00aaaaaaaachefmutwanga00

LE GROUPEMENT BOLEMA SOUS LA COUPE DES MILITAIRES FARDC

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Depuis bientôt un mois, le Groupement de Bolema en Secteur de Ruwenzori traverse une insécurité grandissante causée par des militaires Fardc. Jusqu’à l’instant, les populations victimes de leurs exactions ne savent pas à quel Saint se vouer au regard du laxisme des autorités sensées les protéger. Les récentes illustrations qui traduisent cette violence inouïe sont celles observées dans la localité de NZENGA 1, à environ 45km-Est de Beni. En effet, mardi 05 juillet 2011, ces inciviques armés se sont introduit chez Messiers NGURU KAZINGUFU (23ans) et NDOVYA MUHAYIRWA Innocent. Là, les malfrats ont ravi 600 dollards américains, 250.000Francs Congolais (soit 278$), plus de 40 téléphones et des unités de communication. Tout s’est passé dans leurs boutiques, vers 19heure, pendant qu’ils effectuaient leurs ventes.

Le Chef de Secteur de Ruwenzori, SINDIWAKO BOOZI n’a jamais un seul instant respiré depuis qu’il est à la tête de cette collectivité (10 mois maintenant).

00aaaaaaaachefmutwanga00

En veste le Chef de Secteur de Ruwenzori à Mutwanga (chef-lieu du Secteur)

Ce dont on s’étonne, chaque fois que les assaillants opèrent, aucun secours militaire (policier) n’arrive pour les inquiéter ou les appréhender.

Pour ne revenir que sur les cas ci-haut évoqué, 30minutes après, les mêmes individus se sont introduits chez KINGWENDE VIWIRE (50ans), où ils ont ravi 64.000FC, 5dollars, un téléphone et des sandales. Ici, les malfrats ont fait tomber deux balles lors qu’ils maniaient leurs armes en intimidant la victime.

Cette situation inquiète au plus haut point la population ainsi que la Société Civile locale qui a dénombrée une dizaine des cas similaires dans moins de deux semaines écoulées. Elles déplorent l’inertie des élus, des autorités provinciales et nationales face à tous ces maux, alors que celles-ci ne cachent pas leur désir d’être reconduites dans leurs fauteuils au cours du mandat prochain. Il n’y a pas meilleure façon de se moquer du peuple congolais.

Obède Bahati

Mutwanga

©Beni-Lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*