DEUX NOUVELLES QUI CHANGERONT L’HISTOIRE DE BENI-LUBERO

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La Belgique vient d’accepter la demande de monsieur ARIEL VAN LIGGEN de briguer le poste de Président de la République en RDC. Cet ancien colon qui a prit la nationalité congolaise en 1960 était resté, avec sa deuxième nationalité malgré l’interdiction de la loi zaïro-congolaise.

Monsieur A.V LIGGEN est marié à une femme Nande du nom de Vérene Kavira NGULU Van LIGGEN et ils ont 4 enfants tous nés à Mangurejipa.

La presse Belge qui publie cette nouvelle a été très critique quant aux mobiles qui poussent monsieur LIGGEN à vouloir rentrer définitivement au Congo avec son entreprise de fabrication des mousses. Le prétendant président de la république a maintenu sa position d’aller retrouver ses anciennes amours en RDC qu’il n’a pas revu seulement depuis 3 mois. Il a séjourné au Kivu en janvier dernier pour explorer l’état de la sécurité, et son terrain de plus de 25 hectares dans la région de Muhangi.

Au cours d’un point de presse donné hier à Bruxelles,monsieur LIGGEN a confirmé avoir déjà déposé son nom comme candidat indépendant aux prochaines présidentielles et qu’il a payé par procuration la caution exigée de 50.000 $.

Il a terminé son mot en soulignant que si il n’est pas élu président de la république ; il sera tout de même content d’avoir regagné la terre des ancêtres de son épouse et le pays où sont nés ses enfants qui ont gardés des noms Yira. L’Aîné répond au nom de Paluku A. Van Liggen et ses trois soeurs Kahindo, Kavira et Kabuo A. Van Liggen. La cadette a ajouté, en souvenir de son grand-père, à son patronyme le nom de NGULU.

La deuxième nouvelle qui changera BENI-LUBERO est le voyage prochain du professeur PALUKU KULE-SIYEWABO en espace. Le prof Kule-SiyeWabo est quasi inconnu des Nande. Né à Mizebere en 1947; il a étudié au petit séminaire de Musienene avant d’aller à Louvanium à Léopoldville. Il est l’un des premiers Nande à avoir terminé ses études à Louvain la Neuve en 1970. Après une brillante carrière en recherche Nucléaire et Anthropologie Statique, le professeur P. Kule-Siyewabo vit presque caché du monde en Floride aux Etats-Unis.

Il est choisi parmi les scientifiques afro-américains pour des recherches spéciales sur le Positionnement Atmosphérique et l’inclinaison de l’Axe de la terre. Ces recherches aideront la science à mieux surveiller les mouvements des engins nucléaires et en cas d’attaque terroriste aspirer l’air empoisonné.

La très sérieuse revue scientifique "The Scientist World" qui publie cette nouvelle a précisé que Paluku Kule-Siyewabo est resté congolais et Nande malgré toutes les années qu’il a passé aux Etats-Unis rien que dans le monde scientifique.

A la question de savoir quels souvenirs il a encore de sa terre natale; il a révélé qu’il garde une photo de Monseigneur Emmanuel Kataliko qu’ils ont pris ensemble en Avril 1987 dans l’Eglise de KIBUNANO près de Katwa à Butembo.

Un bémol cependant, tous les enfants de notre cher Mutunga n’ont jamais été à Butembo. Leur maman par contre, une américaine de OHIO, y est toujours allée en vacances tous les deux ans.

La revue "The Scientist" affirme que notre frère est le seul vrai africain de souche sub-saharienne à aller faire des telles recherches à la station spatiale internationale de "BRUTSAGIL-WAVE".

Nouvelles Concoctées par Magloire Paluku pour le 1er Avril 2006

EXCUSIVITE BENI-LUBERO ONLINE

.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*