Le village de l

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La vague des incendies des villages à l’Est de la R.D.C continue devant l’indifférence du Gouvernement congolais et de la Monuc.
.
Le dernier cas en date est celui de Muhangi, village d’origine de l’Abbé Apollinaire MALU MALU MUHOLONGU, Président de la Commission Electorale Indépendant (CEI en sigle).
.
Selon les rescapés, les hommes en armes portant l’uniforme des Fardc ont attaqué le village le Lundi 12 octobre vers 1h00 du matin. Les habitants disent avoir été réveillés par des détonations des armes lourdes et légères. C’était la panique au village de Muhangi et ses environs et surtout que personne ne savait où étaient positionnés les assaillants. En sortant de leurs maisons dans la panique généralisée au village, les habitants ont vu plusieurs maisons en feu, des cris des femmes et des enfants, des beuglements des bêtes et autres animaux de la basse-cour, etc.
.
Le lendemain matin, les survivants ont eu des larmes aux yeux en constatant l’ampleur des dégâts humains et matériels. Selon plusieurs sources, les assaillants ont tué Mr. Jules ( un jeune garçon de 26 ans et un autre jeune homme garçon de 12 ans à Muhangi Centre,  violé les femmes, emporté des animaux ainsi que plusieurs biens de grande valeur dont des habits des femmes et des enfants, etc. Au total 123 maisons ont été réduites en cendres dont 45 maisons à Muhangi-Centre, 5 à Makoko (5 km de Muhangi), et 78 ailleurs.
.
A la suite de cette barbarie, le village de Muhangi et ses environs (Mwenye, Vuyinga,….) se sont vidés de leurs habitants qui craignent pour leur sécurité. Plusieurs d’entre eux sont déjà en ville de Butembo, dans la partie Ouest (en commune Bulamba).
.
Sachant que la localité de Muhangi est l’une des plus importantes greniers ravitaillant la ville de Butembo en farine de manioc (communément appelé KITAVIRO), bananes, haricots, etc, on craint qu’une famine n’éclate si la dispersion de cette paisible population de Muhangi se prolongeait comme celle du Territoire de Rutshuru qui vient de durer des années.
.
Tembos Yotama
Butembo
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*