Le village de VUKUNUNU incendi

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail
La vague d’incendies criminelles en territoire de Lubero continue sous le silence déconcertant du gouvernement congolais. Si jusqu’à présent les tueries des paisibles congolais et l’incendie de leurs villages se passaient la nuit, depuis hier, cette barbarie se déroule en plein jour. Ce changement tactique est tout un symbole. Le passage de la nuit au jour qui signifie la fin de la clandestinité des tueurs et pyromanes rwandais ! L’incendie du village de Vukununu dans la journée du Lundi 21 septembre, est là pour le prouver.
Le village de Vukununu est connu comme un des greniers du Nord-Kivu. La fertilité de son sol et sous-sol doit avoir conduit à sa sélection par ceux qui veulent occuper les terres fertiles et riches en minerais du Nord-Kivu. Le village de Vukununu est situé à plus ou moins 20 km dépassant l’agglomération de Kipese. Vukununu est le premier grand producteur des légumes dans la contrée de Kipese.
D’après les déclarations d’un rescapé de Vukununu( refugié à Kipese) que la radio Moto a joint sur téléphone, à 12h.00 juste, heure locale, les militaires dont le nombre est estimé à 300, en grande majorité rwandais CNDP/Fardc du Bataillon appelé localement « KISANOLA »), ont fait irruption dans la localité de Vukununu. Pour marquer leur arrivée au village et pour terroriser les paysans, ils ont tiré à l’air pêle-mêle comme en temps de guerre. Du coup, un sauve-qui-peut s’en était suivi dans tous les sens. Profitant de cette débandade, les assaillants ont commencé à incendier les maisons et à piller les biens des civils. Le bilan provisoire de l’attaque fait état de 150 maisons incendiées,  68 boutiques pillées, une centaine des chèvres, moutons, et vaches emportés, et plusieurs  biens de grande valeur brulés et pillés, un millier d’innocents sur le chemin de l’exode. Les biens pillés ont été apercus dans les camps militaires du Territoire de Lubero. 
Notez que l’attaque avait eu lieu en pleine journée pendant que les habitants étaient soit au champ, au marché, à l’école, etc. Il n’y avait personne, dans la plupart des maisons, pour sauver quoi que soit des maisons en flammes.
Quand les assaillants ont voulu donner un motif de leur attaque, ils ont dit qu’ils étaient en recherche du Chef Mai-Mai Kakule Sikulivasaka Lafontaine. Ce qui est une ironie pure et simple, car Vukununu n’a jamais abrité des Mai-Mai. Les assaillants à l’oeuvre au Sud du Territoire de Lubero, ne manquent jamais d’histoires pour tenter de dissimuler l’anéantissement progressif des populations congolaises ! Une chose est vraie, c’est que le Nord-Kivu est sous occupation des militaires rwandais qui utilisent l’alibi des FDLR pour massacrer les congolais, incendier leurs maisons, pour petit à petit asseoir leur occupation du Nord-Kivu. Ce fait qui devrait préoccuper le parlement est malheureusement occulter par des questions de budget 2010, des élections de 2011, etc. Il y a péril en la demeure!
.
Correspondance particulière de Kitsombiro et de Butembo!
Beni-Lubero Online
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*