Jean Bamanisa ancien Gouverneur de L'Ituri

JEAN BAMANISA SAIDI : JE SUIS CAPABLE  DE BRULER TOUT L’ITURI

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

L’arrogance et la méfiance du Gouverneur déchu JEAN BAMANISA SAIDI vont allumer  le feu dans la Province de l’Ituri, malgré autant des morts des suites de l’activisme des groupes armés, notamment à DJUGU. Savoir l’origine de cette arrogance et méfiance caracterisant toutes les paroles de JEAN BAMANISA SAIDI devant ses proches collaborateurs, est aussi facile d’autant plus que celui-ci est en entretient avec les groupes armés. C’est en ce sens même qu’après sa destitution, la FPIC, une milice active dans la Région a promis la déstabilisation de la Province.

’Nous avions mis en jeu tous les moyens pour corrompre les députés pétitionnaires, mais tout à échoué.  Bien-que je suis tombé, ais attention, nous avons encore toutes les influences sur les Groupes armés, lesquels croient toujours à nous comme leurs meilleurs négociateurs pour le désarmement et leur prise en charge. Il nous suffit de donner un mort, pour voir tout l’Ituri partir en fumée’’. Les Paroles de JEAN BAMANISA, divulguées par son Proche.

‘’Ce n’est pas la première fois que le Gouverneur déchu JEAN BAMANISA est accusé de connivence avec les Groupes armé. D’ailleurs tous les élus provinciaux et nationaux de l’Ituri savent qu’il est mèche avec les groupes armés. La Province pourrait sombrer dans le chao après sa destitution. Mais devant l’échec cuisant de sa gestion, pour sauver aussi l’Ituri, il fallait lui déchoir. Car cela  peut mettre fin aussi à l’activisme de toutes les milices présentes en Ituri, d’autant plus qu’il est leurs seul patron’’. S’est exprimé sous anonymat un analyste politique.

TRAFIC D’INFLUENCE

‘’ Je suis FELIX TSHISEKEDI, je suis Gilbert KANKONDE, Je suis Joseph Kabila et Je suis la Cour Constitutionnelle. Le chien aboie, la caravane passe. C’est en ce sens, qu’il cherche comment corrompre le Vice-Ministre de l’Intérieur à Kinshasa, où il a dépêché son proche pour négocier sa réhabilitation. Son proche est parti à KINSHASA avec un diplomate des billets verts alors que la population sombre dans la misère. Nous devons cesser avec la médiocrité dans ce pays, où le trafic d’influence est devenu monnaie courante dans la gestion du Pays. Nous attendons encore les bêtises de KINSHASA, qui adore les billets verts que voir la misère de tout un peuple, notamment celle que traverse la Province de l’Ituti depuis des années des suites de la gestion calamiteuse de JEAN BAMANISA SAIDI, réhabilité encore en 2019 par la fameuse Cour Constitutionnelle, via l’influence de KANKONDE.’’  A lâché un membre du cabinet de JEAN BAMANISA

En ce moment précis tous les initiateurs de la pétition vivent des menaces des morts, orchestrées par JEAN BAMANISA, qui infiltre les rebelles CODECO et FPIC dans la Ville à leur recherche.

‘’JEAN BAMANISA SAIDI, nous demandé 25 éléments CODECO et 50 rebelles de la FPIC formés dans les opérations nocturnes. Nous lui avions promis d’accomplir sa mission comme récompense car il est notre allié depuis les années. Il faut quand même lui être reconnaissant.’’Nous a relevé un membre de la Milice CODECO, auteur de plusieurs actes macabres des pillages, massacres, et etc.

Signalons que tout n’est pas à la normale dans la Province de l’Ituri. La Société Civile après la destitution de JEAN BAMANISAa demandé même en toute urgence l’intervention du Chef de l’Etat pour épargner ITURI d’un regain des violences qui vraisemblablement pourraient survenir. La société civile de l’Ituri et les élus du peuple ne jurent que le départ définitif  de Jean Bamanisa Saidi et les élections du nouveau Gouverneur dans 30 jours, en demandant aussi un audit de la gouvernance de Bamanisa Saidi.

 

Noël Kitambala Londroma

Bunia

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*