Le cycle de violence frappe de nouveau Kinshasa

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

 

Il est plus facile de détruire que de construire ! IL est plus facile d’être rebelle que d’être homme d’état. Après plusieurs années de guerre, les hommes forts congolais habitués à la loi du plus fort et aux joutes politiques de la longue transition ont du mal à rentrer dans leur nouveau costume d’homme d’Etat appelé à reconstruire le pays autrement que par la guerre. Comme quoi les élections à elles seules ne transforment pas un rebelle en démocrate. Une leçon pour l’avenir! Cependant ce qui se passe dans la capitale congolaise est à l’image de ce qui se passe partout dans le pays depuis le début des élections. Une question que tout le monde se pose est ce que veut faire la communauté internationale au Congo. Quelqu’un semble s’être planté sur la route de cette communauté internationale qui remue ciel et terre pour faire chuter cette personne gênante. Le plan des reconstructeurs de la R.D.Congo bat de l’aile. « Malheur à l’ennemi mutin, s’il se trouve sur leur chemin, on en fera chair en pâté » Dans tout cela le peuple n’est nulle part. Il est le grand absent.
BLO

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*