RondpointBenibest00

Goma suspend le Chef de Parquet de Beni pour trois mois

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

La mesure de suspension de Monsieur Willy Lucien PONZI NKOY a été prise par le Procureur Général Près la Cour d’Appel de Goma (au Nord-Kivu) jeudi 13 janvier 2011.

La hiérarchie du Chef de Parquet de Beni qui le suspend par mesure d’ordre pour une durée de trois MOIS motive sa décision par le fait que ce dernier aurait facilité l’évasion d’un détenu accusé de meurtre (ou assassinat) d’un taximan au Quartier Rwangoma, Commune de Beu, en Ville de Beni.

         RondpointBenibest00

                      Aperçu du Rond-point de la Ville de Beni, au Nord-Kivu 

L’incriminé (Chef du Parquet Près le Tribunal de Grande Instance de Beni), rejette à bloc toutes ces accusations. Willy PONZI NKOY déclare que le détenu Mumbere RAMAZANI auquel on fait allusion s’était évadé dans une structure médicale où il était conduit pour les soins après une maladie qu’il avait contractée en pleine détention. 

Rappelons que cette évasion avait été à la base d’un mécontentement populaire à Beni où les Organisations de droits humains, les Associations Culturelles et la Communauté locale avait fustigé ce fait, tenant pour responsable Monsieur Willy PONZI NKOY.

Certaines langues, sous couvert de l’anonymat ont déclaré que le Chef du Parquet aurait reçu 7 000 US$ à titre de pot de vin pour consacrer cette évasion, chose que le Chef de Parquet a toujours rejeté à bloc. Il ajoute qu’il attend voir les enquêtes déclenchées à ce sujet par sa hiérarchie aboutir, afin que son innocence soit établie.

Soulignons en passant que des tracs anonymes avaient été jetés partout dans les rues de la Ville exigeant de la hiérarchie du Parquet de Beni des sanctions à l’endroit du Chef de cette juridiction, considérant qu’il était tenu responsable de ce fait souvent à la base de nombreux cas de justice populaire.

C’est ce mardi 18 janvier 2011 qu’ont eu lieu les cérémonies de remise-reprise entre Willy Ponzi NKOY et l’intérimaire (Magistrat Godet POWA) venu de Goma. Tout s’est passé au Parquet de Beni en présence de plusieurs acteurs judiciaires venus pour la cause.

Se confiant à la Presse, le Substitut du Procureur Godet POWA LUKONJA assumant l’intérim du Chef de Parquet de Beni a annoncé venir redorer l’image de la justice au Parquet de Beni où les signaux sont au rouge.

Cependant, pour des raisons déontologiques, l’intérimaire s’est réservé de tout commentaire sur les raisons de la suspension de son Collègue Willy PONZI NKOY.

D’aucuns croient tout de même qu’il s’agit là des fruits de la politique de lutte contre la corruption et l’impunité. Si tel est le cas, « Que vive la tolérance-zéro!». Mais attention! Il faut attendre de connaître la suite pour savoir si sa suspension ne rentre pas dans la stratégie en cours de remplacer tous les mandataires de l’Etat de la région de Beni-Lubero par des nominés du CNDP. 

Obède Bahati 

Beni 

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*