00aaaaaaaaaPiridevant00_copy

Décisions de la Conférence Internationale des Nande Oïcha 2011

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

  1. La prochaine conférence internationale des Nande aura lieu à Kanyabayonga en Août 2012

   2. L’adoption de la date du 20 Avril de chaque année comme journée commémorative des victimes de l’agression et de l’occupation rwando-ougandaise. Cette décision n’a pas plu aux groupes d’auto-défense qui voulaient que la commémoration soit aussi hebdomadaire car le génocide est en cours et ne fait que s’amplifier. La Commémoration d’une fois par an risque de faire croire que le massacre des congolais est un fait du passé alors qu’il continue de s’amplifier d’une manière alarmante. La commémoration hebdomadaire consisterait au port par tout muthunga d’un habit noir chaque mercredi comme signe de deuil (PIRI) et de protestation contre les massacres des populations, les viols des femmes, les braquages sur les routes, les incendies des maisons, etc.

00aaaaaaaaaPiridevant00_copy

 

00aaaaaaaaapiriderriere00

00aaaaaaaaapirigroupe00_copy

00aaaaaaaaapirideux00

3. L’adoption du régime de la cotisation annuelle d’1 US $ par chaque Muthunga.

4. La création d’une carte de Membre de la Communauté Nande : 2 US $

5. La création du Certificat de mariage coutumier : 5 US $

6. L’Ouverture d’un Compte bancaire « KYAGHANDA KIKULU asbl 33074153101-11 » dans BIAC Butembo pour les dépôts et transferts des bathunga de par le monde.

7. Résolution N° OICHA 2011/01 portant Fonds de la Promotion culturelle du Kyaghanda a.s.b.l. « Kighona »

8. Résolution N° OICHA 2011/02 portant Procédure d’approvisionnement du Kighona par cotisation annuelle et spéciale.

9. Résolution N° OICHA 2011/03 portant Journée de mobilisation de fonds au Kighona.

10.  Résolution N° OICHA 2011/04 portant Choix de Site et date pour les assises de la Conférence Culturelle de 2012.

11.  Résolution N° OICHA 2011/05 portant Mandant du Conseil Culturel et Coordination Générale 

12.  Résolution N° OICHA 2011/06 portant Amendement des textes à adopter en 2012

13.  Résolution N° OICHA 2011/07 portant Erection du Kyaghanda Mambasa au rang du Kyaghanda Territoire alors qu’il était sous tutelle du Kyaghanda Ituri correspondant au reste du District.

14.  Résolution N° OICHA 2011/08 portant Intégration des tous les clans nande et communautés Yira localement installés.

15.  Résolution N° OICHA 2011/09 portant Signature du Pacte de Dévouement à la cause Communautaire (PDCC) par les politiciens candidats aux élections requérant le soutien de la Communauté.

16.  Résolution N° OICHA 2011/10 portant Partenariat avec l’Obusinga bwa Rwenzururu de Kasese.

Conférence Jour 5

Après présentation des messages des différentes délégations lundi et mardi, la journée de mercredi était consacré aux exposés thématiques, sous la modération de MUHINDO BAYLANDA.

Thème I. Notion de leadership, présenté par Lambert SAASITA, membre du CIP et Secrétaire Rapporteur Adjoint de la Conférence.

Après la définition des concepts « leader » et « leadership », l’orateur a centré son exposé sur les différents types de leadership capable de conduire au bien être de la communauté.

00aaaaaaaaaoichalambert00_copy

Thème II. Evaluation des élections 2006 par le professeur KAMATE KITAKYA MBUYIRO, Professeur des Universités, venu de Kinshasa.

Au cours de son exposé, le professeur des universités a fait une analyse judicieuse du travail abattu par les élus de 2006. En général, les députés ont réalisé un travail titanesque (voter des lois), mais ce travail reste insignifiant et insuffisant compte tenu des attentes de la population. La cause est que les élus de 2006 sont désunis, d’autres sont incompétents. Il s’avère donc important de bien pouvoir remplacer ceux qui n’ont pas bien réalisé leur travail.

00aaaaaaaaaoichakitakya00_copy

Thème III. Vie socioculturelle et traditionnelle Yira présenté par le CT ULIMWENGU VIVOMBANO, Secrétaire Académique de l’ISP/OICHA

L’Orateur est parti de la valeur traditionnelle du Kyaghanda comme lieu de partage, d’orientation, de concertation… Le Kyaghanda actuel doit s’inspirer de ce modèle qui reste d’actualité et qui constitue un atout pour les défis de l’heure.

