KASUGHO priv

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

On l’avait prédit ! Chassez le naturel, il revient au galop ! Les congolais qui se sont bousculés pour participer à la Conférence de Goma ne sont pas tous prêts à faire le boulot. Ils y sont pour le per diem et veulent que d’autres personnes fassent le travail à leur place. Et c’est cela le mal congolais qui livre le pays à ceux qui donnent le per diem, ceux qui financent la Conférence et ceux qui veulent travailler.
.
Pour preuve, une délégation d’honorables députés nationaux, provinciaux, et sénateur, étaient attendus à Kasugho, en Territoire de Lubero, par la population et les notables du coin qui ont tant souffert de la présence des FDLR et des incursions répétées des Fardc.
.
Ces honorables sont retournés en cours de route avec leurs frais de mission sans accomplir leur mission. Et leur Conférence commence dimanche. Ce qui veut dire que le point de vue des victimes des rebelles étrangers à Kasugho ne sera pas pris en considération par la Conférence de Goma.
.
Cette équipe était attendue le 1er Janvier dernier à Kasugho. Tel que promis par ces honorables, c’est à 12h00, heure locale, qu’ils devraient y arriver. C’est par surprise que la population a été informée que les visiteurs ont rebroussé chemin au niveau de KAKOLA dans les tronçons Kagheri – Kaviru.
.
Pour motif, le mauvais état de la route. Ce qui est perçu comme un prétexte par la population et les notables qui ont passé toute la journée à les attendre.
.
Parmi ces visiteurs, nos sources citent les noms de Jeannette MAPERA, Mikundi VIKWIRAHANGI, Kambale LUSENGE, Kabuyaya DOMI, Venant KIPASA, etc.
.
La nouvelle de leur retour a provoqué un grand mécontentement au sein de la population de Kasugho qui était mobilisée à les recevoir et à leur remettre leur mémorandum. Les notables venus de toutes parts de la contrée de Bas-Musindi sont totalement déçus après avoir été invités par le Chef de localité pour un entretien prévue ce même lundi avec les hôtes.
.
Notons que ce n’est pas pour la première fois qu’un cas malheureux de ce genre arrive à Kasugho. Il y a quelques mois, les habitants de Kasugho et de ses alentours avaient été privés d’un don des parlementaires destinés aux déplacés de l’est de la RDC. Ceux qui étaient chargés d’acheminer cette aide à Kasugho étaient rentrés nuitamment avec tout leur chargement. Selon eux, ils n’avaient trouvé aucun déplacé à Kasugho. Evidemment ils ne pouvaient pas trouver les déplacés la nuit. Arrivés la nuit, ils étaient rentrés quelques heures après. Les leaders Kivutiens ont-ils peur de leur propre territoire ?
.
BONIFACE ET SIM’S GUY MUMBERE
Kasugho
Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*