Le Blog de la diaspora au sujet du génocide en cours au Kivu

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

1. Bonjour à tous les bathunga;

Je m’empresse de vous écrire pour réagir à votre appel au sujet de ce vieux constat sur l’insécurité qui a élu domicile au Nord-Kivu et dont les acteurs (toujours en tenue militaire et en armes de guerre) sont bien connus de tous depuis plus de 10 ans.

Je partage l’avis général (qui n’a plus besoin d’être démontré) que cette insécurité prospère tout simplement parce que ses acteurs profitent de l’impunité, de l’incompétence et de l’irresponsabilité de nos gouvernants qui en ont pourtant la charge.

Face à cette démission doublée de haute trahison de la part des autorités du pays, la seule alternative qui reste au peuple du Nord-Kivu et (de l’Est du pays en général) est de se prendre en charge en organisant sa propre autodéfense. A l’allure où vont les choses, il faut impérativement arrêter de croire ou d’espérer fort naïvement que la solution viendra d’un quelconque gouvernement provincial, ou national, encore moins de la MONUSCO ou de la fameuse communauté Internationale. Tant qu’on ne réagira pas de manière énergique pour faire mal à toute personne morale ou physique impliquée dans ces assassinats organisés, aucune instance judiciaire, aucune autorité (provinciale, nationale ou internationale) ne prendra nos revendications de paix et nos larmes au sérieux. Cela est vrai et restera vrai sous tous les cieux.

Tenez:

1. En ex-Yougoslavie, les Kosovars n’ont pas attendus la communauté internationale pour se défendre contre une armée qui les exterminait. La solution à leur insécurité n’est jamais venue de Belgrade, leur ancienne capitale nationale.

2. En Afrique du Sud sous l’apartheid, les noirs n’ont jamais attendus que la paix leur vienne du gouvernement des blancs qui les maltraitaient, ou de la communauté internationale.

Dans chacun de ces 2 cas, il a toujours fallu que les victimes prennent d’abord entièrement en charge leur sécurité en organisant, avec les moyens à leur portée, une autodéfense conséquente. La fameuse communauté internationale n’est arrivée que plusieurs années après. 

L’histoire abonde de plusieurs exemples instructifs confirmant cette vérité universelle selon laquelle: « Si quelqu’un vous libère, vous n’êtes pas encore libéré ! ». (car en effet, par ce genre de libération, vous passez des mains d’un oppresseur déclaré aux mains d’un autre puissant qui ne tardera pas aussi à afficher ses intentions de vous dominer ou de vous exploiter d’une manière ou d’une autre).

Conclusion: AIDE- TOI D’ABORD ET LE CIEL T’AIDERA !!!!

Merci quand même pour le lancement quelque peu tardif de cette initiative de réflexion sur cette insécurité particulière. Mieux vaut tard que jamais !

Vuholo vunene ! SNN (Europa) 

2. Le caractère urgent pour démanteler les causes de l’insécurité à Benilubero passe tout d’abord par une sanction exemplaire et sans pitié et à public à l’endroit de tous ceux de notre qui profitent de cette situation. Cela va nous permettre de constituer une force de frappe solide, sans traitres, en vu d’affronter nos ennemis qui tuent et sèment la désolation. Aho mo twangatoka erilwir’omo buhemba. Sitwangatoka kindu tunaghabene. « TUBIE OMOBUGHUMA ». (David) 

3. Bonjour ! J’ai lu à notre site web l’article parlant d’une réunion qui se tiendra dans un bref délai et qui parlera de la situation dramatique qui sévit chez nous. Si possibilité il y a ne pouvez-vous pas organiser directement dans cette rencontre une délégation pouvant acheminer le grief chez le Chef de l’Etat car nous en avons assez et comme lui est le garant de la sécurité pour tout le peuple congolais sans discrimination ni parti pris. Merci. (Jackson) 

4. Peuple Congolais , réveillons-nous et unissons-nous afin de pouvoir éjecter l’ennemi de chez nous . La MONUC et autres ne résoudront jamais nos problèmes. Surtout , reconnaissons une chose , le Congo ne se limite pas qu’à Kinshasa et les autres provinces ; le NORD KIVU en fait aussi parie intégrante … Alors KINSHASA , bouge ton cul et arrête de distraire la population avec des discours vides et ton éternelle indifférence envers le Nord Kivu . Lis très bien ton histoire et explique moi d’où vient l’ethnie Hutu Nande et depuis quand les provinces sont crées sur base des ethnies et des tueries. Si tu n’as pas de travail dans ton bureau , voilà là une mission que je t’assigne … ( Anonyme)

