Cmd de Force Naval Amiral Egide Ngoy

L’Amiral Egide Ngoy, acculée par la vérité, menace de tuer les correspondants de Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Deux articles de BLO ont suffi pour mettre à nu le jeu qui se joue en Ituri à travers le criminel de la Kabilie, l’Amiral Egide Ngoydes FARDC de la marine de Kasenyi. Pour y revenir, lire :

https://benilubero.com/des-revelations-troublantes-impliquant-lamiral-de-la-marine-egide-ngoyi-des-fardc-dans-la-tragedie-de-lituri/

https://benilubero.com/les-militaires-congolais-reclament-la-tete-de-lamiral-egide-ngoy-pour-trahison/

En effet, à travers ces deux articles, BLO a pris son habituel courage, pour dénoncer la complicité génocidaire dudit général, placé à ce poste stratégique dans le cadre de l’exécution du plan machiavélique du duo Kagame-Kabila.

Ce grand travail de récolte des données et enquêtes sur terrain est réalisé avec professionnalisme et détermination grâce à la collaboration volontaire de plusieurs experts aguerris, déjà réconfortés par 15 ans d’expérience sur un terrain épineux qu’est la RD Congo, surtout dans sa partie Est.

Les implications de l’Amiral Egide Ngoy sont mises au découvert. Il n’y a rien à en douter. Non seulement il a ravitaillé les miliciens contre sa propre armée, les FARDC, sinon qu’en plus il a fragilisé nos vaillants soldats pétris par le patriotisme. C’est entre ses propres mains que le drone envoyé par la hiérarchie pour fournir plus rapidement des renseignements intéressants aux FARDC a trouvé la mort, détruit méchamment par un soi-disant général et commandant de ces mêmes forces armées.

Concrètement, avec ce général criminel, aujourd’hui des militaires sont sacrifiés en Ituri, comme depuis des années à Beni, par l’action des Généraux qui ont choisi d’être fameux par leurs actions criminelles et le versement du sang des congolais : Mundos, Tango Fort, Moy, Kabwe, etc. tous agissant pour le compte de duo Kagame-Kabila. Egide Ngoy s’ajoute donc à une longue liste des anges des hitlériens de Kingakati et Kigali.

Devant la réalité crue exposée ouvertement par BLO dans ses pages, la hiérarchie semble avoir compris plus ou moins qu’il ne faudrait pas donner l’impression d’être insensible aux dénonciations aussi fondées que celles-ci. Ainsi apprenons-nous que l’adjoint de l’Amiral Egide Ngoy, connu sous le nom de SANTOS, un véritable rwandais infiltré dans les FARDC, vient d’être acheminé à Kinshasa, conformément aux dénonciations de BLO. Cependant, dans ce pays où l’on prime les criminels, il n’est pas étonnant que cet Amiral criminel ne soit pas toujours arrêté, ou ne fut-ce que démis de ses fonctions pour motif d’enquêtes. Santos lui-même pourrait nous revenir très bientôt avec un grade et une responsabilité supérieurs. Que la population et nos soldats patriotes soient attentifs à la question.

Tout compte fait, se sentant publiquement dans la peau de l’accusé principal, l’Amiral Egide Ngoy vient alors de prendre une décision qui confirme davantage qu’il est un criminel au cœur endurci. En fait, BLO vient d’être alerté du fait que ce Kuluna en uniforme multitimbrée vient d’envoyer des émissaires de la mort un peu partout à travers le pays et à l’étranger traquer ses correspondants et responsables.

La menace proférée par l’Amiral E. Ngoy est très sérieuse. Et vu l’ampleur de la logistique déployée pour cette opération sanguinaire contre BLO et ses collaborateurs, on peut tout simplement se rendre compte que derrière lui se trouvent des hommes qui se sont rendus puissants sur le dos des paisibles citoyens. En tout cas, il y a des mains très puissantes derrière ce déploiement scandaleusement disproportionnel et injustifié, un acharnement démesuré contre un simple site d’information. Egide Ngoy, en tant que général et récemment introduit dans le cercle des grands anges de la mort, n’est pas encore capable de réunir tous ces moyens et si rapidement pour une telle logistique.

