Du Kasiksi empoisonn

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Un cadeau de bière Kasiksi empoisonné offert par une dame non encore autrement identifiée a donné la mort à deux infirmiers du Centre de Santé de Référence de Butuhe, Chef-Lieu du Groupement Malio, Collectivité Bashu, en Territoire de Beni. Notez que la Kasiksi est une bière de banane très prisée à Beni-Lubero. Les deux sont infortunés sont Mr. Kambale Tsongo (29 ans) Comptable et Mr. Mumbere Lukalayiro Bernardin (37 ans, cfr. Photo ci-contre), Infirmier Titulaire du Centre de Santé de Butuhe. Le comptable est mort jeudi 27 mars 2008 à 19h00, heure locale, tandis que l’infirmier titulaire est mort vendredi à 3h 41 du matin, c’est-à-dire 8 h seulement après son compagnon.
Un ami aux deux infortunés, à savoir, Mr Rochereau Kioma, laborantin du même Centre de Santé et qui avait siroté le verre de Kasiksi avec les deux infortunés, est celui qui a aidé à percer le mystère de la mort brusque de deux responsables sanitaires de l’agglomération théicole de Butuhe.
D’après le rescapé Rocherau (rescapé au moins pour l’instant), un petit bidon de 7 bouteilles de Kasiksi qu’on appelle communément (AKIBIDO ou AKE SABA) avait été offert au comptable Kambale Tsongo au matin du mercredi 26 mars par une dame. Content de son cadeau, Mr Kambale Tsongo partit au boulot comme d’habitude. A la fin de la journée, il invita ses amis de service, en l’occurrence son chef, l’infirmier titulaire, et le laborantin à venir partager le cadeau avec lui.
Le jeudi matin, le comptable en souffrance et seul dans sa maison ne s’est pas rendu au service. C’est le soir à 17h00 que ses amis de service ayant constaté son absence inhabituelle au boulot, l’on retrouvé en agonie. Sans tarder, ils l’avaient amené au Centre de Santé Butuhe pour une prise en charge appropriée. Mais c’était trop tard pour un poison mortel avalé la veille. A 19h00, il mourait.
L’infirmier titulaire, quant à lui, après avoir siroté sans le savoir le verre de la mort, il était rentré le soir, chez lui à Butembo vers 19h00. Le jeudi il a passé la journée chez lui avec sa famille sans trop se plaindre pensant peut-être à un bizarre « murombe ». Il a même partagé le repas de 20h avec sa famille. Ayant appris au téléphone la mort de son ami vers 21h, il a aussi commencé à accuser des malaises. Vers 2h du matin, sa situation était passée de mal à pire. Sa famille le dépêchera au Centre Hospitalier CBCA de Butembo, en face de l’Ex Hôtel d’Ambiance. Pour lui aussi, c’était trop tard. A 3h41 du matin, il rendait son âme.
Le laborantin qui pour l’instant est le seul rescapé, aurait senti un dégout de la boisson, juste après son premier verre. Pensant que son corps ne voulait pas de bière ce jour-la, il arrêta de boire. Ses deux amis boiront le petit bidon de 7 bouteilles de Kasiksi jusqu’à la lie.
La dame qui avait offert le cadeau empoisonné est aux arrêts. Les gens se demandent si elle a agi seule ou en groupe. Les enquêtes se poursuivent et leurs résultats sont très attendus à Butembo comme à Butuhe pour découvrir l’origine de cette série des morts subites.
Les obsèques de l’infirmier titulaire, Feu Mumbere Lukalayiro ont eu lieu ce vendredi 28 mars, à 16 h00 au Cimetière de Kitatumba de Butembo avec une forte délégation de Butuhe.
Le corps du comptable est exposé dans sa résidence secondaire de Butembo-Ngetse. Son inhumation se prépare dans son village natal de Kanyatsi vers Mabuku.
Les membres des familles, les amis infirmiers et infirmières sont inconsolables pour cette brusque série des morts. La mort par poison même si elle est souvent soupçonnée n’avait pas encore sème un tel émoi à Beni-Lubero où l’on est habitué depuis 12 ans à la mort brusque par balles des hommes en armes.
.
Mr Mumbere Lukalayiro alias LUKAS pour les intimes, est né en 1971. Il a fait ISTM Butembo de 1995 à 1998 avant d’être nommé Infirmier Titulaire de Mama Musayi (Butembo) de 1999 à 2001, puis infirmier superviseur en Zone de Sante de Butembo de 2001 à 2007 et depuis juin 2007 à sa mort inopinée, infirmier titulaire du Centre de Sante Butuhe. Il laisse une veuve infirmière et 4 enfants dont l’ainé a environ 7ans.
.
Que les âmes de deux illustres disparus reposent dans la paix du Seigneur!
.
Juvénal Paluku
Butembo
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*