La population incendie un bureau de la Police à Mighobwe/ Sud-Lubero

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Tout Beni-Lubero est en colère à la suite de l’assassinat ignoble du Serviteur de Dieu, l’Abbé BAKULENE Cyprien, Curé de la Paroisse Saint Jean-Baptiste de Kanyabayonga au Sud du Territoire de Lubero. 

La population des localités telles que Mighobwe, Kirumba, Kaina, Kanyabayonga était surchauffée toute la journée d’aujourd’hui et voulait en découdre en mains nues avec les Fardc issus du CNDP qui profitent de leur intégration dans les Fardc pour poursuivre l’occupation militaire de la région que Nkunda n’avait pas réussi à obtenir par les armes. En voulant faire la paix avec le diable non repenti, Kinshasa avait commis une erreur grave, celle d’intégrer les miliciens du CNDP dans les rangs des Fardc et de leur laisser le commandement de tout l’Est du pays. Quand la population victime du CNDP ajoute à cela le silence de Kinshasa devant les massacres des populations perpétrées par le CNDP dans l’espace Beni-Lubero, sa colère déborde. C’est ainsi que ce matin sa colère était dirigée aussi bien contre le CNDP que contre le pouvoir de Kinshasa ! 

Le bureau de la Police de Mighobwe a été saccagé et mis en feu. Les policiers avaient tout simplement détalés car la foule était immense et prête à venger l’abbé Bakulene.

Pendant que la population saccageait le bureau de la Police, elle lançait un appel à Kinshasa de retirer tous ses militaires et policiers de la région pour qu’elle se prenne en charge. « Mighobwe en paix sans Fardc » ! 

A Kaina, non loin du lieu du crime, la journée était décrétée morte par la population qui ne voulait pas voir un militaire ou un policier. 

Des sources proches des Fardc faisaient croire aux manifestants qu’un policier et un militaire seraient aux arrêts. Mais la population était sceptique car pour calmer les esprits on arrête toujours quelqu’un que l’on libère que la situation redevient calme. L’armée déployée au Sud de Lubero a déjà perdue toute crédibilité au sein de la population. L’abbé Bakulene était lâchement abattu à quelques centaines de mètres d’un camp militaire ! Plus on est près d’un camp militaire, plus on vit dans l’insécurité. Pourtant ces militaires font partie d’une opération qui s’appelle « AMANI LEO » (Paix Aujourd’hui). Avec les tueries des civils, on comprend qu’il s’agit de la paix du cimetière. Le vrai nom de l’opération est donc : AMANI KABURINI ! Une opération qui vise non les FDLR mais les populations congolaises ! 

La tension monte sur toute l’étendue de Beni-Lubero ! C’est le temps pour ceux qui ont une parcelle d’autorité de prendre des mesures pour sécuriser les populations sans défense.

Le corps de l’abbé Bakulene est arrivé à Butembo ce soir du mardi 9 novembre 2010 ! Son enterrement interviendra demain Mercredi 10 novembre 2010 au cimetière des prêtres diocésains de Butembo-Beni de Musienene. 

Que l’âme de l’abbé Bakulene repose en paix !

 

Correspondance particulière de Kirumba

 

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*