Attention! Attention ! Attention!!!

Alerte!!! Le phénomène Coronavirus: Les dirigeants africains doivent protéger le continent contre le complot des “puissants”

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Appel pathétique et urgent. Il est temps de tirer une bonne leçon du bagage de notre histoire. Certes, la conscience de l’humanité entière se tient toujours en éveil pour surveiller tenir le monde aux aguets face à tout genre de catastrophe naturelle ou artificielle. Mais il faudrait s’armer du courage du genre du Médecin Français Didier Raoult pour élever une voix d’alerte susceptible de sauver l’Afrique.

De nos jours, la pandémie de coronavirus accomplit sa conquête à grand pas sur le monde. Contrairement, aux illusions que se feraient les géants de la planète, ce sont le monde occidental et les pays dits développés qui en subissent la désolation la plus misérable, comparativement à l’Afrique. Et pourtant, dans une précipitation injustifiable, l’Europe et l’Amérique s’acharnent à paniquer l’Afrique par des fausses alertes que cette dernière court le risque d’une prochaine catastrophe irréparable. Dans cette foulée de mauvaise intention mal masquée, La Fondation Bill Gate, Patron de Microsoft, s’empresse même à annoncer qu’elle dispose de vaccin prêt à expédier en Afrique. D’emblée l’OMS tenue par les mêmes géants mord et prend la tête de cette campagne. Mais d’aucuns se posent la question de savoir pourquoi commencer ce vaccin par l’Afrique où la situation est de loin moins dramatique par rapport à l’Italie, la France, l’Espagne, la Chine, la Grande Bretagne ou les Etats-Unis d’Amérique même?

Pourquoi chercher à profiter de l’Afrique sans les africains?

Il y a lieu d’adopter que les dirigeants africains et leurs nations ont tout intérêt à se ranger derrière le docteur Didier Raoult pour tenir de manière responsable la protection de leur continent. Il existe de nos jours autant de preuves de complot contre l’Afrique qui stimulent désormais la prudence et la méfiance à toute action mondiale se camouflant dans l’apparence d’intervention humanitaire. Coronavirus intervient scandaleusement sur les traces encore vivantes du VIH/SIDA, l’épidémie à Virus EBOLA et d’autres maladies qui ont été toutes conçues dans les laboratoires occidentaux comme armes biologiques prioritairement portées contre les habitants du continent Africain, mais dont ni les gouvernants et scientifiques africains ni les experts scientifiques du monde n’ont jamais voulu alimenter le débat.

Concernant le VIH/SIDA, n’est pas que son inventeur, le Docteur Robert Gallo, avait-fini par confesser qu’il avait créé le SIDA pour dépeupler le monde en général, mais l’Afrique en particulier? Bien plus, une des origine du VIH/SIDA fut également localisée dans un vaccin anti-Polio qui a été délibérément administré sur des millions des Africains. En effet, le scientifique Hooper a fait savoir que 64 % des cas de sida observés en Afrique avant 1981 et 87 % des échantillons testés HIV-131 positifs avant 1981 viennent des villes et des villages mêmes où ce vaccin a été utilisé vingt années plus tôt. Pourquoi, les dirigeants africains toléraient-ils que, sous prétexte de prévention de Coronavirus, les occidentaux viennent réaliser leur plan satanique consistant à vouloir effacer le peuple africain, dans l’unique souci d’exploiter et profiter des richesses de ce continent sans les africains eux-mêmes, autant qu’ils ont presque réussi en Amérique latine – d’ailleurs cette appellation provient du fait que le monde européen a tout fait pour posséder l’exploitation de cette partie avec l’anéantissement de la capacité des autochtones- ? C’est étonnant de constater l’inertie et l’apathie des dirigeants africains devant un tel crime international contre le continent.

Concernant l’Ebola, les congolais de la région de Beni en eux seuls sont une preuve éloquente de l’utilisation de cette épidémie comme arme de guerre. Et, pour confirmer la complicité internationale dans cette situation, nul n’a pu permettre une enquête sur la gestion des travaux de riposte contre l’Ebola à Beni, malgré toutes les réclamations de la population locale victime.

Illustrations

Honnêtement parlant, il est nécessaire de comprendre que l’Afrique est en droit de remettre en cause le fameux slogan mondial de la “solidarité planétaire” ainsi que tous les gestes humanitaires apparents qui l’accompagnent. En effet, excepté les œuvres de charité des églises, le monde occidental n’a jamais alloué des aides aux pays pays pauvres comme ces puissants en font eux-mêmes l’éloge sur les média. Il s’agit toujours de l’imposition de dettes destinées à asservir et à dénigrer davantage les pays péjorativement nommés “pays du tiers monde”. A t-on seulement essayé de se pencher sur le cas illustratif de la République Démocratique du Congo? N’est-ce pas que le mandat de la MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RDC) s’y renouvelle continuellement depuis plus de 15 ans pour consommer un budget annuel de 13 milliard de dollars américains sans avoir jamais aider le pays à recouvrer la paix ni la stabilité, ni laissant non plus aucune trace de reconstruction quelque part. Le plus grand sadisme se situe au niveau où ceux qui amassent cette dette sur le dos des congolais savent trop bien qu’ils sont en train d’évanouir l’espoir économique d’un pays dont le budget annuel n’atteint qu’à peine 4 milliards de dollars américains. Et pourquoi la MONUSCO ne peut pas réussir à stabiliser la RD Congo après près de deux décennies, en dépit de tous les moyens humains (22.000 casques bleus), logistique et financier en sa disposition? C’est uniquement parce que ses objectifs sont ailleurs: tout en se faisant complices des groupes armés en oeuvre dans plusieurs régions, la MONUSCO sécurise davantage les multinationaux qui sont largués pour piller les ressources naturelles du pays sous sa propre couverture: exploitation de bois, du cacaos, des minerais etc.

Suivons l’alerte et le conseil de Didier Raoult

L’Afrique et ses dirigeant ont tout intérêt à prendre en compte l’alerte du Médecin Français Raoult qui les supplie de ne plus admettre parmi eux le vaccin que l’occident cherche à imposer aux africains. C’est vraiment regrettable de constater combien ces personnes qui ont longuement persuadé le monde de représenter le sommet des civilisations aient pourtant perdu totalement tout le sens de l’humanisme.

Il est temps que les africains cessent de se laisser tirer aveuglement comme une charrette. Une grande vigilance est à tenir sur tous les produits pharmaceutiques et alimentaires qui parviennent en Afrique, surtout ceux qui portent l’étiquette d’assistance humanitaire.
C’est le temps de revivre et valoriser avant tout ses propres capacités et civilisations. Jusques à quand l’Afrique devra subir le prix de la trahison de ses partenaires fourbes? Le complot est trop grand. Pour le cas échéant, la solution contre le COVID-19 est entre les mains des africains: l’association hydroxychloroquine azythromycine. Si le monde occidental était de bonne volonté pour une solidarité honnête dans la riposte contre la pandémie, il ne s’acharnerait pas, par des menaces de mort répétées, sur Monsieur Didier Raoult qui a révélé à l’Afrique et au monde entier le secret salutaire de ce produit.

Professeur Georges JIDHA B.

©Beni-Lubero Online.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*