J’apprends le Kinande (Par Mutaka Marcel)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Beni-Lubero Online a la joie d’annoncer à ses aimables lecteurs et lectrices, que désormais chaque mercredi le site BLO publiera un article concernant l’apprentissage du Kinande. A part le classique Père Lieven Bergmans, a.a. dont nous avons utilise les écrits jusqu’à ce jour, BLO vient de signer un partenariat avec un autre chercheur en culture nande, en l’occurrence, Mr. Mutaka Marcel, appelé CAMEN par les intimes, qui en solo a déjà écrit et continue à écrire plusieurs brochures inédits sur la culture nande, avec un accent particulier sur la transmission de cette culture aux nouvelles générations des nande vivant sur terrain à Beni-Lubero ou dans la diaspora. (BLO)

.

Mutaka Marcel, la quarantaine révolue, est marié et père de cinq enfants, fidèle de l’Eglise Catholique Romaine, et habitant dans un nouveau quartier de la Ville de Butembo, appelée KIKURURA, Commune de Bulengera, un quartier dont le calme est propice à la recherche scientifique. BLO a visité son bureau de travail. Sur sa table, il y avait plusieurs brochures en chantier et d’autres qui n’attendent que la disponibilité des moyens financiers pour leur publication, entre autres, (1) Twighe Oko Luyira, (2) Vocabulaire Lié aux Animaux Domestiques, (3) Munande Connais-tu les rats ? (4) Lexique des Plantes Médicinales chez les Nande, (5) La Traduction de la Bible en Kinande, (6) Tengeneza wewe mwenyewe sabuni, (7) Njooni mukajifunze kutunza kwan njia ya majani, (8) Méthodologie religieuse à l’école primaire, (9) Méthodologie Religieuse à l’école secondaire, (10) Le quotidien Bruxellois aux yeux d’un Zairois du Nord-Kivu, etc. A part sa passion personnelle pour la culture nande, Mutaka Marcel, qui a fait ses études secondaires au Petit Séminaire Tumaini Letu de Musienene, sa formation en catéchèse et pastorale à Bunia, et sa spécialisation en catéchèse et développement rural à Bruges (Belgique) et à Lille (France), est Professeur au Centre Diocésain de Pastorale, Catéchèse et Liturgie de Butembo-Beni, Médecin Naturel de CAMEN et Membre de la Commission Diocésaine de la Traduction de la Bible en Kinande.

Voici l’introduction qu’il donne à sa dernière brochure intitulée « Twighe Oko Luyira, Ekirimo kye 2006) :

« La langue est un des véhicules de la culture. Il suffit qu’un groupe ethnique néglige ou ignore sa langue pour se voir aliéné, acculturé et très fragilisé vis-à-vis de ses voisins qui eux, auraient mis un accent particulier sur la leur. C’est dans cet ordre d’idées que nous avons conçu cet ouvrage, petit soit-il, afin d’interpeller les Bayira à fréquenter davantage cette pirogue qui, dès lors, accostait timidement dans les centres urbains où l’on commençait à supplanter le Kinande par des langues dites des évolués. En vue d’une connaissance beaucoup plus approfondie, nous avons rempli cette brochure d’images avec leurs appellations respectives en Kinande (lettres capitales), en Kiswahili (lettre en italique) et en Français (lettres minuscules) quand c’est possible. N’étant pas encore habitués à la nouvelle orthographe linguistique, nos lecteurs pourront bien se retrouver car nous avons utilisé celle qu’ils ont maîtrisée depuis leur jeune âge. Notre ouvrage comporte deux centres d’intérêt: l’homme et la faune qui l’entoure. Les appendices que vous retrouverez à la fin ne feront qu’enraciner le lecteur dans ces deux centres d’intérêt en le plongeant dans une association d’idées autour des images déjà observées et lui rappelant certaines choses qui courent le risque d’être oubliées. Il ne nous reste qu’à décortiquer la brochure tout en sachant que remarques, conseils et suggestions ne pourront que nous enchanter en vue d’une amélioration dans l’avenir. Chers lecteurs, prenons place, le moteur est en marche! »

Mutaka Marcel,

Butembo-Kikurura

Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Très intéressant! J’ai toujours voulu apprendre le kinande.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*