Insécurité et tuerie dans la région de Beni: un mouvement citoyen menace…

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Selon la société civile, structure du groupement de Batalinga à Bulongo, deux corps des civils ont été retrouvés décapités par machettes ce 29 juillet 2019 à Kombo, un village du groupement Batalinga, en chefferie des WATALINGA.Il s’agit des habitants de ladite contrée qui se rendaient aux champs. Leurs bourreaux sont, comme toujours, identifiés aux “présumés ADF” dont le service de sécurité congolais peine à fournir des échantillons de preuve concrète.


Il sied de signaler également que le même groupe de criminel venait de prendre en otage le samedi dernier un autre civil qui se rendait toujours à son champ.


“Le point zéro”, un mouvement citoyen de la région a véhemment réagi pour condamner avec la dernière énergie ces faits barbares qui a pris de l’ampleur depuis bientôt quatre mois. L’autorité est ainsi interpellée pour prendre en main sa responsabilité régalienne pour ne point laisser la jeune tomber dans la tentation de s’engager dans l’autodéfense populaire contre ces ennemis dont le règne n’aura que trop duré, malgré l’état de droit et l’autorité de l’Etat revendiqués par le pouvoir officiel.


Les élus du peuple, au niveau national et provincial, sont aussi interpellés pour user de leurs prérogatives en vue de stimiler le gouvernement à sortir de son apathie et à enfin agir pour que les populations de la région de Beni retrouvent la paix.

Talangai Katchelewa
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*