famillechebeya00

La veuve de Floribert Chebeya et ses enfants à Montréal/Canada

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Mme Annie Mangbenga-Nzinga, veuve de Floribert Chebeya d’heureuse mémoire, et ses cinq enfants sont arrivés vendredi 17 septembre 2010 à Montréal au Canada. 

famillechebeya00

A leur départ de Kinshasa le jeudi 16 septembre courant, les défenseurs de droit de l’homme et autres membres de la famille avaient retenu leur souffle redoutant des goulots d’étranglement érigés par quelques zélés pour empêcher leur départ du Congo à démocratiser. Mais c’était sans compter avec des pressions exercées par des personnes de bonne volonté et autres partenaires dont il importe de faire mystère d’identité pour le moment.

Secrétaire général de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), Paul Nsapu Mukulu se dit soulagé que la veuve et les enfants Chebeya aient pu quitter le Congo, en vue de bénéficier notamment de l’aide psychologique susceptible de les sortir du traumatisme dans lequel les a plongé l’assassinat abject de leur mari et père. Néanmoins, le secrétaire général de la FIDH a confié à Congoone sa déception de voir le principal suspect dans le dossier de l’exécution de Floribert Chebeya, le général Jhon Numbi libre de ses mouvements. Paul Nsapu estime d’ailleurs à cet effet que les autorités de Kinshasa qui avaient promis au secrétaire général de l’ONU que les conclusions de l’enquête diligentée en vue d’identifier les auteurs de l’assassinat de Chebeya seraient connues dans trois mois ont mangé leur parole. C’est le contraire qui aurait étonné.

Nous y reviendrons avec force détails.

Sur la photo, on reconnait Mme Chebeya entourée de Benoît Van Dermeerch, président de la Ligue belge des droits de l’homme, et de M. Diallo, représentant de l’Organisation mondiale de lutte contre la torture (OMCT). Debout, on reconnait de gauche à droite Me Richard Kazadi, vice-président de la Ligue des Electeurs, suivi de Dismas Kitenge, vice-président de la FIDH et à l’extrême droite Me Ibrahim Koné, président de l’Union Inter-africaine des droits de l’homme. Les autres personnes sur la photo sont les enfants de Floribert Chebeya. Cette photo a été prise à Kinshasa lors de la mission de solidarité avec la famille Chebeya effectuée en juin dernier par les défenseurs des droits de l’homme cités ci-dessus.

 

Raymond LUAULA

Blog Congoone.net

Edition du Samedi, 18 Septembre 2010

© Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*