Inqui

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
Société Civile / Forces Vives du Nord-Kivu
COORDINATION PROVINCIALE
Tél : 0813132070 / 0998902730 / 0852185233
E-mail : societecivilenk@yahoo.fr
.
DECLARATION DE LA SOCIETE CIVILE
FACE AU PROJET D’AVIS PORTANT CREATION DES VILLES ET COMMUNES
EN PROVINCE DU NORD-KIVU
.
A l’intention de l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu
.
CC :
– Au Premier Ministre Chef du Gouvernement de la République Démocratique du Congo
– Au Ministre National de l’Intérieur
Au Ministre National Chargé de l’Administration du Territoire et Décentralisation
– Au Gouverneur de la Province du Nord-Kivu
– Au Ministre Provincial de l’Administration du Territoire, Affaires Coutumières et Sécurité
.
C’est avec une attention particulière que nous sommes entrain de suivre l’évolution du débat à l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu sur la création des nouvelles villes et communes.
Nous encourageons le déroulement des discutions autour de cette question d’actualité provinciale.
Cependant, nous déplorons la non-prise en considération de plusieurs aspects, parmi lesquels :
1. La non consultation de la base afin de faire un état des lieux et palper du doigt les réalités locales pouvant affecter le découpage ;
2. L’inexistence d’une étude de faisabilité et de viabilité (économique, socio-culturel, environnemental etc.) et d’un plan d’aménagement territorial ;
3. Les propositions de découpage sont visiblement calquées sur des intérêts égoïstes et des calculs politiciens électoralistes. A titre d’exemple :
L’érection d’un Chef-lieu de territoire à l’extrémité de celui-ci au lieu du centre ;
La multiplicité/concentration des communes rurales dans certains secteurs ou chefferies pendant que d’autres en sont privées, alors qu’elles possèdent des entités qui seraient plus viables en se basant sur des normes objectives;
Les propositions de découpage sont taillées sur mesures propres aux législateurs et non sur base de critères objectifs.
.
Eu égard à ce qui précède, nous formulons les recommandations suivantes :
.
1) Que la commission de l’Assemblée Provinciale chargée du découpage organise une descente sur terrain pour des consultations avec les forces vives en vue de récolter les avis et considérations de la base avant l’adoption de ce document qui décide de l’avenir des entités et de leurs populations ;
2) Les résultats des consultations devront être remis à une commission technique multidisciplinaire pour produire un plan d’aménagement sur base d’études qui devront intégrer tous les aspects politique, économique, socioculturel, environnemental…, le découpage n’étant pas seulement une question politique à soumettre au débat public dans le cadre du dialogue social, mais surtout un problème technique du ressort de la planification du développement local et de l’aménagement du territoire ;
3) Fort de ces préalables, et d’autres que nous ne saurons énumérer dans une si brève déclaration, mais qui pourront se révéler lors des consultations, l’Assemblée Provinciale pourra alors formuler un avis qui reprendra les vraies aspirations de son électorat et qui devra tenir compte du fait que les nouvelles entités viennent s’ajouter à d’autres existantes mais très peu aménagées, mal aménagées ou pas du tout aménagées.
.
Ainsi fait à Goma le 04/03/2010
.
Pour la Coordination Provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu
.
Jason LUNENO MAENE
Président
.
Pour les noyaux de la Société Civile au Nord-Kivu :
.
Ville de Goma Territoire de Nyiragongo
Ville de Beni Territoire de Beni
Ville de Butembo Territoire de Lubero
Territoire de Walikale Territoire de Masisi
Territoire de Rutshuru
.
© Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*