GUERRE DU KIVU : Propos d’un Haut Cadre de l’A.M.P. du Kivu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
A la question de savoir pourquoi un fils égaré du Kivu pactisait avec les gens qui mettent l’Est de la R.D. Congo en feu et en sang, il a répondu pince sans rire comme suit :
 
Nous citons « Si votre Plantation ou Concession est envahie par un agresseur très fort, il est de votre intérêt de collaborer et de travailler à ses côtés afin qu’il ne détruise pas toute la Plantation ou qu’il ne soit tenté de la vendre au rabais à des étrangers comme lui… » fin de citation.
 
Ses propos se passent de tout commentaire ! Ils démontrent s’il y en avait encore besoin la responsabilité de certains dignitaires de l’Est de la R.D.Congo dans l’occupation militaire rwando-ougandaise en cours et dont l’objectif inavoué serait de vider à la longue cette partie du pays de sa population actuelle et de la repeupler par les Hima-Tutsi du Rwanda et de l’Ouganda. En quatorze ans, l’ennemi a réussi a tué plus de six millions des congolais, sans que le monde lui en demande des comptes.
 
Mais, L’ennemi est-il pour autant invincible comme ce haut-cadre de l’AMP du Kivu le laisse entendre ? Oui, l’ennemi est invincible pour ceux qui ont choisi la politique du ventre et qui ont peur de travailler et de faire des sacrifices pour leur pays. Mais si l’ennemi avait mis autant d’années pour aboutir à la situation actuelle, c’est grâce à la détermination du peuple congolais qui lui résiste toujours. Sans la collaboration des certains politiciens, l’ennemi n’aurait jamais réussi son coup actuel, à savoir, l’entrée sur le sol congolais des armées du Rwanda et de l’Ouganda qui, mixées aux ex-miliciens du CNDP, investissent aujourd’hui toutes les zones minières, brulent les maisons, et obligent les populations congolaises à prendre le chemin de l’exil. Les collabos congolais cachent cette réalité en appelant Fardc tous les clandestins en armes formant cette armée d’occupation militaire sans merci et dont le travail de dépeuplement de la région ne ferait que commencer.
 
Pour arrêter cette hécatombe avant qu’il ne soit trop tard, il conviendrait d’identifier et de désavouer tous les leaders politiques collabos de l’ennemi qui se refusent de dénoncer et d’arrêter les massacres des civils à l’Est du pays.
 
Les fils égarés comme le Haut Cadre de l’AMP originaire du Kivu que nous avons cité ci-haut sont des ennemis du peuple congolais qu’il faut traiter comme tel. 
 
Correspondance particulière de Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*