Le président Kabila au cours d'une réunion photo BLO par Georges NOKO

Joseph Kabila vit ses derniers jours. Hommage aux Héros dans l’ombre !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le vendredi 12 janvier 2018, dans son homélie prononcée à la Cathédrale notre Dame du Congo, l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kinshasa, Mgr Donatien Bafuidinsoni, a fait lever l’assemblée lorsqu’il a déclaré : « ce 31 décembre resterait dans l’histoire comme le jour des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre ». Une homélie de vrai combattant, à l’exemple de biens des paroles que Jésus prononçait contre le pouvoir du mal ! Oui, a-t-il dit, vous êtes des héros parce que vous avez mêlé votre sang à celui de tous ceux qui sont morts pour l’alternance au pouvoir, gage de la démocratie. Et pour cela nous ne vous oublierons jamais !


Ces paroles sonnent comme une interpellation aux oreilles de Benilubero ! Aujourd’hui, le régime de Kabila vit ses derniers jours. Il ne tiendra plus pour longtemps. A l’aurore de la nouvelle ère, on évoquera des noms des célébrités qui ont contribué au démantèlement de ce régime. Mais ils sont pourtant nombreux, les héros dans l’ombre. Sans eux les stratégies diaboliques de ce régime et de ses parrains contre notre pays ne seraient pas connues et notre pays n’existerait plus aujourd’hui.


A la suite de l’appel lancé par nos évêques par le biais de l’évêque auxiliaire de Kinshasa, nous voulons honorer en cet article la détermination de toutes ces personnes qui luttent pour une RD Congo nouvelle ! Nous leur disons que nous ne les oublierons jamais ! Nous demandons à chaque province de s’arrêter, de les identifier et de porter à la connaissance du peuple congolais les noms de toutes ces personnes qui donnent leur vie pour l’alternance au pouvoir, gage de la démocratie et fontaine de la paix.


Benilubero voudrait donner le ton en en mentionnant certains qui ont exposé voire donné leur vie pour que la complicité du régime dans le chemin de croix que vit le peuple congolais, notamment au Kivu et en Ituri, soit connue de l’opinion tant nationale qu’internationale.


Il y a avant tout le peuple dans ses différentes associations et structures de la société civile qui affronte le régime, surtout dans les coins et recoins du pays mains vides pendant des manifestations pacifiques. Loin des caméras du monde, il est torturé et humilié. Mais sa voix fait reculer la balkanisation de notre pays. Cela se passe à Kasindi, à Oicha, à Beni, à Butembo, à Kirumba, etc.


Il y a toutes ces filles et fils congolais, enfants, jeunes, adultes, vieilles et vieux qui depuis 2012 sont massacrés et égorgés parce qu’ils refusent de céder leurs terres aux envahisseurs. Ils sont héros et leur sang n’est pas versé en vain. Car grâce à eux la République démocratique du Congo est encore debout et son unité sauvegardée ! Citons à titre emblématique, le Père Vincent Machozi Karunzu assassiné le 20 mars 2016, pour avoir dévoilé tout le système d’occupation du Nord-Kivu mis en place par Kabila et ses parrains et dont ses derniers mots sonnent comme un testament : “On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours”.


Nous rendons aussi hommage à certaines ONG locales, aux associations des droits de l’homme, aux ASBL qui travaillent nuit et jour et qui, témoins des crimes crapuleux sur terrain, nous font parvenir des informations sûres ! Grâce à eux, Benilubero a démantelé des réseaux mafieux. Certains de leurs agents sont kidnappés. D’autres sont contraints à vivre en exil, comme c’est le cas de Mme Vulo Emerentienne (https://benilubero.com/revelations-sur-les-massacres-des-populations-et-les-tueries-des-casques-bleus-a-beni-la-monusco-est-bel-et-bien-complice-signe-et-temoigne-une-ex-humanitaire-de-long-merlin/). Ils vivent loin de leurs terres mais grâce à eux la terre de nos ancêtres survit.


Il y a évidemment des journalistes de terrain. Certains ont été froidement abattus sur place. D’autres vivent en clandestinité. D’autres encore vivent présentement en exil, comme c’est le cas de Mr Esaïe Kithavu, journaliste de la Radio RTR et de Mr Christian Kahindo Muke, éditeur du Journal indépendant Rafiki, qui au nom de l’amour de sa patrie a courageusement dénoncé le rôle central du Général Mundos dans les massacres au Nord-Kivu. Dans le même registre, Benilubero ne peut pas ne pas saluer la bravoure de bien des filles et fils des territoires de Beni et de Lubero qui ont bravé la peur et les menaces et apporté pendant le procès de Beni des preuves irréfutables qui impliquent certaines autorités dans ces massacres. Comment ne pas penser à Mr Ngaghangondi Paluku, coordonnateur national de la Convention pour le Respect des Droits humains (CRDH) qui vit depuis un mois en exil. Comment ne pas évoquer Mr Kalimuli Tembo Emmanuel et Mr oscar Lusenge Kihundu qui croupissent en prison ! A cette liste, nous pouvons ajouter les membres des bureaux de la société civile, Jacqueline Mwenge Katungu femmes Humanitaires du terrain. Que de tracasseries judiciaires et tortures psychologiques ils subissent ! Pensons à Mr Angelus Kavuthirwaki, Secrétaire titulaire de la Société civile de la ville de Beni qui est en fuite aujourd’hui. Chères filles et fils, gardez vive votre espérance ! Les jours viennent ; vous goûterez les fruits de votre combat !


Les héros dans l’ombre, c’est aussi nos fils et filles au sein de cette armée congolaise de nom. Combien de vous n’ont-ils pas communiqué à Benilubero des plans de haute trahison du régime contre la nation entière dans le chaos. Honneur à vous, vaillants soldats ! Bientôt, vous allez recevoir la médaille d’honneur !


Nous ne pouvons pas terminer cette liste sans évoquer des amies et amis étrangers mais épris de l’amour de la RD Congo ! Certains ont été assassinés parce qu’ils ont porté à la connaissance de la communauté internationale la complicité de ce régime dans les massacres qui sévissent aux pays, notamment au Nord-Kivu et au Kasaï. C’est le cas des enquêteurs des Nations Unies, Mr Michaël Sharp et Mme Zaida Catalan. D’autres se sont vus refuser ou annuler leurs visas d’entrée dans notre pays, comme Mme Ida Sawyer, Directrice de Human Right Watch en Afrique centrale et de Jason Streams, Directeur de Groupe de recherche sur le Congo. Grâce à leurs investigations et publications, bien de complots contre notre pays sont démasqués et démantelés au niveau internationale.


Dans ce contexte international, nous saluons nos sœurs et frères de la diaspora. Leur voix dans les rues et les concerts des nations a du prix inestimable dans cette lutte pour une RD Congo une et unie.

Devant vous tous, héros dans l’ombre, Benilubero s’incline et tire sa casquette !

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Paix aux âmes de nos HEROS dans l’ombre…Que justice soit faite à temps opportun!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*