Des Combattants NYOTA s’en vont-en guerre contre les Traîtres Nande

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 NB : Le message ci-dessous ne représente pas le point de vue de Beni-Lubero Online. Il est affiché à l’intention du large public pour que celui qui en connait davantage puisse confirmer ou infirmer l’existence du Mouvement NYOTA en écrivant à benilubero@benilubero.com avec comme sujet « NYOTA »

 

« Selon diverses informations concordantes en provenance du Sud du Territoire de Lubero confronté au problème de l’afflux incontrôlé des étrangers rwandais qui se disent tantôt « retournés », tantôt « Hutu-Nande », un mouvement politico-militaire dénommé « NYOTA » ou « NYOTA NYOTA » y aurait vu le jour au cours du mois de février dernier. Sa mission serait de faire la chasse aux Traîtres de la Communauté qui collaborent avec l’ennemi.

Quand la nouvelle de ce mouvement NYOTA est parvenue aux grandes oreilles de l’ANR, certains traîtres se seraient empressés d’amener à Goma puis à Kinshasa leurs cousins pour les présenter comme les derniers NYOTA tirés de la brousse dans le but de rassurer Goma et Kinshasa de la securité des retournés qui affluent dans la région. Cette pratique serait devenue un fonds de commerce pour les traitres et autres collabos. 

La première victime du mouvement NYOTA serait un certain Shabani qui était un vrai Mai-Mai dans le temps et connu des membres NYOTA. Par recherche du lucre, Shabani se serait rallié au CNDP. Après un temps le CNDP l’aurait fait affecter à la Police Nationale Congolaise du Territoire de Beni à Oïcha. Au début du mois de mars, il aurait fait un voyage de service à Goma. La nouvelle de son déplacement serait parvenue aux NYOTA NYOTA qui auraient décidé de le mettre hors d’état de nuire pour le punir de sa traitrise. De retour de Goma, avant d’atteindre la Rwindi, il aurait été kidnappé par les NYOTA NYOTA qui avaient arrêté la Land Cruiser dans laquelle il voyageait. Depuis lors il serait porté disparu… »

 

D’un lecteur de BLO de Butembo qui a requis l’anonymat

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*