5. Vous faites souvent allusion aux complices de l’occupation en cours au Nord-Kivu ? Pouvez-vous fournier leur liste pour que nul n’en ignore ? Cette liste permettrait qu’on ne puisse plus leur vendre des terrains ou parcelles qu’ils prennent au nom des occupants et s’ils ont des magasins, qu’on boycotte les marchandises. A tout seigneur, tout honneur ! Les collabos ne devraient plus profiter et des occupants et des victimes de l’occupation ! (Pierre) 

6. Portons plainte contre le Gouvernement Congolais

Face à l’insécurité qui a élu domicile au Nord-Kivu, n’est-il pas juridiquement permis à la population de déposer une plainte contre son gouvernement? La population ne peut-elle pas traduire le gouvernement à partir des Maires de villes jusqu’au niveau central, toute personne qui a toujours tenu un langage contraire à la réalité sur terrain, à une instance judiciaire qui en a la compétence et poursuivre les autres stratégies tout en faisant déjà de cela une question légalement judiciaire? Que les batunga juristes éclairent ma religion sur cette proposition. (Anonyme). 

7. Salut ! Choisissons une date, pas plus tard que le 15 décembre 2010, où tout l’espace nande et tout nande au pays va observer une journée morte. Et que cette journée soit déclarée « Journée du Déclenchement de l’Auto-libération ». Qu’avant cette date la nouvelle circule de bouche-à-oreille pour que même nos enfants sachent de quoi il est question.(K B) 

8. Dans le secteur commercial, interdire formellement l’importation et la commercialisation en Beni-Lubero des liqueurs fabriqués chez nos voisins de l’Est : Ouganda, Ruanda, Kenya et autre Burundi, liqueurs titrés de 40 à 42% volume « for export only » mais aussi à Kiwanja, territoire de Rutchuru par les tutsi. Ces liqueurs bon marché conditionnées dans des petits flacons de 100 à 300 ml et facilement dissimulables dans des poches dont les prix varient entre 350 à 700Fc sont à la portée de notre jeunesse. Et c’est le moyen le plus efficace et le plus sûr que nos ennemis ont trouvé pour décimer notre jeunesse, l’avenir de notre peuple ! ( EK)

9. La seule solution pour faire face à ce problème est une révolte générale. Un soulèvement du peuple, pas juste du Kivu mais de tout le Congo pour envoyer un message claire a tout ces étrangers que le Congo ne sera pas balkanise. Croyez-moi aucun gouvernement, aucune multinationale ne peut rien face a une révolte populaire. Ne comptez surtout pas sur l’ONU, Les Etats-Unis, l’union européenne. Ce sont eux les responsables de tout ce qui passe au Congo. Encore moins sur l’imposteur qu’est …. Politisons nos peuples, c’est la seule solution. Prenez exemple aussi sur les palestiniens qui résistent a l’occupation israélienne de leur territoire. Seule une révolte générale du peuple congolais arrêtera ces massacres. Avez-vous aussi pense a porter plainte pour génocide contre les multinationales britanniques, canadiennes, américaines qui pillent le Kivu? Je suis sure que dans leurs pays respectifs, les gens ne savent même pas que le coltan utilise pour fabriquer leurs portables provient d’une région en guerre. Ce qu’il faut c’est faire du bruit. Beaucoup de gens ne savent pas ce qui se passe au Kivu (Desolez pour les accents) (Lily) 

