La CPI saisie de Crimes Contre l’Humanité au Kivu-Maniema

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

LA COUR PENALE INTERNATIONALE SAISIE DESORMAIS DE CRIMES COMMIS DANS LE KIVU-MANIEMA

30 juin, jour de l’indépendance du Congo-Kinshasa. Jour également choisi par le Collectif des associations du KIVU-MANIEMA, pour déposer officiellement une plainte et un mémorandum sur la table de la C.P .I de la Haye.

En tout, la plainte déposée reprend tous les actes de violences, des massacres, des crimes des guerres, ainsi que les crimes contre l’humanité et autres génocides perpétrés à l’Est du Congo. Tandis que le mémorandum lui, donne des éléments détaillés, cas par cas et avec précision, sur les crimes commis à l’Est ainsi que les noms de leurs auteurs. Le même dossier a été déposé également à la Cour Internationale de Justice. Une cour qui ne peut être saisie normalement que par les Etats, mais dans le cas d’espèce, selon le collectif du KIVU-MANIEMA, ce dépôt est à titre purement informatif, parce que selon lui, « il appartiendrait désormais à l’Etat Congolais d’en prendre la responsabilité en temps opportun ».

Quant à la Cour Pénale Internationale de la Haye , elle, affirme « détenir désormais par ces dossiers déposés ; des éléments d’informations pouvant lui permettre de dynamiser les enquêtes à l’Est du pays. Par la même occasion, la C.P .I a confirme dans une déclaration rendue publique le même jour, que le bureau du procureur de la CPI est entrain de mener en ce moment des enquêtes et des analyses sur la situation des crimes, non plus seulement dans le seul district de l’ITURI, comme s’était le cas les jours passés, mais, cette fois les mêmes enquêtes et analyses se déroulent aussi pour toutes les provinces victimes des crimes. La même source révèle aussi, que le dossier du Kivu est au premier plan à la Haye.

Au sortir de l’audience à la CPI , qui a duré plus de trois quart d’heures, le collectif du KIVU-MANIEMA, s’est dit satisfait de ces moments tant attendus par les populations victimes des crimes des guerres qui ont endeuillé des familles à l’Est RDC.

« Pour la première fois, nous pouvons affirmer que la voix du Grand KIVU, a été entendue .» ont déclaré Firmin BULAMBO et Franck MULISI, respectivement Président et Vice-Président du Collectif du KIVU-MANIEMA.

Collectif regroupant, des Ongd, des associations de défense des droits de l’homme et autres mouvements citoyens et de pression, oeuvrant pour l’Est de la RDC.

Justin KANDANDA

Belgique

www.congokulture.net

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*