MaisonHopitalKayna00

La santé se rapproche de Luberois : Une nouvelle Zone de Santé créée à Alimbongo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Ouverte le Lundi 20 décembre 2010 par le Ministre Provincial de la Santé, Dr Mbalutwirandi, la nouvelle Zone de Santé d’Alimbongo fonctionne non sans quelques difficultés. Les matériels et les médicaments n’ont pas encore satisfait à la demande dans les aires de santé correspondantes. Parmi les membres de la délégation du Ministre de la santé figurait Dr Dominique BAABO Kubuya, Médecin inspecteur de la  santé au Nord Kivu (ou médecin chef de Division provinciale de la santé (DPS) Nord Kivu à Goma accompagné par son délégué du Grand Nord, Dr Mundama Jean Paul, Médecin chef d’Antenne de la DPS pour le pool du Grand Nord. Dr MUNDAMA Jean-Paul est arrivé dans la localité vers la fin de l’avant midi, du jour de l’ouverture, rencontrant plutôt une population espérant encore à la vie, malgré les différentes atrocités connues dans cette partie du pays à la suite des guerres récurrentes imposées par les ennemis de la Paix. En présence des autorités locales et une foule en liesse, le Ministre « Mbalu » a indiqué que cette action s’inscrit dans le cadre des 5 Chantiers de la République Démocratique du Congo et que ceci est l’aboutissement d’un vaste programme de reforme du secteur de santé entamé depuis 2003. Depuis lors, la Province du Nord Kivu est passée de 19 à 34 zones de Santé en l’espace de 7 ans. En cette même circonstance, le Ministre a annoncé que le Gouvernement provincial vient d’offrir un véhicule à cette nouvelle zone de santé pour faciliter la mobilité du personnel. 

La zone de Santé de Lubero a aussi offert un cadeau en argent. L’objectif ultime est de rendre les soins de santé accessibles à la population. Selon des sources civiles dans le milieu, il y a dix ans, la majorité des habitants de ce coin parcourraient plus de 20 kilomètres pour atteindre des structures sanitaires et à pieds, malades transportés sur de tipoys, des modes purement traditionnels avec tous les risques que cela impliquait. 

Depuis un certain temps, il y a des avancées notables. Il faut indiquer que la Zone de Santé d’Alimbongo est la 25eme issue du morcellement des zones de santé de Lubero et Kaina. La nouvelle née compte 12 aires de santé dont 6 issues de la ZS de Kayna, à savoir, Alimbongo, Bingi, Bunyatenge, Kasingiri, Luseke et Kasegheet 6 issues de la ZS Lubero (Ndoluma, Kitsombiro, Lubango, Kasima, … ) pour une population estimée, selon le Médecin Chef de district sanitaire urbano-rural de Butembo, à 170 mille habitants avec au moins 4 médecins généralistes. Encore insuffisant mais mieux qu’avant, reconnaît Dr Mundama. 

 MaisonHopitalKayna00

                L’Hôpital Général de Référence de Kaina au Sud de Lubero 

L’Hôpital Général de Référence d’Alimbongo est une infrastructure de 50 lits comme capacité d’accueil avec une salle d’opération et une salle d’accouchement, des travaux pas encore totalement achevés et qui sont exécutés par l’ONG Heal Africa. Compte tenu de la situation d’insécurité qui a sévi dans la région, et qui a favorisé les violences perpétrées par les groupes armés et quelque fois les soldats des FARDC contre les civils, un accent particulier a été mis sur la santé mentale. Des maisons d’écoute ont été mises en place pour toutes les formes de violences. Dans un premier temps, ce sont les ONGs Merlin, Heal Africa et CICR qui approvisionnent la nouvelle structure en médicaments en attendant qu’elle soit capable de se prendre en charge via la population qui paie traditionnellement les services de santé lui assurés. 

En effet, la partie Nord du Nord Kivu qui compte maintenant 14 zones de santé doit encore faire mieux que cela pour faciliter l’accès aux soins de santé notamment aux personnes vivants avec le VIH/SIDA et les victimes des toutes les formes de violences, récurrentes dans cette zone encore en proie à l’insécurité. En ce qui concerne les PVV, les Anti Rétroviraux ne sont disponibles que dans près de 6 des 14 zones de santé pour une population estimées, selon les derniers chiffres disponibles au bureau du District Sanitaire à 3millions 47mille 917 habitants de Eringeti, au Nord à Kanyabayonga, au sud et de Lindi, à l’ouest à Kasindi à l’est. En plus, les traditionnelles revendications salariales dans la fonction publique ne sont pas sans conséquences ici. Les rares médecins et autres personnels médicaux, mal payés par l’Etat, n’ont pas le courage de braver tous les risques. Des sources généralement bien informées renseignent que pour plusieurs cas, les malades décèdent à l’Hôpital puisqu’ils ont manqué l’avance aux soins ou par manque d’argent pour s’acheter eux-mêmes les médicaments à la pharmacie de l’hôpital. Ainsi, comme les enseignants, le personnel soignant compte beaucoup plus sur la population que sur l’Etat encore que cette même population vit majoritairement et profondément en dessous du seuil de pauvreté. A tout cela s’ajoute l’inexpérience de plusieurs des jeunes médecins dans les structures sanitaires du coin. 

Deogratias SIKU

Butembo

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*