00aaaaaaaaaoichaulimwengu00 

Thème IV. Valeur culturelle de la femme présentée par Mme Alphonsine LUSENGE, maire honoraire de la ville de Butembo

Dans son exposé, Mme Alphonsine a présenté la relation homme – femme pour le bien-être de la famille. La femme joue un grand rôle dans la société, mais elle est aujourd’hui supporte presque seule les charges de la famille, et par conséquent rejetée au loin de la sphère politique ou mieux de la gestion de la chose publique. Mais ce qui est malheureux, la femme congolaise est victime des violences sexuelles exagérées, les massacres, les tueries… et cela au jour le jour. Pour finir son exposé elle a salué le Kyaghanda d’avoir songé à l’intégration de la femme dans le Kyaghanda avant de déplorer le fait que les femmes sont peu représentées dans les institutions politique de notre pays. Il en va de leur responsabilité pour s’y élever.

00aaaaaaaaaalphonselusenge0

Thème V. La paix et la sécurité au Nord-Kivu. Comment y parvenir par le professeur Arsène MWAKA, professeur des Universités venu de Kinshasa

Au cours de son exposé, le Prof a démontré que de part et d’autre, la province du Nord-Kivu est victimes de l’insécurité. On peut enregistrer entre autre causes : le manque d’emploi, considération du travail manuel, par la jeunesse, comme corvée, la crise de bonne gouvernance dans la sphère politique, la non délocalisation des militaires intégrés, la circulation arbitraire des armes… En conséquence, les champs sont dévastés par les bêtes et les hommes, plusieurs biens sont volés, les voisins sont installés sans normes officielles, les démobilisés gardent leurs armes dans leur domicile ; les femmes, les enfants voire les hommes sont victimes des violences, des massacres et tueries, les maisons incendiées, … La communauté doit influencer le pouvoir en place à se pencher sur ce problème, dissiper la peur et la xénophobie, éviter la politique de la chaise vide. Il ne reste alors qu’au muyira lui-même de lever sa voie pour se prendre en charge.

00aaaaaaaaaarsenemwaka00

Thème VI. Action que les Vyaghanda doivent mener présenté par KIZITO Bin HANGI, Responsable du CIP Beni

Pour celui-ci, le Kyaghanda est une association sans but lucratif, une dynamique de la Société Civile. Le Kyaghanda est ainsi un groupe de pression qui cherche à défendre les intérêts de la communauté en cas de menace, dans le strict respect des lois du pays et des réglementations internationales. A cet effet, en cas de revendication des droits et de non satisfaction face aux réclamations et aux violations de ses droits l’association peut organiser une marche pacifique, une grève, une journée sans travail (journée morte), un sit-in, écrire un mémorandum, une pétition, des lettres, faire des dénonciations en diverses formes : Communiqué de Presse, Lettres Ouvertes, Déclarations, Pétition, etc.

Le Kyaghanda ne doit pas se mêler dans les affaires de la Justice, car ses présidents ne sont pas des OPJ, moins encore des juges ; cependant ils appelés à régler dans l’amiables des différends opposant les mêmes.

00aaaaaaaaaoichakasesedeleg

Appendice : au cours de cette journée, l’assemblée a reçu la visite du Prince de Obusinga Bwarwenzururu, Honorable KIVANZANGA. Dans son adresse, il a appelé les uns et les autres à l’union pour faire face aux problèmes, car notre voyage est long et les ennemis sont très nombreux. Nous devons également entrer dans la sphère politique, plaider pour le libre passage à la frontière entre le Royaume de Kasese/Ouganda et Beni-Lubero , conserver notre langue commune, etc.

Le nombre des participants pour cette journée s’est élevé à 1036 enregistrés. 

Jour 6

Au cours de cette journée, deux thèmes ont été décortiqués :

Thème I. Contribution du Kyaghanda Kikulu pour la réussite des élections de 2011 en RDC par Joseph MALIKIDOGO MUTSUVA, Président de la Société Civile en Territoire de Lubero

Objectif : Répondre aux interrogations :

–          Le Kyaghanda a-t-elle un rôle à jouer ?

–          Quel est ce rôle et comment y parvenir

00aaaaaaaaamalikidogomutsuv

L’orateur a montré que voter c’est céder le mandat et l’investir de quelqu’un d’autre, la population est souveraine. Insistant sur le rôle d’un député à savoir voter les lois, contrôler le gouvernement, voter le budget et en faire contrôle, rendre compte pendant les vacances parlementaires

A partir des croquis, il a tracé les profils d’un candidat à savoir remplir les conditions d’éligibilité, être populaire, être visionnaire, avoir un bon projet de société, avoir l’approbation et l’appui de sa communauté.

