La guerre des chiffres va-t-elle avoir lieu au Nord-Kivu?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

D’après les data du tableau ci-dessous qui émanent de la CEI, les Nord-Kivutiens se rendent à l’évidence que les territoires de Rutshuru et de Masisi sont au coude à coude avec les territoires de Beni et de Lubero quant aux chiffres des électeurs enrôlés. La conséquence de ce gonflement des chiffres est que ces territoires connus généralement comme moins peuplés que Beni et Lubero auront automatiquement le même nombre des représentants au sein de l’Assemblée Nationale. Tant mieux si ces provinces ont eu ces derniers mois un accroissement exponential de sa population en âge de voter. Même s’il y a eu des naissances ces dernières années, les enfants issus de ce baby-boom incognito ne seraient pas encore à l’âge de voter qui est fixé à 18 ans en R. D. Congo. Il y a donc là une équation à plusieurs inconnues, mais des inconnues connues des congolais de la région. Pour exemple, la radio Okapi a diffusé sur ses ondes le Samedi 25/2/2006 l’arrestation à la petite barrière de Goma de Mr. Kanyamasuli Nirendekwe Eliabu portant une carte d’électeur congolais et qui a reconnu être un citoyen rwandais qui aurait avoué avoir été forcé de se faire enrôler comme citoyen congolais et de participier au référendum constitutionnel pour travailler dans la société Sepeka appartenant à un certain Alexis Makabuza en territoire de Masisi. Nous citons ce fait car il est le premier qu’un organe de la Monuc reconnait et circonstancie depuis que les congolais du Nord-Kivu voient arrivés jour et nuit des colonnes des rwandais qui s’engouffrent dans le Masisi et dans le Rutshuru. Plusieurs questions des Nord-Kivutiens restent sans réponse. A titre d’exemple, plus d’un se demandent si la CEI était en mesure de distinguer ces rwandais infiltrés de vrais congolais dans les territoires concernés? Les administrateurs des territoires concernés ont-ils déjà informés les congolais de l’existence des travailleurs étrangers dans les enterprises congolaises et de l’octroi de la nationalité congolaise par les hommes d’affaires? Sachant que le matériel électoral volé dans la même région n’a jamais été retrouvé? Les Nord-Kivutiens voudraient avoir l’explication des observateurs congolais qui ont assisté aux opérations d’enrôlement et d’identification dans les territoires de Masisi et de Rutshuru.

.

Circonscription Enrôlés Députés
Goma Ville

180,955

3

Nyirangongo

41,308

1

Beni ville

129,163

2

Beni

500,357

8

Butembo ville

220,807

3

Lubero

438,992

7

Masisi

407,837

6

Walikale

114,593

2

Rutshuru

428,000

6

 

Rigobert Kanduki, Goma

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*