Le Gigantesque Chantier de la FEC/Butembo

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La Fédération des Entreprises du Congo (FEC en sigle), Antenne de Butembo est entrain d’ériger un gigantesque immeuble qui lui servira de quartier général sur rue Kinshasa, en ville de Butembo, en face de la Paroisse de la Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique (C.B.C.A) du Quartier Kimemi en commune Bulengera.
Chantier de la FEC sur Rue Kinshasa, Ville de Butembo
 
Si personne ne doute que les que les opérateurs économiques de Butembo ont de l’argent pour mener à bon port un tel projet, le fait que la FEC n’a jamais été transparente dans la gestion de différents fonds reçus du Président Joseph Kabila lors de sa campagne électorale et de ses différentes visites pour le développement de la ville de Butembo, soulève des suspicions de détournement d’argent au profit du gigantesque chantier de la Rue Kinshasa.
Tous les projets pour lesquels ces fonds étaient destinés n’ont jamais vu le jour.
C’est par exemple :
La construction du marché moderne en ville de Butembo ;
Les travaux de finissage du chantier de la mairie de Butembo ;
Les travaux de maintenance pour le groupe électrogène donné aux bubolais pour l’électrification de la ville ;
Les travaux de réhabilitations du barrage hydroélectrique d’IVUGHA ;
Don pour la construction de quelques auditoires à l’UCG, site de l’Horizon,
Etc.
.
Selon certain membres de la FEC interrogés par benilubero.com, le chantier en cours est le fruit des cotisations mensuelles des membres et des dons des tiers. C’est le cas de la COIDEL (Cotisation pour l’Initiative et le Développement Locale) qui consiste au paiement de 100$ pour tout véhicule de transport qui transverse la frontière à Kasindi, à l’entrée comme à la sortie.
 
Cette cotisation COIDEL fait problème car elle est aussi imposée aux ONG et ASBL qui en principe ne doivent pas payer. Un véhicule transportant des livres, un don destiné à l’UCG aurait été obligé de payer les 100 $ de la COIDEL, ce qui est anormale.
.
 
La Mairie de Butembo dont le locateur PPRDIEN s’est aliéné le soutien des dinosaures de la FEC tire à boulet rouge sur la COIDEL chaque fois qu’il en a l’occasion, reprochant à la COIDEL de revêtir un caractère obligatoire, et donc assimilable à une taxe. Sur ce, le Maire de Butembo revendique 50% de ces recettes de la COIDEL. Cette revendication est rejetée par la FEC qui brandit son statut d’ASBL à l’instar des milliers d’ASBL de Butembo qui jouissent de l’exemption des taxes.
.
 
Les habitants de la Ville de Butembo demandent à la FEC d’éclairer leur lanterne sur la destination des dons du Président Joseph Kabila pour les divers projets énumérés ci-dessus. Autrement, les suspicions demeureront !
.
 
Tembos Yotama
Butembo
Beni Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*