Interview de Mr. Pierre Pay-Pay, Candidat Président de la République

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Chers lecteurs de Beni-Lubero Online;

Nous vous présentons nos excuses pour l’erreur qui s’est glissée dans la transcription écrite de notre interview avec le candidat Pierre Pay-Pay.

Le projet de société de Monsieur Pierre Pay-Pay se résume en cette phrase, nous le citons: "gouverner autrement, c’est -à -dire, dans la paix, le droit et la justice: base du développement économique et social". Pour plus de détails, prière de vous référer aux sites Internet ci-après : www.paypayp.com et www.codecordc.com

Le parti politique de Pierre Pay-Pay est CODECO (Coalition des Démocrates Congolais) qui selon lui”, ratisse large sur toute l’étendue du territoire national".

La Redaction.

 

Monsieur Pay-Pay, Candidat aux Elections Présidentielles en R.D. Congo, veut terminer la guerre en “négociant à visage découvert avec les pays voisins”. Il veut aussi dialoguer avec les groupes rebelles internes et coopérer avec la communauté internationale. Il se dit choqué par la misère du peuple congolais mais pour lui la Paix vient avant le social. Pierre Pay-Pay ne voudrait pas que le pays reste dans les mains des chefs de guerre.

 

Benilubero.com: Vous semblez être le candidat le plus sérieux, parmi tant d’autres capables de rivaliser avec le Président Joseph Kabila. En êtes-vous conscient? 

Pierre Pay-Pay: Oui j’en suis conscient. Je vous remercie tout d’abord de l’interview que vous me demandez d’accorder à votre organisation. J’en suis conscient. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis finalement résolu de poser ma candidature. Je ne suis pas égocentrique. Je suis tout à fait conscient qu’il y a d’autres, fils dignes de ce pays, qui pourraient faire la même chose.

Benilubero.com:  Quelle sera votre première décision si vous passez Président de la République?

Pierre Pay-Pay: Ma première décision sera de dialoguer à visage découvert avec, non seulement les groupes armés de l´intérieur du pays, mais aussi avec des pays voisins qui considèrent que l´administration de notre pays n´est pas de nature à les sécuriser. Nous devons nous sécuriser mutuellement. C´est sera ma première démarche.

Benilubero.com:  Vous négligez le social. Vous oubliez la crise économique qui… 

Pierre Pay-Pay:  Vous ne pouvez pas penser au social quand vous n’avez pas la paix. Il faut d´abord rétablir la paix tout au long de nos frontières parce que le social suivra directement après. On ne peut pas commencer avec le social quand les gens sont entrain, comme la semaine passée au Nord-Kivu, de fuir leurs maisons.

Benilubero.com: Savez-vous que si vous négocier avec Paul Kagame, la population congolaise peut comprendre cela dans le mauvais sens?

Pierre Pay-Pay:  Non, Non, Non. Quand vous négociez avec le Rwanda et que vous êtes un ancien belligérant, vous êtes suspect. Nous, nous avions refusé de prendre les armes. Nous avions refusé d´aller au Rwanda. Nous avions refusé la création du RCD. Nous ne sommes pas suspects aux yeux de la population. La population considère que nous, nous pouvons négocier pour leur bonheur et nous avons la meilleure position aujourd´hui. Vous ne pouvez pas demander à ceux qui sont venus avec les rwandais dans leurs valises de négocier avec le même Rwanda. Je m´expliquerai. La population n´est pas bête. Je dirai pourquoi je dois négocier.

Benilubero.com: Depuis les années 90, on vous a toujours soupçonné de vouloir briguer la magistrature suprême. Etait-ce le but de vos nombreuses réalisations socio-économiques dans l’Est de la R.D.Congo?  On vous a même accusé de rivaliser avec le Président Mobutu! 

