Le Tueur de Maman Kavugho se donne la mort

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
L’assassin présumé de Maman Kavugho s’assassine quelques minutes après son forfait. Le Sergent Fardc du nom de LONEMA suspect numéro un dans l’assassinat ignoble de maman Kavugho Mulwahali Espérance de Rughenda-Butembo s’est logé une balle dans la tête dans le village de Kyaghala sur la route de Butungera, à moins de 3 km du lieu du crime. Le tueur Lonema aura ainsi survécu seulement 45 minutes à sa victime Maman Kavugho.
.
Arrivé au niveau du village de Kyaghala un peu après 22h00, heure locale, le Sergent LONEMA rencontre un groupe des Jeunes en promenade nocturne. Ces derniers constatent que la tenue du Sergent est couverte de sang. Sans trop attendre, ces jeunes décident de pourchasser le militaire à la tenue ensanglantée sur un terrain qu’ils connaissent mieux que lui. Sentant sa capture imminente par une foule des jeunes dont le nombre ne faisait qu’augmenter au fur et à mesure de la chasse, le Sergent s’est logé une balle dans la tête et est mort sur le champ. Celui qui tue par l’épée meurt par l’épée !
.
A partir des documents retrouvés sur sa dépouille on a découvert son nom et son grade militaire. Il était Sergent ! Dans quelle unité était-il ? Aucune réponse pour l’instant. Dans l’opinion locale, la tendance est que les militaires qui endeuillent la ville de Butembo partent souvent du camp de Musienene ou du camp de Karuruma dans la vallée de la Semuliki. Et ceux de camps militaires de Butembo, où vont-ils ?
Les militaires qui sont venus faire le constat de son suicide ont fait savoir que le Sergent LONEMA était libéré de prison pour d’autres faits infractionnels, il y a seulement trois mois.
.
La bravoure des jeunes de Kyaghala a été saluée par tous ceux qui ont appris la nouvelle. Ce sont des héros qui ont redonné de l’espoir et du zest à une population abandonnée à elle-même par les dirigeants politiques du pays. N’eût été leur courage, le Sergent Lonema serait encore en vie et aurait fait d’autres victimes dans la région.
.
Les deux autres compagnons du Sergent Lonema qui avaient pris la direction de Kyondo, auraient aussi été arrêtés sur la route de Kyavinyonge grâce à une alerte lancée à partir du camp militaire de Rughenda. D’après des sources militaires de Butembo, ces deux malfrats seront transférés sans tarder à l’auditorat militaire de Butembo pour y répondre de leurs actes. Malheureusement les décisions de justice contre les malfrats du Kivu ne sont jamais exécutées à la suite de l’impunité qui règne au pays.
.
Mais selon une équipe chargée de la justice militaire venue de Goma pour un séjour de quelques jours à Butembo, plus rien se sera comme avant. D’après cette équipe, 15 militaires congolais de la ville de Butembo seront traduits en justice pour diverses infractions qui leur sont reprochées. Attendons voir si cette fois-ci sera la bonne ! Il est en effet anormal que l’insécurité dans la région soit l’œuvre des forces de l’ordre !
.
Kakule Mathe
Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*