00mbenzeyotama00

Le Parlement de FURU appelle les Bubolais au front commun

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Depuis un temps, la Banque centrale du Congo a annoncé la liquidation de plusieurs Coopératives Financières suite à leur non viabilité en leur retirant l’agrément. 

En ville de Butembo, on retrouve : BARAKA PRESS, GALA LETU, SOMIFI REJED, et d’autres en cours, selon les informations en notre possession. 

On se souviendra que l’argent de plusieurs Bubolais a été bloqué dans ces coopecs, après l’avoir trouvé difficilement, ils la déposaient dans ces coopecs tout en croyant que ces coopecs les aideraient à bien garder cet argent. 

Malgré que Plusieurs coopecs avaient fermés les portes, les épargnants espéraient encore que peut être, un jours, ils récupéreraient leur argent bloqués dans ces Coopesc. 

Mais, à l’heure actuelle, quand la banque Centrale commence à publier des ordonnances ordonnant la liquidation de ces Coopecs, les pauvre Bubolais dont l’argent est bloqué dans ces Coops restent dans le désarroi, ils sont plongé dans un désespoir total.

 Devant cette situation, le parlement debout de FURU, déterminé à défendre les intérêts de la population, vient de lancer un appel vibrant qu’ils ont appelé, « front commun face à la liquidation des Coopecs », consistant à appeler tous les Bubolais victimes de ces coopecs de venir présenter leurs carnets au parlement debout de FURU qui attestent que réellement ils ont l’argent dans ces coopératives financières, et après avoir enregistrés toutes ces victimes,

                     00mbenzeyotama00

Me MBUSA NZANZU YOTAMA, Mbenze, défenseur Judiciaire et défenseur de droit de l’homme, poids lourd du parlement de debout à Butembo, vient de s’engager à défendre pro deo ( pour le compte de Dieu, et donc gratuitement) tous ces Bubolais que l’Etat congolais ne sait pas défendre, en portant ce dossier au niveau du Tribunal de Grande Instance pour obtenir la saisie et la vente des biens des propriétaires de ces Coopecs afin de permettre à ces victimes de récupérer, une partie si pas la totalité de l’argent escroqué par ces Coopératives financières, même si un grand nombre de propriétaire de ces Coopecs ont fouit la région, ils ont des biens , des appartements à Butembo, Goma et Beni, etc. 

On se souviendra que le parlement debout de Furu avait organisé un recouvrement forcé pour récupérer l’argent des bubolais dans ces coopecs, cette opération avait été bénéfique pour plusieurs. 

Gardant ces souvenirs, plusieurs Bubolais ont accueilli avec joie ce message de « Front commun ». Déjà depuis le lancement de ce message, les gens viennent s’enregistrer, étant donné que, à part l’insécurité qui dépouille les bubolais de leurs biens, argent (hommes en armes,) ces coopecs ont appauvrit plusieurs personnes. 

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de cette opération.

Tembos Yotama

Furu

©Beni-lubero Online

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*