JosephKabilapass00

Le congolais a soif de justice et de réparation en rapport avec les crimes de Joseph Kabila

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Exprimée en pronom personnel défini, cette prière résume le sentiment de tout un peuple qui a marre d’un régime désastreux et sadique.

QUE DIEU ENDURCISSE LE CŒUR DE JOSEPH KABILA !

Ma prière est que Dieu durcisse le coeur de Joseph Kabila pour qu’à la fin il ressente sur sa chaire les douleurs atroces de sa chute. Je dis bien,sur sa chaire. Si pour y arriver il faut encore des années, tant mieux, pourvue que sa chute soit humiliante. Il n’a pas à avoir une sortie honorable et pacifique après tout ce qu’il a fait dans ce pays. Il doit ressentir la violence et l’humiliation sur son corps. Sa chute doit être brutale, humiliante et de manière, non seulement à rendre justice au peuple congolais, mais aussi à nettoyer tout ce système de gestion calamiteuse du pays. Il faut un nettoyage ! Je sens que cette prière,que je partage avec beaucoup des compatriotes, est entrain d’être exaucé, comme en témoigne divers signes de son entêtement en plus des fruits d’un certain engagement patriote pour le changement.


Après avoir boycotté le sommet d’Angola avec les chefs d’État de la région et responsables des organisations gouvernementales régionales(SADC,CIRGL,UA,CEAC) il vient de refuser la vite du Secrétaire Général de l’ONU,Antonio Guterres, et du président de la commission de l’Union Africaine,Moussa F,visite prévu depuis janvier mais reportée plusieurs fois et que son conseiller diplomatique vient de juger “inopportune” alors qu’une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unis avait donnée au SG de l’ONU la mission d’obtenir des bonnes élections le 23 décembre sans Joseph Kabila comme candidat,conformément à l’accord de Saint Sylvestre. Les hôtels étaient déjà réservés pour ce 4 et 5 juillet avant que Joseph Kabila dise qu’il n’est pas disponible pour recevoir ces diplomates de haut niveau. Même la visite de l’envoyé spécial de Donald Trump,Nikki Haley, prévu ce 15 juillet, est interdite au moment ou le congrès américain a voté une loi qui donne le feu vert à l’administration américaine d’obtenir les élections libres,transparentes et inclusives au Congo. João Lourenço,le Président angolais a subit le même sort.


Joseph Kabila ne veut entendre aucun conseil, il a choisi de ne pas écouter et il en assumera les conséquences comme avait laisser entendre le président angolais. Ce refus de rencontrer tout le monde est un signe de l’orgueil aux conséquences dramatiques pour ce régime illégale. Au sein de la communauté internationale,l’Union africaine et organisations régionales, c’est l’agacement et l’unanimité autour du recours aux “grands moyens” pour faire plier Joseph Kabila est à sa dernière phase de construction,et renforce ainsi l’approche que nous avons toujours prôné pour désintégrer cette dictature.


Pendant ce temps, sa CENI maintien la “machine à voté” controversée et a convoquée le corps électorale avec un fichier corrompu(16% des faux électeurs) mais aussi Joseph Kabila qui,sans doute, prépare à se représenter pour le troisième mandat a écarté plusieurs opposants du processus démocratique. Les exilés politiques ne peuvent pas rentrer au pays,les opposants sont toujours en prison…,Bref,aucune mesure de description de la crise. Qu’il continue ainsi,telle est ma prière de tous les jours afin que sa chute humiliante soit fatale et qu’elle serve à la gloire de Dieu,selon ce qui est dit dans l’ Exode, 14:4 ” J’endurcirai le coeur de Pharaon, et il les poursuivra; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Égyptiens sauront que je suis l’Éternel. Et les enfants d’Israël firent ainsi”.

Marcelin CIKWANINE

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*