Laurent Nkunda, un joker des Rwandophones en cas d’échec aux élections

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Le chef militaire de la Monuc à Goma a dit à la reporter de RFI:"Mon gros problème est de différencier les soldats des FARDC des soldats de Nkunda. Ils ont les mêmes uniformes et aucun soldat des FARDC n’avoue être un soldat de Laurent Nkunda. Ce que je veux dire est qu’il y a certains officiers des FARDC qui soutiennent Laurent Nkunda….S’il y a une opportunité, nous l’arrêterons".

Le commandant de la Monuc a tout avoué. Ils savent où est Laurent Nkunda et qui le soutient. Quelle autre opportunité attend-t-il encore ? Monsieur Satia, ajoute à ces dires que la mission de la Monuc dans le Nord-Kivu est entre autre de : "sécuriser la population".Alors? Peut-on sécuriser la population en collaborant avec son bourreau!

Quant au général Amisi, chef d’Etat Major du Nord-Kivu; il n’a pas froid dans les yeux. Il répond à Sonia Ralet:"Ils sont nombreux des congolais qui ne veulent pas la paix. Tous ils seront arrêtés".On peut comprendre que Amisi est un général tout particulier qui, pendant deux ans, ne sait pas arrêter "un congolais qui ne veut pas la paix" tout en sachant où il est et quelle est la composition de sa milice.
.
Le chef Maï-Maï Jackson que nous avons interviewé et qui vit avec ses hommes dans un maquis de la RDC, n’a-t-il pas raison de conclure en disant:"Tous sont corrompus". Et la Monuc, et les chefs militaires de Goma sont des pendards.
Molière aurait pu les faire jouer dans les scènes des Fourberies de Scapin…non pardon; des Fourberies de la Monuc et des FARDC.
.
Il faut sans doute emprunter ou se servir des paroles de Cicéron prononcées au Sénat Romain en 63 av.J-C pour s’adresser à Nkunda:"Quousque tandem abutere,Catilina( Laurent Nkunda),patientia nostra?" et traduisons:"Jusques à quand, Catilina (Laurent Nkunda), abuseras-tu de notre patience?"
Catilina qui croyait renverser la République Romaine est mort en janvier 62 av.J-C. Intercepté, lui et ses compagnons (rebelles), il a été mis à mort dans sa rébellion."Son décès n’a pas servi la République" s’était comme esclaffé un sénateur. Telle sera la fin de Nkunda et de ces complices. [www.benilubero.com ]
.
Magloire Paluku
Journaliste
Pays-Bas
BeniLubero OnLine

 

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*