00aaaaaaaaacroquismalikidog_copy

Contribution du Kyaghanda : vulgariser les acquis de cette conférence, réunir les candidats potentiels, préparer un cahier de charge, assurer l’éducation électorale après une formation des formateurs, sensibiliser les bayira à participer activement et massivement aux élections, encourager la femme à postuler.

Annonce : présentation du projet de l’électrification de Beni Ville et les villages du Territoire de Beni sur la rivière Lohulo à Mabuku et Mabalako

Cette journée a été également consacrée aux carrefours :

  1. La sécurité
  2. Les élections
  3. Fonds de la promotion de la culture Yira
  4. Projet de reforme et révision des textes
  5. Organisation de la conférence prochaine
  6. Commission préparatoire des responsables et animateurs des Vyaghanda
  7. Culture et coutume
  8. Conflits de terres et de pouvoir
  9. Partenariat avec le Businga bwarwenzururu

10.  Organisation du département des jeunes et des Vyaghanda

11.  Organisation du département des femmes (les mamans)

12.  Bourses d’études

Le nombre des participants pour cette journée s’est élevé à 1047 personnes enregistrées.

00aaaaaaaaaoicha00_copy

Jour 7

Après la lecture de la synthèse du jour 6, est venue la présentation du programme. Le 7e jour était consacré à la présentation des carrefours.

Milieu de cette journée les jeunes ont démontré ce qui se passe en RDC. Les tueries et les viols des femmes. Ils étaient habillés en uniforme de douleurs. Au dos de ces vêtement on pouvait lire ces écris : « Piri ya mashaidi. Ubakaji ya wanawake ukomeshwe ! Tunalia mashahidi wa Beni-Lubero. » Au ventre était écrit : « Twaomba mauaji ya raia ikomeshwe ! Halte aux assassinats des civiles »

00aaaaaaaaapiireexterieur00

Dans leurs sketchs, ils ont dénoncé l’impunité et la corruption de l’appareil judiciaire de la RDC. Le nombre des participants pour cette journée s’est élevé à 988 personnes. Au cours de cette journée, l’Assemblée a été honorée par la présence de Monsieur Jean de Dieu PALUKU KISAKA, maire de la ville de Beni qui a laissé sa contribution de 200 chèvres.

Conférence Jour 9

Sous la modération Muhindo Bayilanda, la journée de ce samedi était consacrée à la poursuite des expositions des résultats des carrefours. C’est le carrefour sur le département de la femme qui a attiré de plus la sensibilité des participants.

Cette neuvième journée a été auréolée par la présence du Mwami KAMATE SHAMURAMBA MUTALWA III d’Ihembe au Sud du Territoire de Lubero, un des plus grands chefs coutumiers Yira.

A son entrée, un cortège agrémenté par une danse folklorique a fait bouger tous les participants. Le Mwami des bami Yira a en tout reçu ses honneurs au rang d’un Grand chef coutumier, inaugurant ainsi la restauration du pouvoir coutumier.

Dans son adresse, il a remercié le Kyaghanda d’avoir commencé cette initiative qui honore le pouvoir coutumier, ainsi a-t-il confirmé, ce que nous avons longtemps perdu sera bientôt retrouvé.

Le Roi a transmis le message de paix à la communauté. Aussi a-t-il ajouté, nous devons être comme le grain de ricin, qui en principe, en lui seul ne peut produire de l’huile. Il a ensuite évoqué l’exemple des abeilles qui ne produisent du miel que lorsqu’ils sont nombreux. Toutefois dans leur multitude, chacune a un rôle unique en son genre et spécifique : la reine comme procréatrice, les faux bourdons pour la fécondation, les chargées de la défense et les ouvrières pour ravitailler la ruche.

Une série de remerciements et d’hommages adressés au Mwami par les chefs coutumiers de l’Ouganda ainsi que ceux du Congo se sont succédé l’un après l’autre pour rendre leurs hommages à cet homme à l’honneur.

00aaaaaaaaaoichachefscoutum_copy

Pour marquer un caractère spécial à cet accueil, les dames ont aussi présenté leur mot de gratitude par Maman Kavira Kabibi.

00aaaaaaaaaoichafemmes00_copy

Un cortège d’honneur a accompagné le Grand Chef jusqu’à l’hôtel.

00aaaaaaaaaoichatsutsubest0_copy

00aaaaaaaaaoicha2011tsukudu_copy

00aaaaaaaaatsukudu_copy

Un jeune artiste de la cité d’OICHA a décoré le Kyaghanda d’un tableau de l’art.

Après l’accueil du Mr RECODI Paluku Kavula et son compagnon, tous du Kyaghanda Kinshasa qui ont contribué 1500 dollars, les travaux des assises ont poursuivi leur parcours normal.

