Deux complices de l

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
L’annonce de l’arrestation le week-end dernier des deux complices congolais dans l’assassinat de Kidubai dans la zone neutre entre la R.D. Congo et le Soudan est la grande révélation de l’audience publique de ce lundi 23 juillet au stade Matokeo à Butembo. Les deux accuses arrêtes ne sont autres que Mr Paluku Kyambaliro Salomon, alias Palos et son épouse Kavugho Katsuva Kaniki Jorime. Leur arrivée à Butembo est attendue demain dans la matinée. Immédiatement après leur arrivée, les deux accusés seront présentés au public au stade Matokeo où l’audience publique se poursuivra demain mardi 24 juillet, à partir de 9h00, heure locale.

             

                          L’Immeuble Commercial du Feu Dr Kambale Kisonia, alias Kidubai où il fut assassiné

                                             sur l’Avenue Président, à Butembo, le 5 juillet 2007

Entre temps les six prévenus ougandais et kenyans, profitant de l’absence de leurs complices congolais, ont révélé aujourd’hui que Mr Paluku Kyambaliro Salomon est le chef du groupe.
.
Le prévenu Kenyan, Mr Jenga, s’est présenté comme étant simplement un chauffeur de taxi qui avait été empoché par Mr Paluku Kyambaliro Salomon pour conduire les autres prévenus sans savoir qu’ils étaient en mission assassine.
.
Les deux prévenus Kenyans ont affirmé qu’ils se connaissaient avant leur venue à Butembo. Par contre les 4 Ougandais ont dit qu’ils ne se connaissaient pas avant leur projet de Butembo. Tous ces détails n’avaient pour but que de montrer que quelqu’un d’autre a joué le rôle de recruteur de ces assassins. Mais les factures d’hôtel et d’autres dépenses trouvées en leur possession ont démontré qu’ils vivent ensemble depuis le 3 juin 2007 à Kampala avant de venir à Butembo, un fait qui prouve qu’ils constituent bel et bien une association des malfaiteurs. Le fait d’avoir gardé les factures, prouve aussi qu’ils devaient justifier leurs dépenses auprès de quelqu’un d’autre, entendez par là, le commanditaire.
.
Les assassins ont aussi essayé de nier la charge de possession illégale d’armes et des munitions de guerre en disant ne pas reconnaitre les deux armes AK-47 trouvées dans leurs bagages. Mais les policiers qui s’étaient mis à leur trousse et qui avaient essuyé plusieurs balles de ces malfrats dans leur fuite ont témoigné que les assassins avaient bel et bien utilisé deux armes AK-47 pendant leur opération jusqu’à leur capture.
.
Commencée à 9h00, l’audience publique a été levée en 17h00, heure locale. Les magasins ont ouvert aujourd’hui, à part ceux de la Rue Matadi et de l’Avenue Matokeo, à cause des dispositifs sécuritaires toujours en place dans une ville où la tension reste visible.
.
Devant le deuxième report du jugement final, la population de Butembo commence à suspecter que l’exécution publique et exemplaire des assassins qu’elle désire de tous ses vœux risque de ne pas avoir lieu si le procès évolue dans la ligne qu’il a prise ce lundi 23 juillet. En effet, tout semble indiquer que les 6 prévenus ougandais et kenyans ne sont que des mercenaires recrutés dans leurs pays pour venir commettre le forfait dont le commanditaire ne serait que, d’après eux, Mr Paluku Kyambaliro Salomon.
.
L’arrestation de Mr. Paluku Kyambaliro Salomon et son arrivée à Butembo relance ainsi le débat sur les commanditaires de l’assassinat de Kidubai. A ce stade, les révélations de deux accusés arrêtés au Soudan seront capitales pour la suite du procès. On n’est peut-être encore loin du verdict final que les bubolais et les bubolaises attendent de tous leurs vœux.
.
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*