Images des manifestants contre J. Kabila

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Chers compatriotes de partout,
Les  patriotes congolais des Etats-Unis et du Canada ont fait le déplacement de New York pour exprimer au monde entier leur ras de bol à l’égard de Joseph Kabila qui a pris la R.D. Congo en otage et qui fait sombrer le pays avec toutes ses institutions dans une impotence honteuse devant les appétits gloutons des pays voisins ( Angola, Zambie, Ouganda, Rwanda)  et devant les rebelles aventuriers de Nkunda et des FDLR. 
 
L’Hôtel de Ville de New York n’avait accordé de permis que pour 50 manifestants congolais mais les patriotes congolais sont venus par centaines. Ils représentaient la plus importante communauté africaine présente aux Nations Unies.
Sur leurs pancartes on lisait « NON à Joseph Kabila »,  « Kabila must go back to Rwanda », «  Kabila est Rwandais »,  " Kabila imposteur et usurpateur’, « Kabila is  a dictator », « Non à la guerre à l’Est du pays », « Non au pillage des ressources minières du Congo », « Non à l’injustice », etc.
 
Un fait marquant cette manifestation de New York est bien sur le passage à tabac d’un garçon de courses de Joseph Kabila, en la personne de Francis Kalombo. Ce dernier a eu le culot de proférer des injures a ses compatriotes amasses devant l’entrée de la Grande Salle qui accueillait la 62 assemblée de  l’ONU a New York, en ces termes : « Espèces de salopris! Vous perdez inutilement votre temps ici à jacasser, pendant que nous nous enrichissons au pays! Venez plutôt recevoir de l´argent que nous avons en abondance à vous offrir! >>. Et ceci, tout bonnement comme si tous les Congolais, étaient en crise de moral et d´éthique, et ne servaient plus qu´à se laisser acheter par n´importe qui, pour céder le pouvoir et le pays aux étrangers. C´en était trop! Francis Kalombo venait là de dépasser toutes les bornes et de commettre une erreur fatale, en se trompant complètement d´adresse. Il s´est cru à Kinshasa où il bénéficie de la protection permanente des éléments de la GSSP… Un congolais du nom Veron Mualumba, le héro des ondes de la Radio Kimpuanza, n´a pu davantage contenir sa colère, ni se retenir, face à cette attitude provocatrice et des propos injurieux et dédaignant. Il n´est pas allé par quatre chemins en montrant à ce griot que les méthodes militaires ne sont pas l´apanage de la seule soldatesque de son imposteur de chef…  D´un seul bond, de la manière la plus inattendue possible, Veron Mualumba s´est jeté sur Francis Kalombo, lui administra une multitude des coups de poing bien visés, lui terrassa, et lui déchiqueta son petit costume trois pièces, chemise y compris. De ce duel en faveur de Veron Mualumba, le pauvre Francis Kalombo en est sorti le visage complètement défiguré et enflé, tout en saignant du nez. Rapidement conduit à l´hôpital la plus proche, la Police ne pouvait que constater et le déplorer le dégât… Interpellé par la Police Newyorkaise, Veron Mualumba fut relâché  sans aucune charge quelques minutes après…
 
Du Blog des Congolais
New York, NY, USA

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*