witindiposter00

Dernier Hommage à Feu Witindi Léonard

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

De nombreux Bathunga de Belgique et de France ont rendu un dernier hommage à papa Witindi.

Samedi 22 janvier, la petite salle omnicultes de la chambre funéraire de l’hôpital de Fontainebleau était pleine à craquer. Les membres de la communauté Nande de Belgique et de France ainsi que les amis, sont venus massivement rendre un dernier hommage à papa Witindi. Fontainebleau, cette ville qui abrite le célèbre château du même nom, où s’est joué une bonne partie de l’histoire française, n’avait jamais accueilli autant « d’hommes et des femmes de couleur ». Si l’émotion était lisible sur tous les visages, elle était encore plus profonde chez ses collègues de classe et de promotion universitaire. Dont certains anciens de l’IPN (Institut Pédagogique National de Kinshasa) et de Kisangani. En pareilles circonstances, une sagesse populaire nande dit que, » ogho luhala akavya amaghenda, naghu iwatula o’mo lwaghu« (quand une personne dont le poids de l’âge a dégarni la tête meurt, ceux de sa génération s’interrogent pour savoir combien de temps il leur reste à vivre en mesurant l’étendue de leur calvitie de la main droite).

         witindiposter00

          Feu Papa Witindi

Pour rappel, Witindi Léonard, était professeur des mathématiques. Une discipline qu’il a apprise et enseignée au Congo-Kinshasa et en France. La marque de solidarité exprimée à travers cet hommage, était à la hauteur de l’importance de l’amitié que les Bathunga et amis avaient pour l’illustre disparu. Croyants et chrétiens pour la plupart, ils ont simplement dit au revoir à Witindi qui commençait le dimanche 23 janvier un long voyage. De Fontainebleau à Butembo, où il avait choisi sa dernière demeure, à côté de ses ancêtres, convaincu que là, la terre lui serait douce et légère. La famille Witindi a positivement apprécié cette marque de sympathie que les Bathunga, tous les amis et connaissances lui ont manifesté en ces moments difficiles. La veuve et tous les enfants Witindi adressent à toutes et à tous, leur sincère et profonde reconnaissance pour la solidarité dont ils ont été entourés.

         Witindiepouse00

      Epouse de Feu Witindi et ses enfants

                     witindiamis00

    Bathunga et Amis de la famille Witindi

.

Mbusa Faustin

France

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*