LE TOGO OU LE LIBERIA AU CONGO (par Magloire Paluku)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Les élections auront sûrement lieu au Congo-Kinshasa! Cette année donc on pourra avoir un nouveau Président de la République ou Joseph Kabila Kabange peut succeder á Joseph Kabila.

Les noms des candidats sont connus. Ceux qui font semblant de ne pas déclarer leurs intentions sont soit en campagne avant la campagne, soit à cause de leur stature politique font le sournois en aiguisant l’appétit, ou en lorgnant sur les potentiels électeurs.

Parmi la pléthore deux candidats sont à opposer. L’un s’est officiellemnt déclaré et l’autre pas encore.Le déclaré est Pierre Pay-Pay et le non-déclaré Joseph Kabila.

On ne peut pas se leurrer. Joseph Kabila Kabange sera candidat aux prochaines présidentielles. Son parti politique, le PPRD s’y prépare avec tous les voyages et réunions de ses cadres à travers le pays.

L’actuel Président de la République y est presque obligé, par tous les accords signés depuis 1999 afin de terminer la guerre en boutant les ennemis hors du territoire national.

Si Joseph Kabila ne peut pas être candidat, et c’est ce qui est inimaginable, les élections manqueraient du suspens et un certain assaisonnement dans la compétition.

Et comme Joseph Kabila sera candidat; "le Togo ou le Liberia"seront au Congo.

"Le Togo"c’est la situation des élections passées au pays de Eyadema où Faure, le fils de son père, est devenu Président de la République après la mort de son géniteur décédé président de la république. Faure continu "démocratiquement" de pérenniser la mémoire de son père avec les amis de son père pour les amis de son père.

En RDC Joseph Kabila continuerait à être président de la république sous l’ombre de Mzee L.D.Kabila. Même si, comme au Togo, les contextes ne se ressemblent pas; c’est le fils de son père qui se succéderait "démocratiquement" à lui-même après avoir succédé à son père décédé président.

"Le Liberia"c’est la situation des élections passées au pays de Charles Taylor.

Ici la situation est toute autre. La compétition se déroule entre l’Intellectuel et la Vedette, entre la Technocratie et la célébrité.

Au Liberia, l’intellectuelle-technocrate Ellen Johnson-Sirlead a gagné les élections présidentielles avec 59%. Elle était favorisée par son passé:Haut fonctionnaire de la Banque Mondiale et du FMI, diplômée de Harvard, l’une des grandes écoles américaines, supportée par un certain nombre des églises chrétiennes, portée à coeur par les intellectuels de son pays et par les occidentaux; la première femme "président"de l’Afrique est au pouvoir à Monrovia.

En RDC s’est l’intellectuel-technocrate Pierre Pay-Pay qui est dans la même stature. Fonctionnaire de la Banque Mondiale et du Fond Monétaire International, supporté par les chrétiens qui forment son parti politique, ami des intellectuels et des occidentaux; il pourra être au pouvoir à Kinshasa.

Mais, mais, mais… le vedettariat de George Weah qui ne l’avait pas porté au pouvoir, ayant perdu avec 40,6% est tout à fait différent de celui de Joseph Kabila.

Joseph Kabila est la vedette numero 1 en RDC."La vedette" parce qu’il a sur son palmares la signature des accords qui ont amené tous les bélligérants et opposants à Kinshasa.

L’un de ces deux qui, pendant ces moments de pré-campagne, aura un bon "lobbying" dans les pays du conseil de sécurité, aussi saura collaborer avec la Belgique, le Canada, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Gabon, la Zambie et l’Union Européenne, et qui jouira de la confiance du peuple congolais, sera Président de la République.

Donc d’ici-lá nous vivrons le Togo ou le Libéria au Congo!

Magloire Paluku,

Journaliste-Musicien,
Editorialiste de Benilubero.com

{moscomment}

.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*