les Rwandais ont-ils créé leurs propres Mai-Mai et leurs propres FDLR ? C’est parce que les congolais sont un peuple pacifique qui n’a pas de culture de génocide et qui n’entre en guerre contre ses voisins. Pour trouver un casus beli et entrainer ce peuple pacifique dans la violence, les rwandais recourent à l’alibi Mai-Mai, seul mécanisme d’auto-défense populaire pratiqué par les congolais.
.
La stratégie des Mai-Mai réussit parce que les Mai-Mai est une nébuleuse. Les congolais devraient se garder d’appeler Mai-Mai tout jeune armé de lance et de flèche et habillé en feuilles de Manioc par les rwandais pour jouer au Mai-Mai.
Il en est de même de ce que Nkunda et Kagame appellent FDLR. Tout homme robuste, Hutu, armé, parlant Kinyarwanda et se disant FDLR n’est pas nécessairement un vrai FDLR. Il peut être un Hutu tiré de prison par Kagame pour venir jouer aux ex-génocidaires au Congo, un jeu qui rapporte des millions à Kagame. Les FDLR dont Kagame parle tant et que Nkunda n’a jamais attaqués, sont des Hutu tirés de prisons rwandaises pour jouer aux ex-génocidaires au Kivu. Le fait que Kinshasa n’ait jamais voulu tirer au clair cette vérité dépassé tout entendement.
.
Depuis le début de l’agression du Kivu par des troupes rwandaises dirigées par Nkunda, on a vu les Fardc au combat comme dans leur débandade. Il n’y avait pas parmi eux des Hutu rwandais ou FDLR. Les rwandais de Nkunda n’attaquent que les Fardc car ils ne peuvent pas attaquer leurs complices Faux FDLR.
.
L’autre alibi de Nkunda est la protection des Tutsi du Nord-Kivu. Depuis le début de l’occupation de Rutshuru, le monde entier a vu des milliers des congolais sur les routes. On n’a pas vu les Tutsi que Nkunda voudrait protéger et qui sont en danger d’extermination par les FDLR. La où on verrait Nkunda attaquer les fameux FDLR, on le voit attaquer les Fardc, violer et mutiler les sexes des femmes congolaises, brûler les maisons des congolais, etc. Les jeunes garçons égorgés par les rwandais à Rutshuru sont des congolais. Le 2, 3 millions des déplacés sont aussi des congolais. Le gouvernement congolais doit démontrer que toutes ces accusations dénuées de tout fondement.
Les Faux Mai-Mai, les Faux FDLR, les Tutsi menacés, etc. sont des alibis purs et simples qui servent le génocide des congolais perpétré par des troupes rwandaises.
.
Rigobert Kanduki
Goma
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*