Le Pape Benoît XVI fait appel au dialogue entre les peuples et les religions

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Premier message pascal de Benoît XVI : « Le dialogue et la concorde pour une convivialité entre les peuples, les cultures et les religions »

Ce dimanche, Benoît XVI a célébré sa première messe de Paques à Saint Pierre à laquelle ont participé 100 000 fidèles italiens et pèlerins venus écouter son message pascal et recevoir la bénédiction Urbi et Orbi, c’est-à-dire à la ville et au monde. « Il ne pouvait pas rester prisonnier de la mort. La tombe ne pouvait pas retenir le Vivant, (…) C’est du Christ ressuscité que des personnes encore opprimées par les liens de la souffrance et de la mort attendent, parfois sans le savoir, l’espérance a-t-il ajouté en expliquant la signification profonde de la Résurrection du Seigneur».

Depuis la Place Saint Pierre, Benoît XVI a prononcé son premier message de Pâques après la messe qu’il a lui- même présidée. Retransmis par 102 télévisions de 65 pays, et cela en 62 langues différentes, par ce traditionnel message, le Pape s’est exprimé sur les inquiétudes de l’Eglise face aux injustices et aux conflits dans le monde. Ainsi a-t-il appelé au dialogue et à la concorde pour une convivialité pacifique entre les peuples, les cultures et les religions.

Passant en revue la situation de la paix dans le monde, le Saint Père a évoqué la situation du Moyen Orient où il a invité israéliens et palestiniens à dialoguer pour éviter les risques d’affrontements entre Israël et Palestine. A propos, il a non seulement rappelé le droit d’Israël à vivre dans la paix, mais aussi le droit palestinien de disposer d’un Etat. Toujours au Moyen Orient, il a déploré la violence qui continue à sévir en Irak. Sans citer nommément l’Iran, le Souverain Pontife a appelé à la négociation sérieuse et loyale sur la question nucléaire pour une issue pacifique d’un contentieux qui ne fait que s’envenimer.

A propos de l’Afrique, Benoît XVI a évoqué en premier la situation humanitaire dramatique au Darfour au Soudan. Ensuite, il a fait mention de la justice toujours désirée, mais qui tarde à venir, et la réconciliation dans la région des Grands Lacs, en Côte d’Ivoire, en Zimbabwe, en Ouganda et la corne de l’Afrique. De l’autre coté de l’Atlantique, c’est-à-dire en Amérique, le Saint Père a rappelé l’exigence de la consolidation des institutions démocratiques.

Plus près du Vatican, est l’Italie, que le regard du Pape atteint. Face à la situation de cet Etat dont, depuis une semaine, les résultats des élections législatives sont contestés, il a émis son souhait de voir les politiques trouver une solution dans la concorde et la paix. Conseil d’un vieux de 79 ans. « La bouche du vieillard pue, mais elle dit toujours la vérité », dit un proverbe africain. Si tous pouvaient écouter les messages de paix du Pasteur universel qui désire participer à la réconciliation et à l’harmonie entre les hommes et peuples…

En cette solennité de Pâques, Benoît XVI célébrait son 79ème anniversaire. A l’occasion plusieurs souhaits lui ont été formulés pour sa charge apostolique, sa mission pastorale et son engagement pour la paix dans le monde pouvait-on entendre des différentes personnes de tous les âges venues à ce double rendez-vous qui en annonce un autre : celui du 19 avril, le premier anniversaire de son Pontificat après Jean Paul II Le Grand dont il assure non seulement la succession mais aussi la continuité logique.

P. Adelard Mayani, a.a.

Rome (Italie)

Beni-Lubero Online

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*