Kyavinyonge : Assassinat de Mr Evariste (29 ans) Commerçant de Poissons

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Hier Vendredi 4 novembre 2011, Mr Evariste ( 29 ans), Commerçant des Poissons a été abattu par balles par des militaires des Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo (Fardc en sigle) vers 19h00, heure locale, à 3 km de Kyavinyonge, sur la route Kyavinyonge-Museya-Butembo, Collectivité Chefferie des Bashu en Territoire de Beni. Avec 4 autres commerçants des poissons du Lac Edouard, Evariste était dans un convoi des motos pour Butembo. Le convoi est tombé dans une embuscade. Les 4 autres motards avaient réussi à se sauver dans le Parc National des Virunga. Evariste n’avait pas pu. Les assaillants l’ont abattu d’une balle dans la tête. Evariste est mort sur le champ. Il était originaire de Kamiriki, non loin de Kyavinyonge et faisait du commerce des poissons à Butembo. Il laisse une veuve et deux enfants inconsolables. 

La population locale a manifesté ce matin dans les rues de Kyavinyonge contre les militaires déployés il y a seulement deux semaines mais qui se distinguent déjà par des vols, des braquages et l’assassinat du Commerçant Evariste. La triste nouvelle est qu’à l’approche des élections des militaires rwandais et ougandais entrent massivement en RDC et se montrent très agressifs au regard des tueries quotidiennes dont plusieurs échappent aux fins limiers de Beni-Lubero Online. Ces troupes étrangères qui entrent en RDC portant l’uniforme de la police ou de l’armée congolaise sont stationnées au tour de Beni-Lubero soit dans la vallée de la Semliki, le long du Lac Edouard, dans la Rwindi, dans la région minière de Manguredjipa- Etaitu, à Mwenye- Malambya- MASOI A, à BIAKATO, Eringeti, Kamango, Bundibujo, et autour du Massif de Ruwenzori. Officiellement, il est dit que Joseph Kabila aurait fait appel au Rwanda et à l’Ouganda pour sécuriser les élections. Mais le constat amer est qu’au fur et en mesure que ces troupes arrivent sur le sol congolais, la violence monte d’un cran. La menace que certains éléments de ces troupes profèreraient à l’endroit des congolais est que s’ils votent pour Etienne Tshisekedi wa Mulumba, ils seront écrasés comme des mouches. D’où la suspicion que ces armées étrangères dont on ne comprend d’ailleurs pas pourquoi elles portent l’uniforme de l’armée et de la police congolaises, constitueraient une armée d’occupation en lieu et place d’une armée pour sécuriser les élections.

Mr. Kasereka Matali

Kyavinyonge

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*