UCCKinshasa00

Kinshasa : Ouverture de l’Année Académique 2010-2011 à l’U.C.C.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

L’Université Catholique du Congo, UCC, en sigle, est une institution de l’Eglise du Congo canoniquement érigée et approuvée par le Saint- Siège. Elle est de droit pontifical. Pour rappel, les Facultés catholiques de Kinshasa ont été débaptisées, à l’issue de la 45è Assemblée plénière de la CENCO de juillet 2009, Université Catholique du Congo. Elle en est en sa deuxième année de fonctionnement sous cette nouvelle dénomination.

 UCCKinshasa00

            Une vue de l’université catholique du Congo 

L’UCC veut, entre autres finalités, contribuer, par l’enseignement, à la formation d’hommes et de femmes aptes à promouvoir le développement de la société civile et de l’Eglise. Cette formation comprend une éducation humaniste, une initiation à l’esprit universaliste, une préparation professionnelle et une éducation aux valeurs évangéliques. Elle veut également promouvoir la recherche scientifique dans le but d’explorer et de faire connaître la vérité (cf. «finalités de l’Université Catholique du Congo » in Programme d’études, 2009-2010, p. 9).

L’UCC organise en son sein six facultés différentes selon les domaines prioritaires de la société actuelle : la faculté de Théologie et celle de philosophie (facultés-mères). En juillet 1989, le comité permanent des évêques décide de créer une troisième faculté, celle des sciences et techniques de développement, dénommée depuis l’année académique 2000-2001 Faculté d’économie et développement. Il décide, au cours de la même session de juillet 1989 d’organiser, au sein de la faculté de Théologie, un département de droit canonique. Celui-ci est érigé en faculté depuis l’année académique 1990-1991.

En juin 1991, le comité permanent des évêques décide la création d’une cinquième faculté : la faculté des communications sociales dont l’ouverture officielle a eu lieu en octobre 1993. A l’issue du conseil d’administration de juin 2009, le comité permanent des évêques décide la création d’une sixième faculté : la faculté de droit et sciences politiques qui a ouvert ses portes depuis la rentrée d’octobre 2009.

Chaque rentrée académique commence par la célébration eucharistique dédiée à l’Esprit-Saint afin d’éclairer les intelligences de tous les candidats aux enseignements au sein de l’Université et d’éclairer les esprits de l’équipe dirigeante sur les vertus humaines et spirituelles. Celle de cette année académique 2010-2011 a eu lieu le samedi 16 octobre 2010 à 10 heures dans l’amphithéâtre de ladite université. Mgr Fridolin AMBONGO, évêque de Bukungu-Ikela et président du Conseil d’administration de l’UCC entouré de l’abbé recteur Jean-Bosco Matand, de l’abbé aumônier de l’université et autres concélébrants, a présidé l’eucharistie du jour animée par la chorale de l’université.

 UCCKinshasaMgrAmbongo00

Dans son homélie, Mgr l’évêque a exhorté les membres de l’assemblée à vivre l’évangile dans tous les secteurs de leur vie chrétienne et intellectuelle car ‘la science sans conscience est ruine de l’âme’. Avant la fin de la célébration eucharistique, monsieur l’abbé aumônier de l’université a remercié tous les participants à la messe et aux autres activités spirituelles organisées au sein de l’université : les messes journalières, les recollections, les classes des chants, les adorations, etc. Il a remercié de façon particulière la chorale de l’université pour son animation, laquelle chorale venait d’être dotée d’un équipement musical ad hoc pour toutes les célébrations à l’université. Avant la bénédiction finale, Mgr l’évêque a dit : « Je déclare ouverte l’année académique 2010-2011 à l’Université catholique du Congo »

 UCCkinshasafoulepretres00

A la fin de l’eucharistie, l’assemblée a accompagné Mgr l’évêque pour la bénédiction de deux nouveaux bâtiments érigés dans l’enceinte de l’université. Ils serviront de bureautique et autres services y relatifs. Après un débattement, l’assemblée est encore une fois invitée dans la salle pour la séance académique autour d’une conférence sur ‘l’Université du cinquantenaire’ sous la modération du professeur Mweze Dominique. 

Dans la joie et à la grande satisfaction de tous, chacun, à ce qui le concerne, est allé se préparer à la rentrée académique qui vient de s’annoncer avec pleine assurance, prendre le taureau par les cornes pour faire honneur à l’ ‘alma mater’ avec la tolérance zéro à la médiocrité et produire un travail de qualité. Le signal est donné, entrons dans le combat, bras le corps.

UCCKInshasaFrancois00

Les religieux assomptionnistes viennent à l’UCC, les uns pour suivre cours et faire des recherches dans le domaine de philosophie et de théologie ; d’autres y viennent pour l’économie et le développement, d’autres encore pour les sciences de l’information et de communications sociales. Ainsi, découvrent-ils le Christ dans ce monde académique que leur offrent les enseignements à l’UCC et pour qu’advienne le Règne de Dieu dans le monde de ce temps. Nous souhaitons nos vœux les meilleurs à tous les étudiants. Que la Vierge Marie, Notre-Dame de la Sagesse intercède pour tous et chacun. 

Transmis par P. François Nzanzu a.a.

Etudiant à l’UCC / Kinshasa

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*