Que lo admitan o no, Martin Fayulu es el único presidente elegido por el pueblo del gran Nord-Kivu. Esta acogida del 15/02/2019 lo comprueba de sobra.

La population de Beni-Lubero ne reconnaîtra jamais Felix Tshisekedi, bouclier des bourreaux, comme Président

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Plus d’un mois après la victoire volée des élections qui ont porté Felix Tshisekedi au fauteil du président de la République en RD Congo, le triomphe sans appel de Martin Fayulu ne saurait quitter l’esprit de la population du grand Nord-Kivu. Cet homme qui incarnait l’espoir du changement est toujours proclamé tu haut des sommets “notre président élu”.


Le passage de ce héros parmi le peuple ajoute chaque jour une douce froide aux usurpateurs du pouvoir qui se sont attribué anarchiquement la direction des affaires de l’Etat. Vendredi 15 février 2019 en a fait un signal très fort dans la ville de Butembo. Martin Fayulu est accueilli en triomphe avec des honneurs que nul autre, président fût-il, n’avait encore reçu dans cette ville.


Tous ces événements contribuent à démystifier les truqueurs au pouvoir. Malheureux Félix! Jusques à quand se chargera-t-il volontier comme un esclave du fardeau de crime de son prédécesseur…


Parmi les tristes souvenirs qui ne quitteront jamais l’esprit de notre peuple, on se souviendra que Beni et Butembo ont été privés de leur droit de vôter par un complot du système de Kabila, que Felix a accepté d’entériner. L’épidémie d’Ebola à Beni est bel et bien une entreprise de l’actif du même Joseph Kabila emporté par la passion d’exterminer la communauté Yira-Nande, d’après un montage qui devait servir d’escalier pour hisser son vrai dauphin qu’il cachait au sein de l’opposition politique telqu’il s’est révélé en la personne de Felix. Les massacres de Beni sont un autre crime organisé par Joseph Kabila et son système politique comme stratégie du pouvoir, crime auquel Felix Tshisekedi apporte aujourd’hui tout son appui en déclarant tout haut sa détermination assurer le maximum de protection au bourreau du peuple tout en jurant de le soustraire à toute tentative de poursuite judiciaire.


C’est de cette manière que le tristement célèbre fils du feu Tshisekedi accepte d’hériter lâchement, pour un peu de sou, de prestige et d’honneur formel, la responsabilité des crimes du régime qui l’a précédé. C’est pourquoi, le peuple congolais, excepté sa famille aveuglée par l’éphorie d’une victoire jamais rêvée, ne le reconnaîtra jamais comme son président, en dépit des mascarades par lesquelles Kabila (qui l’a nommé) le joue en marionnette. Pauvre Felix, qui le sauvera de cet abime?

Tinga-Tinga Joseph
Beni

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Un commentaire

  1. Il est vrai que la population de Beni-Lubero ne reconnaitra pas Félix; un président nommé et qui poursuit les œuvres de Kabila selon leurs accords. Jusques à quand le sang des innocents continuera t-il à coulé?
    Tshisekedi devra savoir que c’est suite au projet d’extermination du peuple Yira initié par Kabila que la population de Beni-Lubero s’est montrée hostile à la kabilie. On a besoin du véritable changement qui doit arrêter la machine de la mort. Que ceux qui en ont le pouvoir viennent en aide au peuple de Beni-Lubero longtemps meurtri.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*