Pierre Pay-Pay: Non. En 1990 je ne pensais pas pourvoir briguer un jour la magistrature suprême. Je vous dirai même qu’il y a moins de deux ans que je n’y pensais pas encore. Mes réalisations économiques et sociales avaient pour but de contribuer tant soit peu à l’essor économique de nos régions. Quand, à la demande de Monseigneur Kataliko nous avions construit et équipé la maternité de Matanda à Butembo, c’est parce que nous étions conscients qu’il fallait soulager la misère de la population. Quand nous avions construit l’école primaire de Kinyogote, á Goma, à côté de notre résidence, c’était parce que nous étions scandalisés par les conditions dans lesquelles nos enfants étudiaient. Quand nous avions équipé l’Université Catholique de Graben à Butembo, l’Université Catholique de Bukavu, c’était dans le même sens. Donc nous n’avions pas d’arrières pensées.

Benilubero.com: Vous ne pouviez pas être scandalisé puisque vous travailliez avec Mobutu? 

Pierre Pay-Pay: Tout à fait. Je travaillais avec Mobutu. J’étais conseiller pour parer aux insuffisances de son régime. J’étais conservé à l’époque. C’est pour cela que j’ai, à titre personnel, démontré que tout le monde ne réfléchissait pas de la même manière. Voilà le but des actions que j’ai entreprises à l’époque.

Benilubero.com: Auriez-vous fait une compétition contre Mobutu, le Maréchal?

Pierre Pay-Pay: Sous le régime de Mobutu il était difficile de concevoir des élections libres, démocratiques et transparentes. Si aujourd’hui elles ont lieu c’est essentiellement grâce à la contribution de la communauté internationale qui les prend, d’ailleurs, totalement en charge au plan budgétaire.

Benilubero.com: Vous n’avez pas pu conseiller Mobutu d’être démocrate! 

Pierre Pay-Pay: C’était difficile. Vous ne pouvez pas demander à un lion de devenir un agneau.

Benilubero.com: La RDC traverse une crise politico-militaire et surtout à l’Est dans votre propre fief. Ne vous sentez-vous pas handicapé par ces troubles?

Pierre Pay-Pay: Oui. Les troubles à l’Est handicapent tout et tout le monde. Malgré les gesticulations de ceux qui les provoquent, je demeure convaincu que les élections auront lieu.

Benilubero.com: Le Président Joseph Kabila avait promis de s’installer à Bukavu, il a envoyé ses conseillers à Beni et à Butembo. Ne sentez-vous pas qu’il vous précède et vous coupe l’herbe sous les pieds? 

Pierre Pay-Pay: Non. Précisément je suis très content de ce qu’il fait. C’est parce que nous avons posé notre candidature qu’il a pensé aller au Kivu pour la première fois depuis 1996, depuis la mort de Monseigneur Munzihirwa. Pourquoi ne l’avait-il pas fait auparavant? Mais la population n´est pas bête. La population sait que c’est le budget de l’Etat qu’on est entrain d’utiliser.  Faut-il qu’il y ait compétition électorale pour penser à la population du Kivu? Non! 

Benilubero.com: Que pouvez-vous reprocher à Joseph Kabila, à son tour, si vous l’accusez d’utiliser le budget de l’Etat pour aller au Kivu?

Pierre Pay-Pay: Mon passé d´un ami de Mobutu ne me défavorise en rien. Ceux qui ont succédé à Mobutu n´ont pas fait mieux. Ils ont fait pire. Le rapport de l´ONU nous parle de 4 millions de morts. C´est après Mobutu !

Benilubero.com: Croyez-vous que les deux régions de Kivu suffisent pour gagner les élections et faire de quelqu’un un Président de la République? 

Pierre Pay-Pay: Non. Ces deux régions ne suffisent pas pour être président et pour gagner au niveau national. C´est la raison d´être de la CODECO-Coalition des Democrates Congolais.

Benilubero.com:  En Europe on vous appelle le candidat du G7, le candidat du FMI, de la Banque Mondiale. Ce sont des éloges ou plutôt des points négatifs sur votre candidature ?

Pierre Pay-Pay: Je connais assez bien ces organisations. A ma connaissance le G7, le FMI ou la Banque Mondiale n’ont pas des candidats.

Benilubero.com:   Vous allez  être comme Ellen Johnson SirLead du Libéria. Il parait qu´elle a gagné les élections contre Georges Weah parce qu´elle a travaillé dans ces organismes.

