Interview de l

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 Beni-Lubero Online : Honorable Jeannot Lukambo, Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de BLO ?

 Honorable Jeannot Lukambo : Je m’appelle Kakule Lukambo Maombi. Habituellement on m’appelle Jeannot Lukambo. Je suis né à Butembo, le 4 mai 1969. J’habite l’Avenue Baye, n* 80, Commune de Kimemi, Ville de Butembo. Je me suis marié le 5 septembre 2002 à Mlle Juliette Kavira Syayanza avec qui nous avons une fillette du nom de Geneviève, âgé de 2 ½ ans. Je suis diplômé des humanités en Sciences Commerciales à l’Institut de Malende depuis 1999. Pour le moment je suis député provincial issu de la circonscription électorale de Butembo
 
Beni-Lubero Online : Pouvez-vous nous dire ce qui vous a motivé à postuler à la députation provinciale ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : J’ai évolué comme Journaliste à la Radio RTNC-Butembo, puis à la Radio Moto Kambali. Dans mes émissions, je suis connu plutôt comme activiste des droits de l’homme. Vous êtes certainement au courant de tous les cas que j’ai défendus, rendant le service de la vérité là où le mensonge voulait régner en maitre. En plusieurs occasions j’ai été combattu pour avoir dit la vérité. C’est ainsi que j’ai postulé au poste de Député Provincial pour pouvoir servir mieux mon peuple légalement usant de mon immunité parlementaire et parce que servir c’est un don que Dieu m’a donné.
 
Beni-Lubero Online : Comment avez-vous convaincu votre électorat ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Depuis la guerre de Libération, ma circonscription électorale de Butembo a eu beaucoup de difficultés, notamment, les guerres, les assassinats, les vols à mains armées, les viols des femmes, les tracasseries sur les routes, l’Opération 19 h, les arrestations arbitraires, et que sais-je encore ? J’ai défendu beaucoup de cas, et la population a vu en moi quelqu’un qui pouvait parler pour elle, parce que disait-elle, Lukambo « Syalisagha Twahwa » et dès lors elle avait confiance en moi car pendant les moments difficiles je n’ai fait que la défendre   en bravant tous ceux qui voulaient m’intimider. Il faut dire aussi que par mon travail de comédien, je suis populaire dans la toute la ville de Butembo à travers les pièces de théâtres dont je suis à la fois le compositeur et le présentateur. Mes théâtres cadrent avec la réalité sociale de Butembo. Ils sont éducatifs et les gens en profitent moralement. Ensuite je suis serviteur de Dieu mais aussi artiste musicien des cantiques de louange. J’essaie de conformer ma vie à ce que je dis, ce que je prêche, ce que je chante. C’est ainsi que j’ai postulé comme candidat indépendant de la ville de Butembo où j’ai été élu massivement avec 47 850 Voix occupant ainsi la première place de choix dans ma circonscription, la deuxième place ayant été remporté par un candidat d’un parti politique avec 38 000 voix.
 
Beni-Lubero Online : Pouvez-vous parler un peu plus de vos théâtres et musique ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Comme serviteur de Dieu, j’ai initié un Orchestre dénommé « Messager du Christ » et jusque-là je suis compositeur et éditeur responsable de quatre albums, chacun comprenant 8 à 10 chansons. Ces 4 albums sont : 1. Iwe Mukristu. 2. Vita Vikomeshwe, 3. Nyamuhanga ni Mukulu Kandi ni Munene, 4. Unganyire Mukama. En rapport avec mes pièces théâtrales, j’en ai déjà réalisé 12 et mon groupe théâtral s’appelle « Koko ». Il s’agit de : 1. Koko adui, 2. Omukali mulimba, 3. Akanyalungu (Caméléon), 4. Masika Vanise Kidikada, 5. Baluku vanakoyo. 6. Effacer le tableau, 7. Koko Mukaka, 8. Opération 19 heures, 9. Gundua walozi, 10. Main armée. 11. Omusero, 12. Kupanga uzazi.
 
Beni-Lubero Online : Comment votre travail de journaliste et d’artiste compositeur-comédien vous aide à remplir votre mission à Goma ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Le travail que j’ai fait à Butembo dans le domaine du journalisme et de la culture me permet de connaitre mon peuple, avec ses problèmes et ses espoirs.
Comme vous le savez, la culture est l’âme d’un peuple.
 
Beni-Lubero Online : quelle est exactement votre mission à Goma ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Ma mission est celle de tout député provincial qui se résume en trois choses : 1. Défendre les droits de la base à partir des doléances recueillies sur terrain, 2. Contrôler le gouvernement Provincial, 3. Faire respecter l’application de la loi provinciale en particulier et celle du pays en général.
 
Beni-Lubero Online : Pensez-vous que c’est facile ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Très facile… Il suffit à mon avis d’avoir de la franchise, de l’honnêteté et du sang froid. Ne pas avoir peur …
 
Beni-Lubero Online : Avez-vous déjà participé à quelques activités à Goma ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Affirmatif ! Durant mon premier séjour à Goma, j’ai participé au travail de la cooptation des chefs coutumiers, à l’élaboration du Règlement d’Ordre Intérieur (ROI), au vote des membres du bureau définitif de la l’Assemblée Provinciale, au vote des Sénateurs et au vote du Gouverneur.
 
