fer

En voulant répondre à un appel téléphonique, un homme se brûle l’oreille

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Incroyable, mais vrai. Mr. KATEKOLONDO, habitant un des quartiers ‘ résidentiels’ de Kinshasa, vient de se brûler l’oreille droite par un fer à repasser ! L’incident a eu lieu ce weekend soir lorsque monsieur voulait répondre à une invitation d’une célébration d’anniversaire de naissance de son amie et collègue de service.

Comment cela s’est-il passé ? Mr KATE est fonctionnaire dans une des banques de la capitale. Le samedi, il travaille jusqu’à 15 heures. Arrivé à la maison, alors qu’il s’apprêtait à répondre à l’invitation, il a constaté que son domestique n’avait pas repassé la chemise et la cravate qui concordaient mieux avec la veste qu’il allait porter pour rehausser de sa présence la fête d’anniversaire de son collègue. Enervé, il prend lui-même le fer à repasser pour arranger la chemise et la cravate prévues pour la circonstance. Ne rien faire sous la colère ou sous émotion.

            fer

Malheureusement monsieur KATE repasse ses habits sur la même table où se trouve son téléphone fixe qu’il utilise lors des communications à domicile pour se débarrasser, pour un temps, de son portable. L’infortuné a commis l’imprudence de placer le fer à repasser du côté où se trouve le téléphone fixe. Et voilà, le téléphone sonne et monsieur, on ne sait par quelle distraction ou imprudence, prend le fer à repasser, le colle à son oreille droite et soudain…

Trop tard, l’oreille est brûlée. Mon patron a confondu le téléphone fixe et le fer à repasser !, s’exclame le domestique. C’est à cause de toi, sale domestique, rétorque monsieur Kate à son domestique.

telephone00

Au juste, à qui la faute ? Vous est-il déjà arrivé de tomber, vous aussi, dans une confusion de ce genre ?

En tout cas, monsieur KATEKOLONDO ne saura pas répondre au rendez-vous de ce soir car il vient d’être admis dans une de structures sanitaires de la place. Ne confondons pas les choses. Usons correctement de nos organes de sens ! Bientôt, les élections présidentielles et législatives en RDC. Ne confondons pas le téléphone au fer à repasser et vice versa. Ne confondons pas le vrai au faux candidat. La balle est dans notre camp.

Fr. François NZANZU, a.a.

Kinshasa

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*