En fait, nous avons déjà des détails concernant tout ce déploiement. La RD Congo est le premier pays concerné. Des menaces individuelles sur des personnes suspectées d’être en connexion avec BLO sont signalées ici et là. Et des émissaires de la mort sont déjà disséminés un peu partout à travers le pays, mais également dans presque neuf autres pays, notamment les USA, le CANADA, la Belgique, la France, l’Afrique du Sud, le Rwanda, etc.

Ca nous rappelle tristement ce qui s’était passé le 20 mars 2016, lorsque les forces de Kabila ont abattu le Père Vincent Machozi, RIP, créateur du BLO, et qui venait d’y publier des révélations accablantes, malheureusement prises à la légère, sur tout ce que nous sommes en train de vivre jusqu’aujourd’hui en RDC, plus particulièrement à l’Est du Congo.

Si le Père Vincent Machozi a été victime de la vérité, c’est avec le même esprit que les ennemis de la paix et de la prospérité, comme Egide Ngoy, veulent continuer à agir, en semant la terreur. BLO informe et rappelle à Mr Egide Ngoy et à tous ses coreligionnaires criminels qu’il y a plusieurs services et plusieurs spécialistes qui le suivent de près. Ils ont normalement intérêt à renoncer à leur méchanceté, car rien n’est caché.

Depuis sa création, le site BLO a toujours été attaqué par ces ennemis de la vérité, avec plusieurs tentatives de destruction de cet unique site qui dit la vérité sur l’insécurité entretenue au Congo, plus spécialement à l’Est du pays. Aujourd’hui, notre correspondant Pascal Masumbuko de Goma, ainsi que d’autres personnes vivant au Congo comme à l’étranger et soupçonnées d’être en contact ou en collaboration avec BLO, viennent de recevoir des menaces de mort. Nous connaissons très bien d’où viennent ces menaces et ces attaques, et comment elles sont orchestrées. Et nous condamnons énergiquement ces agissements criminels, irresponsables et lâches. Nous invitons tous ces criminels par complicités actives de revenir à la raison. Ils n’ont pas droit à se laisser infiniment emporter par des hommes sans cœur. Chacun est responsable de ses actes.

Nous rappelons que BLO est déterminé et indéfectiblement engagé à ce noble labeur, jusqu’à ce que la vérité soit portée à la table du jugement pour l’avènement de la justice en faveur des victimes de Beni-Lubero, de l’Ituri et de toute la RD Congo. Notre combat pour la vérité à travers la vérité est sans complaisance et ne se laissera jamais fléchir par aucune intimidation ou tentative de corruption.

Finalement, avec ces derniers événements on comprend bien combien dangereuse est la passivité des congolais et congolaises, d’où qu’ils soient, face à ce plan machiavélique dénoncé depuis des années et dont l’exécution sur terrain ne rencontre aucune réaction responsable dans le sens à se défendre contre l’occupation ou à se prendre en charge. Plus étonnante encore est l’attitude du président Félix A. Tshisekedi qui, amorphe et enveloppé d’indignité, regarde silencieusement et avec complaisance ceux qui déciment sa population. Totalement inféodé et indifférent, il n’a ni mot de compassion, moins encore une action courageuse. Il regarde passivement comme si la tragédie se passait dans un pays très lointain et inconnu.

Pour finir, BLO rappelle à Mr Félix A. Tshisekedi, aux expansionnistes génocidaires et à leurs complices que le sang des innocents du peuple kivutien et iturien clame justice et que le ciel ne se taira pas indéfiniment.

 

Vive la RD Congo.

Vive BLO

Vive les correspondants et collaborateurs de BLO.

Rédaction BLO

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*