Décisions de la conférence internationale de Beni 2009

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Les lampions se sont éteints, aujourd’hui mardi 25 Août 2009 dans la Salle BERCY de la Paroisse Catholique de Beni-Cité, où les Nande venus du monde entier ont durant une semaine passé au peigne fin la situation actuelle de la communauté Nande. 
 
La Salle Bercy de la Paroisse Catholique de Beni-Cité
D’après le secrétaire de la Conférence James Kambale Mathe contacté au téléphone par benilubero.com, la déclaration finale n’est pas encore prête à cause des problèmes d’ordre technique. D’après le secrétaire, la déclaration finale ainsi que le document synthèse de la Deuxième Conférence Internationale des Nande pourront être disponibles d’ici une semaine. 
 
A la question de savoir quelles sont les décisions qui ont été prises, le Secrétaire a dit que son travail est de taire les secrets et qu’il n’est pas autorisé à parler à la place du porte-parole de la Conférence. Tous nos efforts  pour entrer en contact avec le porte-parole pour avoir une version officielle des orientations prises ont été vains.
 
Toutefois, selon un délégué de Butembo qui a participé à la conférence de Beni du début à la fin et qui a requis l’anonymat, la date et le lieu de la Troisième Conférence Internationale des Nande ont été fixé. La prochaine Conférence Internationale des Nande aura lieu du dimanche 8 au dimanche 15 Août 2010 dans la Cité de Lubero, en Territoire de Lubero. Celle de 2011 aura lieu dans la Cité d’Oïcha en Territoire de Beni.
 
Un des grands acquis de la Conférence de Beni serait, selon notre informateur, le rappel ou l’appel à la prise de conscience que la Culture Nande est une œuvre en croissance qui doit être étudiée activement, évaluée, partagée avec d’autres communautés, transmise aux jeunes générations au moyen de schèmes objectifs. Laisser son développement à la seule chance ou au hasard des circonstances,  la culture Nande risque de perdre son identité et son intégrité avec comme conséquence sa disparition et la réduction des Nande en esclaves des cultures fortes et bien organisées.
C’est ainsi que  plusieurs conférenciers auraient proposé que la Conférence culturelle annuelle devienne un lieu d’étude et de partage des differentes expériences culturelles Nande vécues ou observées de manière scientifique dans les domaines des us et coutumes, langue,  art, éthique, esthétique, économie, politique,  environnement, conservation de la nature, religion, etc.). Selon ces intervenants, la culture Nande ne se limite pas au folklore ou à la danse Munde, Ndara, Kadinge, etc. car elle comprend tous les aspects de la vie du Munande dans son passé, son présent, et son avenir.
Reconnaissant que la culture Nande est une œuvre en croissance qui doit s’enrichir, évoluer et s’adapter, plusieurs conférenciers auraient déploré les méfaits de ceux qui ont tendance à réduire la culture au « Kisenzi » qui doit être remplacé par le « Kizungu ».
 
Parmi les grandes décisions, notre informateur a cité l’usage du Kinande comme langue de communication de la conférence culturelle. Cette décision qui a eu un effet immédiat a provoqué des sueurs chaudes chez quelques intello Nande qui ont grandi dans les Mines d’Or et qu’on appelle communément « Kaswahili » ou « Vangwana » parce qu’ils ne s’expriment qu’en Kiswahili de Kilo-Moto ou de Manguredjipa. Il en est de même de ceux qui ne parlent que Français ou Anglais ! Tous ces vangwana ont ainsi pris la parole à travers des traducteurs. Les conférenciers de l’an prochain sont donc avertis de traduire leurs idées savantes en Kinande.
 
Selon les informations en notre possession, l’autre grand acquis de la Conférence de Beni a été la mise en place du Grand Conseil des Sages Nande dont les membres sont issus de Sept Clans Nande. Tous les Vyaghanda du monde fonctionneront ainsi en collégialité avec le Grand Conseil des Sages qui siégera au nom de tous dans le Kyaghanda-Kikulu pour toutes les questions d’intérêt communautaire. Dorénavant, c’est le Grand Conseil des Sages qui parlera au nom des Nande après avis consultatif des Vyaghanda du monde entier pour les questions d’intérêt commun.
 
 C’est aussi le Grand Conseil des Sages qui décernera la Carte de Mérite Nande à tout Nande qui se distinguera dans son service à la communauté Nande, à la Nation congolaise, ou dans la sauvegarde du patrimoine culturel Nande.
 
Avec l’avènement de ce Grand Conseil des Sages Nande, les vrais leaders Nande seront ceux qui sont reconnus comme tels par le Grand Conseil des Sages. La communauté Nande par la voie du Grand Conseil des Sages se chargera d’honorer ses meilleurs fils et filles sur base de leur contribution (ou mukekera) au bien-être de la communauté.  
 
La dernière fuite de la Conférence que nous avons pu obtenir avant la publication du document final c’est que Mwami Kalemire II avait avant sa mort donné une colline ou un terrain dans la chefferie des Bashu pour l’érection du Kyaghanda-Kikulu. Selon notre informateur, ce terrain qui servira de capital culturel Nande n’est pas loin de la Ville de Butembo. Il se situerait probablement quelque part dans les Quartiers  suivants : Kalemire, Mihake, et Muchanga, Mavono, etc. Notez que les quartiers ci-haut cités  sont situés à la frontière entre les Territoires de Beni et de Lubero. On ne pouvait pas souhaiter mieux que cet endroit idéal et symbolique de l’unité de Beni-Lubero. 
 
Pour avoir la quintessence de toutes les décisions et orientations de la Conférence de Beni qui  a visiblement inauguré une nouvelle ère dans l’organisation de la communauté Nande à Beni-Lubero, partout en R.D. Congo et dans le monde, il faut attendre la publication du document final que les organisateurs de la Conférence de Beni auraient promis d’envoyer à tout Munande qui a une adresse connue !  
 
En attendant, Les photos ci-dessus que nous avons prises lors de notre passage éclair de dimanche dernier montrent bien l’ambiance dans laquelle s’est déroulée la Conférence de Beni.
 
Tembos Yotama
Butembo
Beni Lubero Online
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*