Pierre Pay-Pay:  Oui. Vous ne pouvez pas reprocher à ces organisations, tout comme à l´Eglise chrétienne d’avoir un portait robot de celui qu’ils auraient souhaité voir conduire la destinée de ce pays. Vous ne pouvez pas les empêcher d’avoir un portrait robot. Le portrait robot, vous pouvez l´imaginer!

Benilubero.com: Dans votre projet de société on peut y sentir les béatitudes évangéliques. Est-ce du christianisme? Est-ce un clin d´œil aux chrétiens congolais?

Pierre Pay-Pay:  Je suis profondément chrétien. Mon parti est un parti chrétien. Notre projet de société est sur notre site Internet www.paypayp.com

Benilubero.com:   Un Pay-Pay aujourd´hui chrétien avec un parti politique chrétien, est-ce pour vous une façon de vous laver?

Pierre Pay-Pay:  Je n´ai rien à me laver. J´ai un passé tout à fait chrétien. Je suis né d´une famille chrétienne et j´ai travaillé avec des églises tout au long de mon parcours. Ceux qui me connaissent savent mon passé. Je n’invente rien aujourd´hui. J´ai fais toutes mes études dans des écoles chrétiennes. J´ai fais mon université dans une université catholique. Je ne suis pas entrain de me chercher une virginité et je ne suis pas vierge d’ailleurs.

Benilubero.com:  Si la compétition était serrée et qu´il y ait un deuxième tour, avec qui feriez-vous alliance?

Pierre Pay-Pay:  S’il y avait un deuxième tour, je négocierai avec tous ceux qui, comme moi, veulent un Congo pacifié, un Congo prospère, un Congo qui donne enfin espoir aux congolais. Je ne négocierai jamais avec ceux qui veulent le pouvoir pour le pouvoir, sans en avoir les capacités de l´administrer correctement.

Benilubero.com :  Pensez-vous faire alliance avec Olivier Kamitatu qui vient de quitter son ami Jean-Pierre Bemba du MLC? 

Pierre Pay-Pay:  Je ne veux pas citer des noms à ce stade. Mes alliés d´aujourd´hui sont connus de tout le monde. De toutes les manières vous savez que les Congolais ne veulent pas des chefs de guerre. Tous ceux qui sont dans le 1+4 sont des chefs de guerre.

Benilubero.com:  Mais il y a Olivier Kamitatu qui est chez vous déjà, dans votre parti!

Pierre Pay-Pay:  Olivier Kamitatu, c´est un ami. Il se prononcera quand il aura terminé sa charge de Président de l´Assemblée Nationale.

Benilubero.com:   La Belgique est soupçonnée être plus du coté de Joseph Kabila. Avec quel pays occidental allez-vous collaborer en premier lieu? 

Pierre Pay-Pay:  Non, non. La Belgique n’est pas monochrome. Il ne faut pas prêter à la Belgique les intentions qu’elle n’a pas. La Belgique est un pays démocratique avec plusieurs formations politiques, avec plusieurs tendances. Je commencerai, sans distinction, avec tous les pays qui composent le Comité International pour l´Accompagnement de la Transition parce que ce sont ces pays qui nous ont aidé à préparer les élections et qui nous aideront à les réaliser dans la transparence.

Benilubero.com:   Une dernière question. Vous sentez-vous plus Munande, Mushi ou Congolais!

Pierre Pay-Pay: Je suis congolais d’abord et Kivutien en suite. Je ne suis pas « ethniciste », encore moins tribaliste. La nature a fait que je sois né d´un père Nande et d’une mère Mushi. Je ne peux pas me changer et j’en suis fier.

Benilubero.com :   Monsieur Pay-Pay, je vous remercie beaucoup.

Pierre Pay-Pay:   Je vous en prie.

Interview Exclusive accordée le 28 Janvier 2006 par l’Honorable Pierre Pay-Pay Wa Syakasighe à Magloire Paluku pour le compte de Beni-Lubero Online.

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*