10. Je viens de lire les blogs des compatriotes sur benilubero, étant congolais qui aime son pays et tout les congolais, je voudrais donner raison à ce frère qui donne les 2 exemples de l’ex Yougoslavie et de l’Afrique du Sud. Des exemples comme ceux-là il y en a plein, je peux quand même ajouter autre chose à caractère économique : Il y a 10 ou 15 ans, aucun pays occidental ne souhaiter le développement de la chine, les chinois avec détermination et patriotisme ont fait de leur pays la 2eme économie mondiale, pour dire si les chinois avaient attendu la soit disant communauté internationale, la chine serai toujours un pays pauvre. Je voudrais aussi dire à Mr Jackson, qu’il ne doit pas compter sur son soit disant chef de l’Etat, qui sait si c’est lui et les autres qui sont derrière toute la misère du peuple du nord et sud Kivu. Pour moi moins il sait mieux ce. Et enfin je trouve cette idée de mettre sur pieds ce groupe d’autodéfense très bonne et qu’il faut le mettre en pratique parce-que si les congolais n’opposent pas de résistance à la manière de palestiniens, ces gens vont occupés l’est de notre pays sans que cette communauté internationale ne bronche. Sachez-le, vous tous qui veulent agir pour le Kivu et le Congo, je suis partant répondez-moi sur ce blog.( Kabongo Kalala) 

11. Pour ma part, il est temps que nous puissions alerter plus que jamais toutes les personnes susceptibles de nous aider dans ce sens. En fait, nous ne savons pas parler suffisamment de certaines situations macabres que nous traversons. Le cas du carnage qui s’était déroulé à Kikyo reste éloquent. Par ailleurs, il s’avère impérieux de nous unir sincèrement afin de bien faire face au mal qui est déjà là. Car, si l’ennemi nous rencontre divisés, il exploitera copieusement cette division pour nous soumettre. C’est pourquoi, il serait intéressant que chacun maîtrise ses passions au profit du salut communautaire. Dans le cas contraire, nous perdrons… (MASUMBUKO) 

12. Bonjour benilubero, Je voudrais tout d’abord vous féliciter pour votre site qui me permet d’être informer de l’actualité de mon pays en général et de ma chère province du nord kivu en particulier.Notre province n’aura pas de paix si on continue d’avoir des réactions tribaliste, xénophobe et raciste. On ma dit un jour que j’étais Hutu de Rutshuru, ce vrai qu’il faut connaitre ses origines et sa culture mais j’ai des amis (que j’appel même frère) qui sont Nande, Hunde, Tutsi, Luba, Tetela… et on ne voit aucune différence entre nous, on se sent plus congolais appartenant a une nation. Dites-moi, quand il n’y a pas d’eau ou d’électricité au Kivu n’est ce pas TOUTES les tribus qui en soufrent? Y a t-il seulement une seule tribu qui utilise les routes défoncer du Kivu? Quand les balles crépitent dans notre province n’est ce pas les élèves de toutes les tribus qui ne peuvent aller a l’école et souffrir d’analphabétisme? Notre province est un paradis sur terre avec ses terres fertiles, ses minerais et surtout sa population qui a appris a vivre ensemble dans l’harmonie pendant des années, maintenant a cause de quelques politiciens en quête de positionnement qui ne cherche qu’a s’enrichir et s’en foute du petit peuple qui est violer, condamner dans la misère et l’errance, on doit tout détruire, s’entretuer, se haïr… je dis non! On est tous congolais et apprenons à vivre ensemble dans le respect et l’amour de l’autre (Alain BALIHUTA MIRUHO)

13. Je n’ai pas l’intention de personnaliser le débat. Je souhaite que M. Balihuta sache que je ne doute pas de sa bonne foi, j’ai eu beaucoup d’amis hutu et tutsi. Honnêtement, je crois que je n’en ai plus. Je suis convaincu que mes amis ont été tués vers 1994,car ils étaient presque tous rentrés « chez eux » après les études « au Congo de Mobutu ». Les belles phrases comme  » nous sommes des frères, nous souffrons ensemble, … » ne suffisent plus au kivutien : il veut un comportement, des actes, des actions et réactions au quotidien. Etre congolais ne se clame pas, cela se vit. Cela se sent. Le coeur et la raison s’y mêlent. Sans partage. Etre kivutien ne se chante pas, c’est pas le résultat d’une analyse historico-logico-politico-etc la plus convaincante. C’est pas virtuel, c’est une réalité qui ne doit pas avoir besoin de démonstration, telle une évidence. On ne s’entretue pas au Kivu, c’est le nande qui se fait tuer!Enfin, le kivutien respecte l’environnement exceptionnel du Kivu, il en est jaloux, il ne mange pas la viande d’hippopotame de la Rutshuru ou de la Semuliki, c’est au parc! Salut à M. Balihuta ! ( Wanzavalere)

Votre réaction ??? : benilubero@benilubero.com

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*