KAKULE MUTAMU (22 ans) tu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La jeunesse de Butembo a une fois de plus été visitée par la mort le Vendredi 15 janvier 2010, dans la localité de Ndando sur la route Butembo-Musienne, précisément à Kimbulu, Collectivité de Baswagha, en Territoire de Lubero. Le Taximan Claude Kakule Mutamu (22 ans d’âge) a été victime de ce que d’aucuns appellent une justice populaire aux contours encore flous.
R.I.P
Mr Claude Kakule Mutamu sur son lit de mort chez ses parents
Il est 15h00, quand le taximan Claude trouve un client qui lui demande une course aller-retour Butembo-Musienene. Il semble que les tueurs préfèrent maintenant commander une course aller-retour pour paraître aux yeux des taximen comme des personnes normales qui s’en vont pour une mission quelque part pour revenir. Cette tromperie a malheureusement réussie dans le cas de Claude. Son client était un tueur de la bande qui opère entre Butembo-Musienene.
Arrivé à Kimbulu, le client demande de s’arrêter pour qu’il se soulage. Mais c’était là une deuxième tromperie car il disparaîtra dans la brousse pour ne plus revenir. Selon les habitants de Kimbulu, certains jeunes du village auraient reconnu le bandit quand il passait à moto un peu avant de s’arrêter pour se soulager. Ce qui est probable car Kimbulu est une des frontières de la mort depuis que l’insécurité s’est implantée dans la région de Beni-Lubero. Les tueurs y opèrent au moins une fois par semaine.
Pendant que le taximan Claude attend son client revenir de la brousse, les jeunes du village qui disent avoir reconnu le bandit s’approchent du taximan et lui demandent la destination de son passager. Claude répond qu’il est parti se soulager. Quelques minutes après, un deuxième groupe de jeunes très agités, arrive avec bâtons et pierres à la main. Le climat devient lourd et les jeunes commencent à hausser le ton contre Claude. Comme le client tarde à revenir, les jeunes agités commencent à se décharger sur le pauvre taximan, le soupçonnant d’être complice du bandit. Malgré les explications du taximan Claude clamant son innocence, les jeunes l’ont lapidé jusqu’à ce que mort s’en suive. Après ce forfait, les jeunes de Kimbulu devenus tueurs eux-mêmes, jettent le corps inanimé de Claude dans la brousse comme font les tueurs de la région.
Lorsque ses collègues taximen de Butembo-Nziapanda apprennent la triste nouvelle dans la soirée, ils se décident d’aller à la recherche de la dépouille de leur collègue. Très en colère, ils incendient une maison à Kimbulu, détruisent plusieurs biens à leur passage, etc. C’est donc une vengeance !
Les Jeunes Taximen de Nziapanda où Claude Kakule travaillait
Avant l’enterrement, la dépouille de Claude, qui était encore célibataire, reposait chez ses parents au Quartier, NZIAPANDA, Commune MUSUSA, en Ville de Butembo.
Le Samedi 16 janvier, la ville de Butembo était sans moto taxi en signe de protestation contre la lapidation du taximan Claude. Et après ? C’est cela la question de toujours. L’absence de l’autorité de l’Etat est très inquiétante. Le risque des tueries du même genre est grand dans la mesure où les autorités politiques et administratives à tous les niveaux se montrent impuissantes vis-à-vis des militaires. On se croirait déjà dans un régime militaire au Congo qui se dit pourtant démocratique.
Revenant sur la tuerie de Kimbulu où plusieurs congolais sont tombées dans les files des tueurs, on a pas encore vu les militaires ou les policiers procéder à une opération quelconque pour déloger les tueurs qui semblent y avoir trouver des tanières bien chaudes et bien protégées. Cette localité qui abrite une résidence du Président Joseph Kabila devrait pourtant être sécurisée. Mais hélas !
Pour certains observateurs, la lapidation de Claude est suspecte et peut avoir eu comme objectif d’opposer les jeunes de Kimbulu aux jeunes de Nziapanda. Malheureusement cette opposition a eu lieu et ses effets sont bien regrettables. En effet, on se pose la question de savoir pourquoi le tueur à moto aurait demandé de s’arrêter dans un endroit où il se croirait en insécurité. S’il avait suspecté quelque chose, il aurait demandé au taximan de le conduire plus loin. Et le fait que c’est un deuxième groupe des jeunes qui était venu avec bâtons et pierres à la main pour lapider Claude, paraît suspect. Pourquoi les jeunes de Kimbulu lapideraient-ils un taximan en tenue et avec une moto bien marquée ? Les Jeunes de Kimbulu n’ignorent pas que les taximen ont souvent été les victimes de ces tueurs ? Et si vraiment Claude était complice, il ne se serait pas arrêté et attendre que les jeunes du village l’encerclent…
C’est ainsi que d’aucuns en appellent aux congolais d’être prudents pour ne pas céder aux manipulations de l’ennemi et faire son jeu Cela n’est pas un secret pour personne que les tueurs ont toujours cherché un casus belli qui leur permettrait de jouer un rôle d’arbitre chez les Nande. C’est ainsi que les chefs coutumiers, les forces vives, ainsi que toute personne ayant un poste de responsabilité, devraient sensibiliser les populations sur le danger des manipulations de l’ennemi qui cherche à opposer les Nande, les uns contre les autres pour se frayer un chemin. L’heure est à la concorde et à l’unité nationales et non aux querelles intestines !
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*