00kyavisoghofille00

Kyavisogho : Le Kyaghanda Kikulu en campagne pour l’enrôlement

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les animateurs du Kyaghanda Kikulu continuent leur sensibilisation pour l’enrôlement massif des beniluberois. Le weekend dernier, ils étaient en tournée de sensibilisation dans le village de Kyavisogho, Groupement Madiwe, en Territoire de Beni. Mr Edgar KATEMBO MATESO, secrétaire permanent du CIP et Jules KASEREKA VAYIKEHYA, secrétaire générale adjoint, ont tout d’abord visité la rivière Tanu, rivière d’environ 15m de lit et que les paysans traversent à pieds à leurs risques et périls. Les habitants de Kyavisogho se demandent à quand les « 5 chantiers » chez eux pour lancer un pont sur cette rivière !

 00kyavisoghofille00

Une fille traverse la rivière TANU à pieds

 00kyavisoghomoto00

Motards et cyclistes traversent la rivière TANU

A en croire Mme Kasayi Ngamuhavyaki, Directrice de l’EP Kyavisogho, 93 cas de noyade sont déjà enregistrés dans depuis 2005, malgré les différentes promesses faites par les élus de 2006 qui ne sont plus jamais revenus à Kyavisogho après leur succès aux élections. Le cas le plus récent est celui d’une famille dont papa, maman et un enfant unique ont tous péri par les eaux de la rivière TANU au mois de février dernier. La rivière TANU est en saison pluvieuse une véritable arme de destruction massive.

 00kyavisoghoecole00

Institut MIKALA de Kyavisogho

De part et d’autre de la rivière se trouvent deux écoles. L’Institut MIKALA et l’EP KALEVERYO à 60m rive gauche et 80m rive droite. De fois quand il a plu et que la rivière est en cru, les cours sont séchés dans ces deux écoles… La population locale dont il faut saluer le courage n’attend pas les « 5 chantiers » pour se prendre en charge. Sensibilisée à l’auto-prise en charge par le Kyaghanda Kikulu et d’autres ONG locales, elle a commencé à transporter les pierres qui serviront dans la construction d’un pont sur la rivière TANU. 

Après cette visite de la rivière TANU, une réunion organisée par le Kyaghanda – Kiharo Madiwe s’est tenue dans un local de l’Eglise du Secteur Catholoque de Kyavisogho, sous la modération de Mr Paluku Justin, Président du Kyaghanda – Kiharo Madiwe. 

 00kyavisghomic00

Président PALUKU JUSTIN au micro 

Une minute de silence a été observée à l’intention de KASEREKA SIVIHWA et de KAMBALE MUHESI, deux jeunes hommes assassinés à OICHA dans la nuit du samedi au dimanche 10 avril et dont le premier est mort sur-le-champ.

Au cours de cette assise, deux thèmes ont été exploités :

1.         Bref historique du Kyaghanda Kikulu, développé par Edgar KATEMBO MATESO

Au cours de cet exposé, il a été retracé tour à tour l’histoire, les objectifs, la mission et l’importance du Kyaghanda Kikulu. A ce propos, les participants ont posé plusieurs questions vis-à-vis des menaces des groupes étrangers dits « retournés » au Sud Territoire de Lubero, l’insécurité grandissante perpétrée par les Fardc dans la région de Maboya, la léthargie des autorités politico – administratives qui laissent l’insécurité poursuivre son cours fatal pour les paisibles beniluberois, etc.

00kyavisoghoedgar00

                     Mr Edgar Mateso du Kyaghanda Kikulu

Pour apaiser les esprits des uns et des autres, l’orateur a montré qu’il n’y a rien à craindre si tous les beniluberois au pays comme dans la diaspora Yira parlent le même langage. 

2.         L’importance de l’enrôlement massif dans le Vuyira, par Jules KASEREKA VAYIKEHYA.

Au cours de cet exposé l’orateur a insisté sur l’obligation civique de se faire enrôler massivement.

Les participants ont voulu savoir pourquoi le nombre des centres d’enrôlement a été revu à la baisse et pourquoi les centres sont très éloignés de la population. N’est-ce pas encore, ont-il martelé, une autre raison politique pour décourager les beniluberois à aller s’enrôler massivement et ainsi être absents à la législature de 2011?

00kyavisoghojules00

Mr Jules VAYIKEHYA du Kyaghanda Kikulu 

Pour l’orateur, le taureau doit être tenu par ses cornes. Si les étrangers veulent venir s’enrôler chez nous, à plus forte raison, les fils du terroir doivent doubler leur effort pour contrecarrer les calculs de l’ennemi. 

Prenant la parole, Madame KAHINDO KIHUNGU, animatrice principale du Kyaghanda – Kiharo Madiwe, a avoué que les Groupements Malyo et Madiwe ont accouché d’un avorton politique lors des élections de 2011. Les femmes et les hommes de cette contrée ont donc intérêt à se lever comme une seule personne pour voter utile en vue d’être désormais valablement représentés à la présidence, aux législatives nationales, provinciales, municipales… 

 00kyavisoghodame00

Une Maman du Kyaghanda Kiharo Madiwe  

Profitant de la visite des cadres du Kyaghanda Kikulu, le Kyaghanda local a élu démocratiquement son comité de gestion dont voici l’ossature :

1.         Mr KAMBALE LISANZIRE, président

 00kyavisoghodebout00

2.         Mme KASWERA ELISABETH, Vice-Presidente

 00kyavisoghotreso00

3.         Mme KASAYI NGAMUHA VYAKI, Secrétaire

 00kyavisoghocom00

4.         Mme NDUNGO JEANNETTE, Trésorière

 00kyavisoghocomite00

Ce comité a promis de travailler pour la cause de la communauté Yira et a émis le vœux de voir le Kyaghanda Kikulu lui tenir main forte et ainsi canaliser les projets prioritaires de son rayon notamment la construction du pont sur la rivière TANU, la scolarisation de ses enfants et la réhabilitation de ses infrastructures routières et scolaires.

 00kyavisoghofoule

Pour clore les assises, une invitation cordiale a été lancée à tous pour prendre part à la Conférence Internationale Culturelle, Economique et Sociale de la communauté Yira de OICHA 2011.

 00kyavisoghofe00

                         Le nouveau comité du Kyaghanda-Kiharo Kyavisogho

Edgar Mateso

CIP – Butembo

©Beni-lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*