00aaaaaaaaaaaaaaaaaamadiwem

L’infirmier Kasereka Sivyaghendera découpé à la machette à Mabuku/Beni

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Dimanche 15 octobre 2011, des hommes en uniforme Fardc et armés de machettes ont attaqué l’Infirmier Kasereka SIVYAGENDERA (22 ans) lors de son retour du service dans un poste de santé situé à 7 km de Mabuku, route Maboya-Mabalako. Ces inciviques « machetistes » l’ont découpé à la tête, au dos et sur le bras. Le croyant mort car, dit-il, la douleur était tellement atroce qu’un moment donné, il a fait le mort en arrêtant de respirer et de gémir.  Le croyant mort, les inciviques le jetèrent dans un ruisseau non loin du lieu du crime. Ne pouvant pas bouger de lui-même à cause des blessures qui ne cessaient de saigner abondamment, l’infirmier Kasereka ne sait pas comment il a pu tenir pendant 8 heures de la nuit jusqu’à ce que les premiers passants au lieu du crime le lundi matin 16/10/2011, le découvrent et lui viennent au secours. Pour Kasereka comme pour tous ceux qui ont vu son état, le fait qu’il ait survécu à cette boucherie humaine relève d’un miracle. Même si sa vie est toujours en danger, il a eu au moins le temps de raconter ce qui lui est arrivé et de décrire ses tueurs. Pour le moment, il lutte entre la vie et la mort dans un Centre de Santé de la Chefferie Bashu dont nous taisons le nom pour raison de sécurité du rescapé en sursis. 

     00aaaaaaaaaaaaaaaaaamadiwem

     Rond Point de Madiwe non loin de Mabuku en Chefferie des Bashu

Dans cette région occupée militairement par le CNDP et l’armée rwandaise, personne n’est en securité. Selon des sources généralement bien informées, ces armées d’occupation attendraient la tenue des élections du 28 novembre 2011 pour passer à l’attaque finale surtout si Joseph Kabila boit la tasse. Les localités ciblées pour accueillir les rwandais telles que Mabuku-Mabalako-Eringeti- Oïcha-Mbau-Mavivi, Kamango, Masoi A, Mwenye, etc. sont plus en insécurité que d’autres coins de Beni-Lubero. Pour étayer cette hypothèse des intrus, les statistiques affichées par la CENI montrent que le nombre d’électeurs de la Province du Nord-Kivu a augmenté en 2011 par rapport en 2006 de 22% au Nord-Kivu (2 462 012 à 3 003 246) et de 3,7 % en Territoire de Beni (500 357 à 518 735). Mais qu’en est-il des chiffres du fichier électoral sur le serveur dont la CENI refuse toujours l’audit de l’opposition politique ?

Correspondance particulière de Mabuku

Mabuku

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*