Beni-Lubero Online : Quelle a été votre contribution au vote du Gouverneur ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : J’ai surtout sensibilisé les députés de Beni-Lubero à présenter un seul candidat au poste de Gouverneur. Ensuite, j’ai aidé mes frères et sœurs députés à ne pas céder à la corruption.
 
Beni-Lubero Online : Comment vous sentez-vous au débat lors des séances parlementaires ?
Honorable Jeannot Lukambo : (Rires). Je suis dans mon bain. Je ne suis ni frustré ni complexé. Mes interventions sont très régulières et contributives au débat.
 
Beni-Lubero Online : Vous êtes en vacances parlementaires à Butembo depuis quelques temps. Qu’avez-vous appris auprès de votre base ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Beaucoup de choses ! Pendant mes premières vacances parlementaires, j’ai d’abord voulu accomplir ma promesse de campagne, à savoir,
1)         Construire 3 salles de classe, 2 salles à l’Ecole Primaire Nduko, 1 salle de classe à Vukungura ;
2)         démarrer la construction d’un pont à Vukondi, 
3)         Appuyer matériellement trois étudiants sans aucun lien de famille avec moi avec le paiement des frais académiques : 1 étudiant en Droit à l’UCG, 1 étudiant du CUR en Relations Internationales, 1 étudiant à l’Institut Technique Médical de Katwa.
4)         Des interventions ponctuelles en cas d’insécurité (par exemple calmer les menuisiers en insurrection contre les Taxes de l’Etat jugées trop exorbitantes,…),
5)         Pour m’enquérir de la situation de ma base, je me suis astreint à un rythme de travail d’au moins 15 audiences par jour ici dans ma maison qui est la maison de tous… Notez que ces audiences sont avec ou sans rendez-vous et sans discrimination aucune. J’accueille et j’écoute tout le monde. J’aide tout le monde dans la mesure de mes possibilités.
 
Beni-Lubero Online : Qu’est-ce que vous avez vu et appris pendant vos premières vacances parlementaires ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : J’ai été témoin de l’insécurité à Rughenda, des extorsions des biens des citoyens un peu partout dans la ville, des conflits parcellaires ( à Wayene et à Kyavaghendi), des érosions à Vutsundo ou 15 familles vont être obliger à déménager, de la poussière sur les routes qui est un danger pour l’hygiène de la population, du manque d’eau potable dans plusieurs quartiers, de la demande criante du courant électrique, etc. J’ai été choqué par la mort inopinée de l’épouse de Son Excellence Mbusa Nyamwisi, Ministre des Affaires Etrangères.
 
Beni-Lubero Online : Quel message pouvez-vous adresser à la population de Butembo, à vos confrères députés et au peuple de la R.D. Congo ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Je remercie la population de Butembo pour l’accueil chaleureux qu’elle m’a réservé et le soutien qu’elle continue à me manifester. Je promets que je ne décevrais pas cette population de laquelle je suis l’émanation. Pour accomplir ma mission, je demande que la population continue de me soutenir. Le pouvoir que j’ai est entre les mains de cette population qui seule est habilité à me juger et à m’évaluer. J’ai pris bonne note de toutes ses difficultés et aussitôt arrivé à Goma, je promets de lui servir d’interlocuteur à l’Assemblée Provinciale pour qu’une solution durable à ses problèmes soit trouvée. A mes collègues députés, je demande que nous puissions persévérer dans l’union jusqu’à la fin de notre mandat pour que nous ayons la force d’anéantir tous ceux qui ont des agendas cachés. Pour mon pays, la R.D. Congo, je suis pour la recherche de la paix par l’arme du dialogue entre les personnes et non par le dialogue des armes.
 
Beni-Lubero Online : Pensez-vous que la R.D. Congo est sur le droit chemin ?
 
Honorable Jeannot Lukambo : Je suis optimiste surtout que désormais le pouvoir est entre les mains du peuple
 
Beni-Lubero Online : Que pensez-vous du site BLO?
 
Honorable Jeannot Lukambo : C’est vraiment un exploit, un dévouement au delà de l’initiative car d’abord « SIYITULAHO NA KANDI NI NYIHIAKA. MULOLAYE EMULIRO NA HAVWASYAVERA KERA NAGHE NGA SYALET’AHERIVVWE LYAGHE » (Premier du genre et nouveau, allez de l’avant, et un jour dans l’avenir j’apporterai ma pierre à l’ouvrage). Je vous encourage !
 
Beni-Lubero Online : Merci Honorable !
 
Honorable Jeannot Lukambo : C’est vous que je remercie et encore une fois, courage !
 
Interview réalisée à Butembo le 07/03/2007 au domicile de l’Honorable Jeannot Lukambo Lukambo par Juvénal Paluku, sur le compte de Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*