La scolarisation des enfants en Ville de Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
 
La scolarisation des enfants en ville de Butembo est une véritable casse tête pour les parents depuis plus de 20 ans. Devant l’abandon du secteur scolaire par l’Etat congolais en faillite, les parents par amour pour leurs enfants avaient pris en charge les frais de fonctionnement des écoles, de la Maternelle à l’Université. Cet état de choses n’avait pas empêché l’Etat de continuer  à parler de l’éducation et de nommer des ministres de l’Education dont on ignore le rôle exact à part peut-être celui de composer les examens d’état, agréer les nouvelles écoles, tout cela aux frais des parents. Sans l’effort des parents, aucune école ne peut fonctionner.
 
Comme si cela ne suffisait pas, ces parents appauvris par l’éducation de leurs enfants, sont aussi victimes de la guerre d’agression rwando-ougandaise qui dure depuis 1996. Cette guerre détruit sans merci l’outil de production des productions, brule les maisons, vandalise les récoltes dans les champs,  kidnappe les enfants écoliers ou élèves, viole tous les droits humains fondamentaux des populations congolaises et donc des parents d’élèves.
 
Aujourd’hui, à la faillite de l’état congolais et de la guerre d’agression rwando-ougandaise, il faut ajouter la crise économique et financière qui se frappe le monde entier  y compris le Congo.  Malgre cette série de crises, les parents envoient leurs enfants à l’école au point que certains voient dans le courage des parents, l’avenir du Congo.
 
Dans certaines écoles, pour admettre les enfant dans les salles de classe, les parents sont obligés d’hypothéquer des biens de grande valeur comme vélos, motos, machine à coudre, parcelle, etc. Dans d’autres cas, les parents procèdent au paiement en nature comme chèvres, poules, moutons,  farine de manioc, haricots, etc.  
 
Pour la période de fin d’année scolaire et académique, les autorités académiques deviennent très sévères. En effet cette période est leur arme de guerre. Elles la monnaient très bien parce qu’elles savent que les parents ne voudraient pas que leurs enfants ratent les examens et redoublent d’année faute de paiement de frais scolaires.  Les parents des élèves se coupent ainsi en morceaux pour réunir les frais scolaires de leurs enfants afin que ces derniers participent aux examens de fin d’année.  
 
Le calvaire des parents congolais devrait interpeller le gouvernement qui ne gouverne rien et les syndicats des parents dont on attend beaucoup mais en vain. A la question de savoir comment les parents arrivent à maintenir la multitude de leurs enfants à l’école dans la situation catastrophique du Congo, nous répondons qu’il s’agit d’un miracle et une preuve que rien n’est impossible à celui qui a la volonté. Quand tous les congolais, parents ou pas, mettront la même énergie et volonté à la reconstruction de leur pays, tous les prédateurs actuels s’en fuiront.
 
Ecole Primaire Privée (au moins 131 $)
 
Frais Scolaires par  trimestre : 25$ à 50 $,  Par an : 75$ à 150 $.
Uniforme : 15 $ à 45 $ par an (3 tenues complètes)
Souliers : 15 $ à 45$/par an (pour 3 paires des souliers),
2 cartables : 6 $ par an
2 pardessus : 10 $ par an
Cahiers, stylos, et autres : 10 $ par an
Total : Le coût total de scolarisation d’un enfant dans une école  primaire privée de Butembo s’élève à au moins 131 $ par an sans compter la nourriture, les loisirs, et les soins de santé.
 
Ecole Primaire de l’Etat (au moins 86 $ par an)
 
Frais Scolaires par trimestre : 10 $, Par an : 30 $
Uniforme : 10 $ par an (1 tenue complète)
Souliers : 10 $ par an (pour 1 paire des souliers),
1 cartable : 3 $ par an
2.  Tricots : 10 $ par an
Cahiers, stylos, et autres : 10 $ par an
Total : Le coût total de scolarisation d’un enfant dans une école primaire de l’Etat à Butembo s’élève à au moins 73 $ par an sans compter la nourriture, les loisirs, et les soins de santé.
 
 
Ecole Secondaire Privée :
 
Frais Scolaires par  trimestre : 25$ à 50 $,  Par an : 75$ à 150 $.
Uniforme : 15 $ à 45 $ par an (3 tenues complètes)
Souliers : 15 $ à 45$/par an (pour 3 paires des souliers),
2 cartables : 6 $ par an
2 pardessus : 10 $ par an
Cahiers, stylos, et autres : 10 $ par an
Total : Le coût total de scolarisation d’un enfant dans une école primaire privée de Butembo s’élève à au moins 131 $ par an sans compter la nourriture, les loisirs, et les soins de santé.  
 
 
Ecole Secondaire Officielle
 
Frais Scolaires par  trimestre : 15$ à 25$,  Par an : 45$ à 90 $.
Uniforme : 15 $ à 45 $ par an (3 tenues complètes)
Souliers : 15 $ à 45$/par an (pour 3 paires des souliers),
1 cartable : 3 $ par an
1 pardessus : 5 $ par an
Cahiers, stylos, et autres : 10 $ par an
Total : Le coût total de scolarisation d’un enfant dans une école primaire privée de Butembo s’élève à au moins 93 $ par an sans compter la nourriture, les loisirs, et les soins de santé.
 
 
Pour les élèves finalistes, il faut ajouter  les frais relatifs aux examens d’état, la prise de la photo passeports, etc. : 20 $
 
 
Université Privée,
Frais académiques 200 à 250 $
Syllabus : au moins 80 $
Transport : 100 $ l’an
Restauration : 160 $,
Bibliothèque : 30 $,
Internet, seulement comme frais d’abonnement : 5 $,
Travaux de fin de cycle : 100 $
Frais d’homologation du diplôme : 50 $
IL faut au moins 700 US $ par an
 
Le coût total pour le premier cycle est d’au moins :   2500 $
Le coût total pour le deuxième cycle est d’au moins : 1500 $
Pour produire un licencié en ville de Butembo, il faut au moins un investissement de 4 000 US$.
 
Université de l’Etat
 
Frais académiques : 90 à 180 $,
Syllabus : 50 $,
Transport : 100$,
Restauration : 160 $
Il faut au moins 400 US$ par an
 
Les chiffres ci-dessus ne sont que des estimations qui ne tiennent pas compte du nombre d’universitaires par famille, des soins de santé et loisir, etc. Certains étudiants et étudiantes ont des enfants, un fait qui rajoute aux dépenses  dans cette ville où l’emploi est un problème. 
 
Tembos Yotama
Email : binyotama@yahoo.fr
Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*