Interview Exclusive du Président Fédéral du RCD-K-ML

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Interview exclusive de HONORABLE KAMBERE NZUMUKA JAMES, Président Fédéral du RCD/KML et Candidat à la Députation Provinciale .

.

Beni-Lubero : Monsieur JAMES, bonjour Parlez-nous du thème de votre campagne !

Kambere Nzumuka : Notre campagne s’articule autour du thème de la paix et de la défense des intérêts du peuple congolais.

Beni-Lubero : N’avez-vous pas peur d’affronter plusieurs autres grands candidats députés nationaux dans la ville de Goma ?

Kambere Nzumuka : Je n’ai pas peur par ce que le grand nombre des candidats va permettre le congolais à se choisir le meilleur representant parmi la multitude des candidats.

Beni-Lubero : Avez-vous l’ambition de devenir député national ?

Kambere Nzumuka : Oui, bien sûr !

Beni-Lubero : Quelles sont vos perspectives d’avenir ?

Kambere Nzumuka : Devenir parlementaire, pour que je puisse aussi apporter ma contribution à la construction et au développement de notre pays.

Beni-Lubero : Que peut-on retenir de votre dernier conclave de butembo.

Kambere Nzumuka : ça été une occasion pour les membres de se connaître et de projeter l’avenir pour notre parti politique. Ça permis aussi de faire l’auto-évaluation de l’implantation de notre parti à travers le pays.

Beni-Lubero : Vous êtes inscrit dans la course à la députation nationale pour le compte de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu ; ne risquez-vous pas de passer pour un des politiciens de Kinshasa qui se rendent en provinces pour arracher quelques voix.

Kambere Nzumuka : Je ne suis pas comme les politiciens dont vous parlez. Je n’ai peur de personne puisque la ville de Goma ce mon fief naturel et je connais tous les problèmes du Nord Kivu et en particulier, ceux de la ville de Goma.

Beni-Lubero : Quelle est votre réaction aux militants de l’UDPS qui réclament la fin du gouvernement 1+4 le 30/06/2006 ainsi qu’une concertation politique avant les élections.

Kambere Nzumuka : Personnellement je ne connaîs même pas leur ordre du jour. Cette concertation devrait être franc et sincère afin d’éviter de prendre en otage le processus électoral. La Cei a déjà élaboré un calendrier pour ne pas perturber les élections et se perdre dans une autre prolongation.

Beni-Lubero: Honorable Kambere Nzumuka, je vous remercie.

Kambere Nzumuka : C’est moi qui vous remercie.

.

Propos recueillis à Goma par J.-B. KAMBALE SYAHEMULA sur le Compte de Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*