Images Odieuses de Masika Desanges assassin

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Les premières photos de Mlle Masika Kyokwe Desanges assassinée par les CNDP/FARDC à Kirumba en Territoire de Lubero, le 23 septembre dernier, ont mis un mois pour arriver au studio de BLO à Butembo. Selon l’informateur occasionnel de Kirumba qui s’est livré à BLO lors de la remise des photos macabres de Feu Desanges, il n’est pas facile de circuler avec une camera au Sud de Lubero si on n’est pas la Monuc ou une des grandes ONG encore affairées sans rien faire dans la région. Aussi, a-t-il ajouté, pour se promener avec une camera de Kirumba à Butembo, il faut beaucoup d’imagination et de chance, surtout sur le tronçon Kirumba-Musienene où les mauvaises surprises sont fréquentes.
D’après le même informateur, le Sud du territoire de Lubero est bel et bien sous occupation du CNDP quelle que soit ce que dit Kinshasa ou la Monuc. Ce qu’on appelle encore armée congolaise aurait deux unités au Sud de Lubero. Une unité commandée par des Tutsi avec des troupes congolaises et une autre unité spéciale, très mobile, mieux équipée, commandée par un certain Colonel SMITH, active sur le tronçon Rutshuru-Musienene. C’est cette unité mobile du Colonel SMITH qui serait responsable des assassinats ignobles et des incendies des maisons déplorés sur cet axe. Selon l’informateur de Kirumba, les assassinats de la bande à SMITH se feraient au hasard. Il ne faut pas rencontrer sur sa route la bande à SMITH qui tue pour tuer, brûle les maisons sans les piller, etc.
Selon l’informateur de Kirumba, la population du Sud de Lubero ne sait pas comment se débarrasser de cette bande à SMITH que Kinshasa et la Monuc refusent de mettre hors d’état de nuire malgré la grande souffrance qu’elle inflige à la population. Un fait frappant au Sud de Lubero est que, selon l’informateur de Kirumba, les Mai-Mai de Kakule Lafontaine qui luttent contre les occupants semblent être les plus grands ennemis de Kinshasa que la bande à SMITH qui endeuille les congolais sur l’axe Rutshuru-Musienene.
D’où la question de savoir quel est l’agenda de Kinshasa au Nord-Kivu quand les patriotes et défenseurs des congolais deviennent ses ennemis ? La même question se pose à propos du Sud -Kivu où Kinshasa exerce plus de pression sur les Patriotes et Résistants du Général Yakutumba qui ne tuent personne ni n’incendient des villages que sur les milices rwandaises qui incendient les maisons, tuent, kidnappent et rançonnent les congolais.
Cette attitude pour le moins étrange de Kinshasa donne à penser que quelque chose se trame contre l’Est de la R.D. Congo. Certains députés zélés du régime en place, comme l’Honorable Kalaba Sankwe Brigitte du Katanga, vont jusqu’à attribuer toute cette souffrance aux élus de l’Est et aux victimes elles-mêmes. En quoi Masika Desanges était-elle responsable de son viol et assassinat ? Cette moquerie à l’égard de six millions des victimes congolaises est prémonitoire de ce qui risque d’arriver demain, à savoir, les bourreaux devenir victimes et vice-versa !
 
Premières images du corps de Masika Desanges avant son transfert à Butembo
.
Le corps de Desanges tiré de la rigole où les violeurs et tueurs l’avaient jeté

.
© Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*