A cette occasion, le KIGHONA de la communauté Yira a été lancé solennellement. Désormais, tous les bayira ont un Compte bancaire « KYAGHANDA KIKULU asbl 33074153101-11 » sur BIAC Butembo.

Les participants ont contribué à deux phases : la contribution spontanée dans des cartons qui a atteint 103,47 dollars et une promesse de 122 dollars + 2300 FC + une chèvre ; la cotisation annuelle d’au moins 1 dollar américain sera payée par chaque muyira. Ainsi tous ceux qui se reconnaissent Yira à travers le monde sont priés d’apporter leur contribution même par Western Union ; et cela pour toujours.

Voici comment la nomenclature des cotisations annuelles:

–          Chaque Muyira : 1 dollar

–          Carte de membre : 2 dollars

–          Certificat de mariage coutumier : 5 dollars

–          Elus et mandataires du peuple

Le nombre des participants s’est élevé à 1361 personnes enregistrées.

00aaaaaaaaaoichafoule00_copy

Jour 10

La dixième et dernière journée a été modérée par Omar Kavota et Jules Vayikehya. Tout a commencé par un culte d’action de grâce œcuménique. Plusieurs intervenants se sont succédé pour messages bibliques, témoignage, exhortations et cantiques de louange.

Au cours de cette journée plusieurs autorités sont venues saluer l’assemblée, parmi lesquelles Monsieur le Maire de la ville de Beni et le Chef de cité de Lubero. Signalons que le Chef de Cité d’OICHA a consacré tout son temps en suivant, du début à la fin le déroulement de toutes les assises.

L’agenda de cette journée était consacré à l’adoption des résolutions et à la lecture du PV, lequel PV a été présenté à l’administrateur de Territoire pendant les cérémonies de fermeture dont voici l’ossature :

PROCES VERBAL DES RESOLUTIONS DE LA CONFERENCE CULTURELLE OICHA 2011

L’an deux mil onze, le quinzième jour du mois d’août, nous, délégués à la Troisième Conférence Internationale Culturelle, Economique et Sociale Yira « OICHA 2011 », réunis en plénière, conformément aux articles 15, 27 et 28 des statuts de l’Association Culturelle Kyaghanda a.s.b.l. « Obughuma bw’aba Yira », avons adopté les quatorze résolutions ci-dessous :

  1. 1.    Résolution N° OICHA 2011/01 portant Fonds de la Promotion culturelle du Kyaghanda a.s.b.l. « Kighona »
  2. 2.    Résolution N° OICHA 2011/02 portant Procédure d’approvisionnement du Kighona par cotisation annuelle et spéciale.
  3. 3.    Résolution N° OICHA 2011/03 portant Journée de mobilisation de fonds au Kighona.
  4. 4.    Résolution N° OICHA 2011/04 portant Choix de Site et date pour les assises de la Conférence Culturelle de 2012.
  5. 5.    Résolution N° OICHA 2011/05 portant Mandant du Conseil Culturel et Coordination Générale
  6. 6.    Résolution N° OICHA 2011/06 portant Amendement des textes à adopter en 2012
  7. 7.    Résolution N° OICHA 2011/07 portant Erection du Kyaghanda Mambasa au rang du Kyaghanda Territoire alors qu’il était sous tutelle du Kyaghanda Ituri correspondant au reste du District.
  8. 8.    Résolution N° OICHA 2011/08 portant Intégration des tous les clans nande et communautés Yira localement installés.
  9. 9.    Résolution N° OICHA 2011/09 portant Signature du Pacte de Dévouement à la cause Communautaire (PDCC) par les candidats requérant le soutien de la Communauté.
  10. 10.    Résolution N° OICHA 2011/10 portant Partenariat avec l’Obusinga bwa Rwenzururu de Kasese.

Ainsi fait à Oicha, le 15 août 2011.

La Conférence.

Dans son discours de clôture, l’Administrateur de Territoire de Beni a salué l’initiative de bien vouloir mener la communauté de converger vers un sens. Il a réitérer son vœu de bien vouloir observer cette unité rester pérenne. La communauté Nande/Yira, est un peuple pacifique, quiconque veut lui opposer la guerre se retrouve sans adversaire. Le territoire de Beni et particulière la cité d’Oïcha et ses environs, constitue une entité très insécurisé. Il ne se passe 3 jours sans qu’on assiste aux actes d’enlèvements, de tuerie, de menace, bref d’insécurité. Cependant, depuis que la conférence a commencé, le calme est établi sur toute l’étendu de la cité. Il a fini son speech en saluant l’unité qui règne déjà entre les Yira de l’Ouganda et ceux de la RDC.

 

Edgar K. Mateso, Secrétaire Rapporteur Principal de la Conférence

Oicha

©Benilubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*