Procureur général de MAtete

Dossier Vital Kamerhe: Lettre aux Magistrat et juges du Tribunal de paix de Matete à Kinshasa

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

La libération de notre pays est dans vos mains !

Monsieur le Magistrat du Tribunal de paix de Matete chargé de l’instruction du dossier de Monsieur Vital Kamhere pour motif de détournement des derniers publics,

Nos très vives félicitations et encouragements !

Par cette lettre ouverte, Beni-Lubero Online vous adresse ses vives félicitations et ses encouragements suite au courage et à l’honnêteté morale qui vous caractérisent dans cette entreprise combien louable pour la marche de notre pays vers un Etat de droit où personne n’est au-dessus de la loi. C’est une première pleine d’espoir que notre pays a encore de dignes filles et fils capables de redresser son cours de l’histoire. L’acte que vous êtes en train de poser donne l’espoir à vos compatriotes que la séparation des pouvoirs de l’Etat, très fondamentale pour la démocratie et le développement, est possible aussi dans notre cher et beau pays. Par conséquent, vous n’avez pas le droit de reculer car le peuple congolais est derrière vous par le fait que vous portez son espoir de relèvement. Vous êtes en train de réhabiliter l’image longtemps écorchée de la justice dans notre pays où beaucoup de personnes suspectes échappent à la Justice. Cette impunité a fait reculer notre pays dans sa course vers le développement et l’émergence et l’en une société à plusieurs vitesses où la loi n’est pas la même pour tous.  A cette occasion, avec John Rawls, nous voudrions rappeler à l’opinion nationale et à votre institution judiciaire que « la justice est la première vertu (…) des institutions sociales comme la vérité est celle des systèmes de pensée ». Une société sans la moindre justice distributive est une jungle où les « plus forts » transforment impunément leurs concitoyens en esclaves. Ces derniers travaillent en ignorant de la destination de leurs revenus. L’institution judiciaire que vous animez est la base de l’avancement ou du recul d’un Etat. Vous avez un grand pouvoir d’influer positivement sur le changement de notre pays. Merci d’en prendre conscience.

Votre décision : une première après d’autres premières en Afrique

Vous connaissez certainement l’impact des cours et tribunaux indépendants sur le progrès des nations vers la paix sociale en Afrique. Ils ont un réel pouvoir dissuasif sur des passions négatives et voraces. Votre courage nous rappelle l’histoire récente de la cour suprême de justice du Kenya. Son indépendance face à la commission électorale et au gouvernement, lors du déroulement des dernières élections présidentielles du 08 aout 2017, a permis au Kenya de vivre des élections apaisées et des résultats acceptés. La cour suprême, saisie par l’opposition, avait annulé les élections. C’était une première en Afrique. Une autre première : la décision des dirigeants soudanais de livrer, après 10 ans de tergiversation, celui qui a dirigé le pays d’une main de fer sanglant pendant 30 ans à la juridiction de la CPI pour comparaître est une avancée vers la restauration de la paix sociale. Cette décision courageuse est aussi dissuasive pour quiconque serait tenté de diriger comme Omar El Bechir. Le travail noble que vous êtes en train d’abattre n’est pas différent de celui qui se fait en Angola où le Procureur général de la République est déterminé à « utiliser tous les moyens possibles » pour ramener la fille de l’ex président de la république José Edouardo dos Santos, la milliardaire Isabel dos Santos, au pays où elle est accusée de plusieurs délits : détournements de fonds publics, blanchiment d’argent, fraude, trafic d’influence, abus de biens sociaux pendant la période où elle était à la tête du groupe pétrolier public Sonangol.
La justice dont vous détenez les rênes est la voie de la renaissance de notre pays et ce procès d’un directeur de cabinet d’un chef de l’Etat en exercice servira de bon exemple à plusieurs individus qui se croiraient intouchable en RDC de par leur position sociale ou politique.

D’autres dossiers à ne pas négliger pour la libération totale de notre pays

Nous vous serons davantage reconnaissant si, outre le programme de 100 jours du Chef de l’Etat, vous vous penchez aussi, dans les prochains jours, à d’autres questions d’intérêt national sur lesquelles les citoyens congolais attendent des réponses, notamment: l’audit sur la gestion du FONER, le go pass par la RVA, du projet de la fibre optique, la demande de la coalition « Droits pour tous » aux autorités judiciaires et au parlement de diligenter des enquêtes pour faire la lumière sur des éventuelles fraudes et paradis fiscaux dans le dossier « Panama Papers », les différent dossiers de Passeport Biométrique, de la ferme agricole de Bukanga-Lonzo, de l’Ogefrem, l’audit de la CENI et tant bien d’autres que les congolais vous feront parvenir d’ici là, sans oublier évidemment les massacres en cours en territoires de Beni et en Ituri.

Et si vous étiez l’instrument de Dieu pour libérer notre pays !

Merci d’avance chers compatriote et allez de l’avant. Vous êtes certainement l’Instrument de Dieu par lequel Dieu veut rendre justice à son peuple longtemps courbé. Oui la libération de notre pays est dans vos mains. Nous appelons la société civile et les mouvements citoyens à vous appuyer. Le peuple qui a besoin de la vérité est derrière vous.

Beni-Lubero Online

 

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*