Maître David UNG'YERTHO, Président national du FPDC

Interpellation aux dirigeants sadiques de l’Ituri

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DE L’ITURI

No 001/DUB/PN/28/2020

CONCERNE: Pillage, extorsion, vol et torture contre les pêcheurs sur le lac Albert

Nous nous faisons le devoir de vous adresser cette lettre ouverte relative à la situation dramatique que les pêcheurs connaissent du jour au lendemain sur le lac Albert.

En effet, nous ne nous opposons pas au principe directeur de l’administration, cependant, il s’avère que l’arrêté provincial no 01/026/JAPM/CAB/PROGOU/PI/2016 du 23/08/2016 portant réglementation de pêche, de la pisciculture et l’aquaculture en Province de l’Ituri signé par votre prédécesseur n’a ni tenu compte des préalables tant réclamés par les pêcheurs, moins encore de la réalité que traverse la population riveraine.


Pour votre gouverne, les filets soi-disant prohibés sont saisis et vendus ou remis aux propriétaires moyennant 300 US $, le moteur hors bord qui n’est pas du tout prohibé est remis moyennant 600 US $. De MUGUMA jusqu’à KOLOKOTO, chaque pêcheur donne obligatoirement 23.000 shillings ougandais, équivalant à 6 US $, par jour aux militaires qui les partagent avec ceux tenant le service de l’environnement et autres avant l’autorisation de pêche. Malgré cela, ils sont enfin poursuivis sur le lac comme des fraudeurs, alors qu’ils ont tous rempli les formalités exigées par ces derniers qui se considèrent comme des héritiers dudit lac.


Monsieur le gouverneur, vous ne me contredirez pas si je disais que tous les pays du monde se battent à ce moment pour alléger la souffrance de leur population menacée par le Covid-19; combien en plus forte raison que vous devriez vous soucier également de celle de l’Ituri déjà meurtrie par CODECO. Si vous pouvez de prime abord, vous investir pour comprendre comment ledit arrêté est exploité parle service de l’environnement, les militaires marins et leurs acolytes, vous auriez dû avoir pitié de la population riveraine pillée, torturée, extorquée, au nom de la réglementation de pêche sur le lac Albert.


De ce fait, il y a lieu de signaler que depuis la signature de cet arrêté, nous avons enregistré plus de 30 morts sur le lac Albert occasionnés par ces agents de service de l’environnement en complicité avec les militaires marins qui en profitent.


Cependant, il faut noter que cette réglementation de pêche a fait oublier à nos militaires marins leur mission régalienne et sont devenus des commerçants qui cherchent leurs intérêts au détriment de leur mission.


N’est-il pas important de vous fier d’abord au social de la population riveraine pendant ce moment critique, que d’accentuer leurs souffrances sans la moindre conscience? Pourquoi adhérez-vous sans prudence en exploitant un arrêté signé sans aucune mesure d’accompagnement et moins encore le respect de droits de l’homme?


Est-ce que ceux qui exploitent la zone de frayeur (SIMILIKI) l’ont déjà libérée? Faudrait-il nécessairement vous rappeler qu’un gouverneur digne de ce nom, doit prendre une décision qui aura des répercussions positives sur toute l’étendue de la province et non seulement dans une contrée?
De surcroît, votre silence face à toutes ces tracasseries se consomme comme une complicité partisane à la souffrance de la population souveraine qui a aussi le droit et son seulement le devoir.


Ainsi donc, nous sollicitons votre indulgence à vous impliquer afin de palper des doigts les vrais problèmes du lac et d’établir la responsabilité des uns et des autres, car même le ministre provincial de l’environnement serait en connivence avec ce groupe de fauteur de trouble sur le lac Albert.

Sentiment patriotique

Fait à Bunia, le 28/04/2020.

David UNG’YERTHO BIRWINYO
Président national du FPDC

Copie pour information à:
– Son Excellence Ministre national de l’agriculture, pêche et élevage à Kinshasa/Gombe;
– Honorable président de l’Assemblée provinciale de l’Ituri à Bunia;
– Honorable président de la commission environnement, agriculture, pêche et élevage à Bunia;
– Honorables députés provinciaux du long du littoral du lac Albert tous à Bunia;
– Monsieur le ministre provincial de l’environnement à Bunia;
– Monsieur le Directeur provincial de l’ANR/Ituri à Bunia.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*